AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Contexte
Il y a de cela très longtemps, dans les temps oubliés par la civilisation d'aujourd'hui, vivaient deux races ; les humains et les hybrides. Contrairement à ce que vous pensez et à ce que les scientifiques affirment, les hybrides ne sont pas leurs créatures. Seul les animorphes, créature animale humanoïde qui ne peut prendre forme humaine, le sont. La paix et l'harmonie régnaient en maîtres sur ces terres paisibles qui n'avaient jamais connus la guerre ni le désespoir. Toutefois, cette utopie n'empêcha pas la curiosité des scientifiques de s'accroître considérablement et malheureusement, ils ne s'attendaient pas à ce que leurs recherches prennent un tournant désastreux.

Annonce
06/11/12 - Nouveau système de points installé.
05/11/12 - Installation du nouveau design.
31/10/12 - Fin du recensement et suppression des membres inactifs.
XX/XX/XX - blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla
Nos Best Pompotes

Staff


SADNESS
fondat'
MP

Mon image

LUCY
Admin'
MP

Mon image

KAINE
Modo'
MP

Mon image

EZEKIEL
Modo'
MP

Mon image
Plus ?
Les mémos de l'heure

Vous pouvez maintenant faire vos demandes ICI
Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo


Partagez | 
 

 I'm addicted to the night.{PV: Malice}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: I'm addicted to the night.{PV: Malice}   Dim 15 Juil 2012 - 11:16

i'm addicted

to the night..
Shad Hope Casil & Malice

You're such a gorgeous nightmare.♪


Nyx, personnification de la nuit chez les grecs, une des premières divinités issue du chaos primordial. Tout comme son frère, Érèbe, personnification des ténèbres infernales. Incestueux, il aurait eu deux enfants : Éther et Héméra. Elle aurait également enfanté plus d'une dizaine d'enfants d'elle-même. Aller savoir comment elle a pu faire une telle chose. Scientifiquement, c'est une claire impossibilité. Quand on y regarde de plus près la mythologie grecque et remplie des tabous de la société, inceste, adultère et zoophilie s'y mêlent. Les dieus grecs sont loin d'être des modèles de vertus, comme dans les autres religions monothéistes. C'est à se demander comment la consanguinité ne leur a pas posé des problèmes. Enfin, certainement que ses sacrilèges les rendent plus "humain". Mais là n'est pas le sujet. Le soleil disparaissait derrière la cuirasse nuageuse de la capitale mixte. Doucement tes pieds se posèrent sur le sol. Ton drap qui te recouvrait glisse lentement sur le matelas, dévoilant ta nudité aux yeux de l'observateur indiscret qui aurait choisi ce moment pour jeter un regard prudent à travers le trou de la serrure de cette simple chambre d'auberge. Oui, tu pues les vices, le faste, l'ostentation à des mètres à la ronde et avouons-le, t'adores ça. Cette aura de magnificence qui semble t'entourer en permanence, tant dans tes gestes que dans tes vêtements.


Tu vis la nuit. Pourquoi ? Car la vie nocturne est bien plus amusante que la diurne, celle-ci est trop claire, moins mystérieuse et malfamée que sa cousine. Tu passas alors à la douche, pour une fois que tu peux profiter de tout ces petits plaisirs humains, autant en tirer le maximum. Tu te vêtis de manière décontractée, ajoutant toujours une petite touche qui rapelle ton sale côté factieux. Les marches d'escaliers se suivaient et ta course se termina devant ta moto. On pouvait voir une certaine hâte dans tes mouvements. Non, tu n'as pas payé la nuit. De toute façon, tu n'as n'aime pas caspillé de l'argent pour des choses oiseuse. Tu étais déjà dessus, laissant ce doux rougissement envahir l'air. Ce bruit est prodigieux, si bon que tes oreilles sont en pleine jouissance. Tu parcourus un bon nombre d'allée est de recoin que ton aissance en facilitait la débauché. Tu allais vite, beaucoup trop vite. Ce besoin aussi influent que superflu te prenait les tripes, c'était si bon de sentir le temps s'écouler, si bon de savoir qu'à tout moment tu pouvais t'écraser. Les minutes, les secondes, les heures sont pour toi comme une éternelle amertume. Un déchirement de ton ventricule se produisit lorsque tu fus contraint de inhiber la vélocité.

