AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Contexte
Il y a de cela très longtemps, dans les temps oubliés par la civilisation d'aujourd'hui, vivaient deux races ; les humains et les hybrides. Contrairement à ce que vous pensez et à ce que les scientifiques affirment, les hybrides ne sont pas leurs créatures. Seul les animorphes, créature animale humanoïde qui ne peut prendre forme humaine, le sont. La paix et l'harmonie régnaient en maîtres sur ces terres paisibles qui n'avaient jamais connus la guerre ni le désespoir. Toutefois, cette utopie n'empêcha pas la curiosité des scientifiques de s'accroître considérablement et malheureusement, ils ne s'attendaient pas à ce que leurs recherches prennent un tournant désastreux.

Annonce
06/11/12 - Nouveau système de points installé.
05/11/12 - Installation du nouveau design.
31/10/12 - Fin du recensement et suppression des membres inactifs.
XX/XX/XX - blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla
Nos Best Pompotes

Staff


SADNESS
fondat'
MP

Mon image

LUCY
Admin'
MP

Mon image

KAINE
Modo'
MP

Mon image

EZEKIEL
Modo'
MP

Mon image
Plus ?
Les mémos de l'heure

Vous pouvez maintenant faire vos demandes ICI
Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo


Partagez | 
 

 une visite impromptue |PV Rubis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: prendre forme humaine, du sexe que je veux, ou asexué
Lucy Kiirdunal

Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 144
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: une visite impromptue |PV Rubis]   Dim 12 Aoû 2012 - 17:27

Une nouvelle journée dans l’église… La journée s’annonçait pluvieuse… pas très agréable… froide même… une journée glauque… à l’atmosphère trouble, le brouillard couvrant les ruines… Une de ces journées où on préfère rester dans son lit, bien au chaud, protégé par son toit pour ne pas avoir à subir la rudesse de ce temps, de cette journée qui s’annonçait maussade.
J’étais là, sous forme de dragon, me réveillant doucement ce matin là de ma torpeur nocturne, d’une courte nuit de chasse, et de sommeil ensuite… Je descendais de mon perchoir, coincées entres les différentes colonnes, les balcons et les arches quelques peu en ruines de ma demeure. Doucement, avec souplesses j’atteignais, une patte après l’autre, le sol, délicatement, pour atteindre le sol. Ensuite me dirigeant doucement jusqu’au fond de l’église, les « coulisses » qui servaient de couchage au prêtre probablement, j’allais récupérer de quoi me nourrir, dans cette pièce qui était maintenant mon garde manger. Puis après cela, je passais ma matinée à nettoyer mon église… Cela peut paraitre bizarre, mais une fois de temps en temps, prenant mon courage à deux main, j’ouvrais la grande porte, et les autres ouvertures de l’église, et je faisais la poussière, a l’aide de ma longue que de poils, frottant le sol pour le débarrasser de ses débris de sa poussières et de ses saletés causées par le temps, et par les ruines, je remettais en place les meubles qui avaient pus être déplacés par une chasse impromptue, une visite inadapté d’un être qui s’était incrusté dans ma maison…
Quand tout fut fait je me reposais, mangeant un bout encore, c’est qu’il fallait bien me nourrir, moi grand dragon blanc, et j’allais dehors pour déployer mes ailes, les dégourdir un peu, faire quelques mouvements, voleter un peu, avant de revenir… trempée dans mon église. Le temps était vraiment exécrable… Et finalement je me remis en place, sur mon perchoir, calé entre les colonnes pour me reposer, somnoler à cause de ce temps qui me démotivait totalement… J’avais refermé mon église, et là où il n’y avait plus de toit, l’eau c’était incrusté, formant des flaques au sol… mouillant la pierre sombre de ce bâtiment.

AU bout d’un moment j’entendis du bruit dehors, mon ouïe fine m’indiquant qu’une personne était devant la porte… et celle-ci s’ouvrit sur une petite silhouette. Je restais tapis a mon plafond, me cachant pour voir ce qu’allait faire cette personne qui entrait inopinément dans ma demeure, me réveillant de ma torpeur…

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Humaine + don et je suis une enfant ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Personne
Amour: Personne
Pouvoir: Détection des Démons (+ Vampires), légère vision nocturne
Rubis

Je suis une Humaine + don et je suis une enfant ♥

Nombre de messages : 45
Pépites : 50
Date d'inscription : 23/07/2012

MessageSujet: Re: une visite impromptue |PV Rubis]   Lun 13 Aoû 2012 - 13:02





Une visite impromptue

Rubis & Lucy Kiirdunal





Ce n'est peut-être pas le meilleur jour pour quitter la ville...