Complètement arrêter, la bécane prit place au bord de la route. Si quelqu'un avait le malheur de la toucher, tu lui arracherais les yeux pour remplacer ces testicules, ou en ajouter si c'est une femelle. Enfin, passons outre ton amour inconditionnel et peu raisonnable que tu portes à cette engin. Ta marche se perdura le long des trottoirs. Un endroit que tu côtoyais très souvent se trouvait là, juste un peu plus haut. Tes pas n'avaient rien d'une grande vivacité, nonchalants, pertinents. Le coin de tes lèvres étaient occupées à tenir la cigarette que tu avais entre tes longs doigts fins. La fumée que tu crachotais derrière toi laissait une odeur musquée. Lorsque enfin tu arrivas dans le bras, tu pus automatiquement te rendre compte de la chienlit. Un prétoire éclairé munie d'un long comptoir en bois d'ébène. Des tabourets surmontés ainsi que des chaises et des tables. Le bruit était bien présent. Des hommes qui rient et boivent jusqu'à en perdre la raison. Des femmes en petites tenues qui mettent toutes leurs formes en valeur, se trémoussant en croyant leurs petites fesses sont irrésistibles, si seulement elles savaient ce que tu pensais de ses dévergondées. Ce ne sont des femmes chaussettes, on leur fait l'amour puis on les jete. C'est comme ça lorsqu'on ne sait pas faire ressortir notre intrinsèque. Oui, parce que toi, tu es le parfait salaud qui part une fois y avoir pris du plaisir. Tu es immonde certaine fois. Pourtant, Shad, tu pourrais très bien être un gentil bonhomme. Tu n'es pas sans qualités, mais étrangement, c'est plus fort que toi, tu te dois d'être blessant et souvent trop compliqué. Et le plus frustrant c'est que tu es intouchable, la majorité des insultes ne te font que sourire et hausser les épaules. Tu es un réel connard doublé d'un égoïsme sans faille mon petit Hope.

Tu te repliais dans un coin du bar, t'asseyant pour fixer le serveur. Il était plutôt grand et même imposant. Le teint blême, les cheveux mi-gris mi-charbon, il faisait sourtout veillard vénile et grincheux, exactement comme une porte de grange ou tu mourrais d'envie d'y mettre le feu. Les vieux sont tellements barbants et bancale, ça te fait presque sourire. C'est avec ce même regard frivole et appuyé que tu lui demandas distinctement une bière. Juste ça pour commencer, pas besoin de s'arracher complètement le foie tout de suite, ça serait tellement ridicule. Tu t'en fous de tout, et c'est là le problème chez toi. Tu exaspère les gens avec cette aura de je-m'en-foutiste

Revenir en haut Aller en bas
Je suis une Humaine et je suis une rebelle ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: « Mes deux couilles inexistantes. »
Amour: « Shou Hel... So what ? ♥ »
Pouvoir: « T'as besoin de ça pour te sentir fort, troufion ? »
Malice

Je suis une Humaine et je suis une rebelle ♥

Nombre de messages : 69
Pépites : 50
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: I'm addicted to the night.{PV: Malice}   Dim 15 Juil 2012 - 12:54



✖MALICE & SHAD✖
«  I'm addicted to the night. »

Les événements qui vont se dérouler se passent bien avant ma rencontre avec ce certain Shou. C'était un jour, ou plutôt une nuit comme les autres ou je pensais à tout et à la fois à rien, toujours à comment je pourrais continuer sans fric, sans potes, sans mecs, sans armes, sans bouffe, sans eau, sans toit au dessus de la tête. Est-ce que j'allais crever comme un rat au milieu de nul part parce que j'ai le bide totalement vide? P'tain ce que je me sentirais vraiment conne en train d'agoniser parce que j'ai la dalle ou la gorge aussi desséchée que la peau d'une vieille mémé à deux doigts de crever. Le matin, quand j'arrivais à trouver un immeuble assez facile d'accès et vide bien entendu, je finissais toujours par me démerder pour entrer à l'intérieur, prendre une petite douche, utiliser les chiottes - en leur laissant un petit souvenir parfois, parce que c'drôle, m'voyez ? - et en empruntant juste de quoi me payer une bonne cuite pour la soirée. Oh c'est vrai je pourrais profiter de ce fric pour aller me payer des fringues au lieu de me vêtir d'un short déchiré et d'un débardeur noir un peu petit pour mon tour de poitrine qui laissait mon ventre à l'air quand je m'étirais par exemple. Je pourrais dépenser aussi pour des chaussures, parce que marcher pieds nus ça commence à me faire mal, surtout quand y a un connard qui s'est amusé à éclater des bouteilles de verres près de mon petit refuge qui tombait en ruines. J'avais des pauvres converses bleues qui prenaient la poussière, j'aimais pas trop les mettre, pour courir c'est vraiment pas pratique, mais ce soir, au menu, pas de vol, juste un peu d'alcool. Je me rendais au Dark Blood, à pied bien entendu, et j'avais fait l'effort de mettre mes godasses. En fait le Dark Blood ça craint un max, et vu que je m'habille vraiment court, j'ai peur qu'on me prenne pour une catin, alors si j'me ramène les jambes nues à moitié à poil, autant me donner une pancarte « Free Baise ».
Vous devez vous demander pourquoi j'me trimbale dans des coins aussi malsains ? Bah tout simplement que dans de simples bars de vieux chnoques on se fait chier et l'alcool n'est pas terrible. Le DB avait aussi une réputation de bar sadomasochiste, ce genre de personnage sont assez marrants, ça me divertis tout en me blasant de voir que y des gens aussi tarés sur cette foutue planète. Mais le DB et moi, c'était une grosse et longue histoire d'amour. J'y suis allée pour me réfugier un soir quand mes partenaires m'avaient lâchés pour redevenir des putains d'esclaves, j'avais bu, et le proprio a vu que je n'étais plus en état de rentrer, alors il m'a donné l'autorisation de dormir sur la table. Il a des chambres certes, mais ces dernières sont toujours occupés, et perso j'ai pas tenu tant que ça à dormir dans des draps dégueulassés.

Mais faut dire que ce bar m'avait permis de faire pas mal de rencontres sympatoches. Surtout une en particulier, qui m'est très importante. Oh non je parle pas d'une soeur de coeur ou d'un petit ami, me sortez pas des choses aussi niaise... Non je parle d'un gars, oui, mais un gars pas comme les autres. Quelqu'un de vraiment différent, quelqu'un dont je ne me lasse pas, que ça soit en lui parlant qu'en baisant, hum. Vous l'avez compris, je parle bien là de mon sexfriend. Je vous interdis de penser que je suis une pute ! Hey il est l'une de mes premières conquêtes au lit, j'y peux rien si je suis attachée à lui. Je ne me fais pas payer pour coucher avec des hommes, je le fais parce que j'en ai envie et si le garçon est vraiment mignon. Enfin bref. Oui je m'attarde pas mal sur le physique, mais c'est toujours plus agréable d'avoir une gueule d'ange au dessus du visage qu'un papy fripé de haut en bas. (J'pense que ça doit être chiant de soulever la peau pour essayer de dissimuler un visage.)
J'avais traversé une grosse partie de la ville avant d'arriver à destination. C'est qu'il faisait drôlement sombre, mais j'avais l'habitude d'emprunter ces ruelles, ce n'est plus un labyrinthe pour moi, c'est ma maison.
J'entrais à l'intérieur de ce bar dans l'espoir de retrouver l'homme que j'avais mentionné un peu plus haut. A peine arrivée, je voyais déjà quelques regards se poser sur moi. Je connaissais quelques personnes ici présentes, ou du moins de tête étant donné que la plupart sont de vrais addicts à ce bar dominé par le vice et le pêché. Il y avait souvent quelques nouveaux, quelques pervers en rûte généralement en manque de sensation forte. Des dévergondées par-ci et par-là. Si seulement elle savait à quelle point elles sont ridicules en robe de cuir; J'me demande combien de troupeaux de vaches elles ont sucées pour ne plus qu'avoir la peau. Hum bref, j'essayais de penser à autre chose, histoire de m'enlever cette image dégueulasse d'une prostituée qui aspirait tout ce qui a dans une vache... Beurk.

Mais là, au fin fond de la pièce, je venais de reconnaître la silhouette de Shad. Mon cher petit Shad. Il était assez repérable, surtout ici. Il n'y a pas énormément de beaux et jeunes hommes au visage presque angélique malgré ce regard absent d'un bleu cristallin, des cheveux ténébreux, un cache-oeil, des piercings par dizaines aux oreilles. Ah décidément il ne changeait pas, il avait toujours autant l'air absent et blasé que la première fois où je l'ai rencontré. Un léger sourire aux lèvres je m'approchais de la table où se trouvait mon partenaire de jambes en l'air et aussi mon ami, m'asseyant doucement à ces côtés. J'hésitais presque à lui sauter dans les bras tant il m'avait manqué depuis la dernière fois. Des fois je me posais la question : est-ce que je l'aime ? En amour quoi ? Je ne savais pas trop y répondre, je ne sais pas trop ce que c'est. Mais tout ce dont je suis certaine, c'est qu'il compte énormément pour moi. N'empêche ça serait vraiment con de tomber amoureuse de son sexfriend, c'est illogique.
Me contentant de le regarder dans l'unique oeil qu'il avait à disposition, j'essayais tant bien que mal de trouver une pointe d'enthousiasme de me revoir, mais rien n'y faisait, j'arrivais même pas à savoir à quoi il pouvait penser, comme toujours. La seule chose que je savais c'est qu'on allait se croiser au bar ce soir, on avait même pas prit la peine de s'appeler ou quoi que ce soit, on y allait uniquement à l'instinct.
D'un léger rire, je lui dis :

    « Y a vraiment que toi pour dégager cette "blasitude" à travers la pièce, c'facile de te trouver. »

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I'm addicted to the night.{PV: Malice}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS
» OU EST PASSE 100 MALICE ???LA REVOLUTION OU LA COMPROMISSION ???
» le sac à malice
» COMMISSIONS PAR CHARGE !DE SANS MALICE A KAKAKOK !A CONDITION OU REMET MWEN ANA
» Perfect night ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Hybrid Life :: Yakusoku City :: ㄨ Dark Blood-