C'est en tout cas la conclusion qui me vient à l'esprit alors que je progresse difficilement à travers le brouillard. Au-dessus des ruines qui m'entourent, le ciel n'est qu'un amas de nuages gris et noirs. Un vent glacial s'insinue régulièrement jusqu'à moi et ce n'est pas la couverture usée que je porte autour de mes épaules qui va m'en protéger. Au loin, j'entends le grondement d'un orage. La pluie ne devrait plus tarder.
Non, ce n'est sûrement pas le jour idéal pour partir à l'aventure, mais pourtant je n'avais pas le choix. Cela fait maintenant un mois que je me suis enfuie du manoir où j'habitais depuis mon enfance et depuis je ne me suis toujours pas trouvée de refuge suffisamment sûr pour m'y établir. Bien sûr, j'ai repéré des bâtiments abandonnés dans les ruelles pour me protéger du froid et passer la nuit, mais je ne peux pas y rester trop longtemps, car ces endroits sont connus des autres mendiants ou vagabonds de la ville. Il y a déjà eu des combats violents entre eux, certains se soldant par la mort du perdant, et je n'ai aucune envie que cela m'arrive.
Mais ce que je veux surtout éviter, c'est de me retrouver nez à nez avec un démon. J'ai tellement peur d'eux que je cours me cacher dès que je sens leur présence, même si eux ne me voient pas en général. Je me suis déjà réveillée en plein milieu de la nuit parce qu'un démon s'approchait trop près de ma cachette. Dans ces cas-là, je ne prends aucun risque et je m'enfuis.
C'est ce qui m'a poussé aller dans les ruines. C'est un endroit isolé, mais pas si inhospitalier que ça, puisque la végétation recouvre aujourd'hui les édifices de pierre et que la vie a dû reprendre son droit. Certains bâtiments sont dans un sale état, mais peut-être que je pourrais en trouver un qui ait mieux résisté au passage du temps que les autres et y trouver refuge...

Soudain, je sens une goutte d'eau froide me tomber sur le haut du crâne, puis une autre sur ma joue, mes bras... En quelques secondes, la pluie m'engloutit et s'infiltre à travers mes vêtements. Il faut que je me trouve un abri rapidement, ainsi je pourrais attendre la fin de l'averse et reprendre mes recherches.
Je remonte donc la couverture sur ma tête (plus pour empêcher l'eau d'entrer dans mes yeux que pour rester au sec) et je presse le pas. Malheureusement, je suis dans une zone plutôt dégagée, où les bâtiments encore debout sont rares ou en trop mauvais état pour que je m'y risque. C'est alors que devant moi se découpe une masse imposante dans le brouillard. En m'approchant, je distingue une forme pointue levée vers le ciel, semblable à un clocher.

Une église ! C'est une église !

Cette simple constatation me redonne de l'énergie et je me mets à courir, sans faire attention où je mets les pieds, trop contente d'avoir trouvé un tel abri. Je me précipite sur la porte et l'ouvre non sans mal, avant de me glisser à l'intérieur.
Malgré l'absence de toit par endroit et les débris de certaines colonnes par terre, je reste bouche bée devant une telle merveille. C'est la première fois que je rentre dans une église et, bien qu'on m'en ait parlé quand j'étais petite, je ne peux pas m'empêcher de m'extasier devant les piliers ornés de motifs, les vitraux qui étincellent malgré la poussière, les arcs qui longent les différents étages, le plafond qui...
Je porte brusquement mon regard sur un coin du plafond, au fond de l'église : il me semble avoir vu quelque chose bouger, mais je suis trop loin loin pour voir cette zone distinctement.

« Hé ho ? Il y a quelqu'un ? »


Je m'avance lentement, prudemment, fouillant le plafond du regard. Ce n'était peut-être qu'un animal après tout. Pourtant, j'ai maintenant la désagréable impression qu'on m'observe... Le silence qui règne, troublé seulement par la pluie, me paraît soudain oppressant.

« Je ne voulais pas vous déranger, je cherchais seulement un abri. Je ne pensais pas que quelqu'un vivait ici... »


Si quelqu'un se trouve effectivement là haut, je ne voudrais pas qu'il prenne mal mon intrusion. Tandis que je marche, ma vision commence à s'habituer à la pénombre. Je distingue le fond de l'église, les balcons, les voûtes...

Soudain je le vois. Grand serpent à fourrure blanche, accroché au plafond de pierre grâce à ses énormes pattes, ses yeux brillants sont braqués sur moi. Ses moustaches tressaillent tandis que sa gueule s'ouvre lentement, découvrant ses dents de carnivore.

« Un dragon... ! »


Je suis tellement stupéfaite que je laisse échapper ces mots sans m'en rendre compte. La bouche entrouverte, les yeux écarquillés, je m'immobilise, les bras ballants le long de mon corps. Je n'ose plus faire le moindre geste, certaine qu'il pourrait me sauter dessus à la moindre occasion et m'avaler d'un claquement de mâchoire.

Que dois-je faire ? Vais-je mourir ici, dévorée par cette créature ?


Dernière édition par Rubis le Sam 25 Aoû 2012 - 18:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: prendre forme humaine, du sexe que je veux, ou asexué
Lucy Kiirdunal

Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 144
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: une visite impromptue |PV Rubis]   Mer 15 Aoû 2012 - 16:53

La présence perçue était rentrée, une silhouette, pas très grande et assez chétive avec une longue chevelure qui avait réussi a pousser la porte de chez moi… de mon église. Méfiante j’observais du fond de ma demeure, haute perchée, le corps à l’envers accrochée aux colonnes, je suivais de mes yeux bleus et brillant cette personne qui s’avançait, qui demandait s’il y avait quelqu’un et qui avait cru percevoir ma présence car elle annonça qu’elle ne voulait pas déranger mais cherchait un abri seulement, elle ne pensait pas quel quelqu’un vivrait ici…
Je soufflais un peu, grognant très discrètement, méfiante certes et surtout protectrice envers mon chez moi… j’étais assez territoriale, mais cette personne n’avait pas l’air dangereuse… J’allongeais mon cou, descendant ma tête le plus possible pour me mettre a hauteur visible d’elle, la gueule entrouverte, je ne montrais pas les dents par menace. C’était une fille qui était rentrée là, vêtue d’une tenue rapiécée, et elle semblait chétive, une fille qui avait l’air perdue… je n’avais pas faim c’était une chance pour elle. Elle me vit et s’écria, nommant ma race avec stupeur et effroi. Elle s’immobilisa, je clignais des yeux l’observant alors que doucement mon corps souple se mit en mouvement pour que je descende de mon perchoir, ma queue flottant avec légèreté derrière mes mouvements. J’atteignais le sol avec souplesse et la me redressais au plus haute que je pouvais déployant ma collerette semblable a celle des cobras.


-Oui, drrrragon… à quoi ai-je honneurrrr ?


A la fin de ma phrase ma collerette se replia et ma tête vint soudainement à la hauteur de la jeune fille, bien moins menaçant je reniflais l’air autour d’elle, humais son odeur, pour l’effrayer, m’amuser, mais aussi pour m’en imprégner. J’étais toute proche d’elle, qui semblait tremblante si apeurée à ma vue…

-J’habite ici … dans rrruines, chaque lieu habitable et habité… insecte ou mammifèrrre peut habiter n’importe ou… rrrare, aussi grrrosse que moi… qu’est-ce qu’y amène ici, étrrrrangèrrre ?


Ma voix était roque, gutturale, semblant sortir du fin fond des entrailles de la terre, avec un accent qui venait d’ailleurs, ces r roulés… ma façon de parler si approximative… je parlais si peu de fois… je l’observais, mes yeux scrutant le moindre de ses mouvement, mes oreilles dressées guettant le moindre souffle, le moindre battement de cœur que je pouvais entendre d’ici, je la stressais… J’attendais sa réponse, éloignant ma grosse tête de « furet » pour qu’elle puisse répondre plus aisément sans avoir l’impression que j’allais la croquer au moindre geste. J’étais calme, et fière, dressée sur mes quatre pattes poilues aux doigts écailleux et aux longues serres aiguisées.

-Calme, je vais pas manger toi…


Parole qui se voulait être rassurante, mais qui ne l’étais pas forcément, mais qui montrait qu’elle n’allait pas être mangée et qu’elle pouvait répondre. Je ne la quittais néanmoins pas du regard…

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Humaine + don et je suis une enfant ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Personne
Amour: Personne
Pouvoir: Détection des Démons (+ Vampires), légère vision nocturne
Rubis

Je suis une Humaine + don et je suis une enfant ♥

Nombre de messages : 45
Pépites : 50
Date d'inscription : 23/07/2012

MessageSujet: Re: une visite impromptue |PV Rubis]   Ven 17 Aoû 2012 - 5:15





Une visite impromptue

Rubis & Lucy Kiirdunal





Le dragon cligne des yeux puis commence à descendre du plafond, s'agrippant aux colonnes, avec une facilité évidente et surtout beaucoup de grâce. Il ne se dépêche pas, il sait tout aussi bien que moi que je suis à sa merci : si je fais mine de me retourner et de fuir vers la porte, il n'aura qu'à bondir en avant pour me rattraper et me saisir dans sa puissante mâchoire. Je suis une intruse, et le moindre de mes mouvements pourraient l'inciter à agir ainsi. Alors je reste immobile, le suis du regard et attends de voir la suite des évènements.
Une fois au sol, l'animal dresse son cou de toute sa longueur, puis déploie une sorte de collerette. Il est encore plus impressionnant qu'avant, plus imposant, alors que je me sens aussi insignifiante qu'une souris. La créature me fixe un moment, puis commence à émettre des sons étranges, pas des grognements, plutôt une voix très grave, animale, avec un accent que je n'ai jamais entendu jusque là.

Mais... il parle !

Je suis tellement abasourdie que, dans un premier temps, je ne comprends pas ce qu'il veut dire. J'ai pu comprendre, en écoutant les histoires que racontaient les autres esclaves au manoir, que les dragons ne sont pas de simples animaux, mais de créatures intelligentes, comme n'importe quel hybride. Mais entendre ce gigantesque animal prendre la parole me surprend quand même un moment.
Peu à peu, je commence à saisir le sens de ses paroles : il confirme qu'il est bien un dragon, puis me demande ce que je suis. Pas qui je suis donc, mais à quelle race j'appartiens.

J'allais répondre quand soudain le dragon replie sa collerette et tend son cou vers moi, de façon à ce que sa tête soit à ma hauteur et tout près de moi. Par réflexe, je recule de quelques pas, ce qui ne me plaît pas particulièrement : si je lui montre trop que j'ai peur, il pourrait l'utiliser contre moi. Cependant, j'ai réussi à ne pas crier de surprise, c'est déjà ça.
La créature commence à sentir l'air autour de moi, m'observer sous tous les angles, me bousculer parfois avec son gros museau. Je me laisse faire sans broncher, essayant de calmer le rythme effréné de mon cœur. Quand j'ai retrouvé un peu de mon calme, j'avale ma salive et prend la parole.

« Je suis une simple humaine. Je n'ai rien de particulier. »


À part mes cheveux, évidemment, seule trace visible de mon ascendance démoniaque. Mais je préfère éviter d'attirer son attention là-dessus pour le moment : je sais bien que les hybrides et les démons ne font pas bon ménage, et je ne sais pas comment il réagira si je lui en fais part maintenant. Autant garder ça secret encore un moment.
Le dragon continue à m'inspecter, et je dois dire que sentir son souffle chaud sur mes vêtements et ma peau mouillés me fait le plus grand bien et me réchauffe un peu, même si je suis prise de tremblements de temps en temps à cause de la différence de température. Puis il reprend la parole : il habite effectivement ici et il me fait remarquer que dans les ruines, chaque lieu est habitable mais également habité, par des insectes ou des mammifères, puisque ceux-ci peuvent vivre n'importe où. Il précise cependant que les animaux aussi gros que lui sont rares, pour finalement me demander ce que je fais ici. Il éloigne sa tête pour me laisser répondre, ce dont je lui suis très reconnaissante, et me dit qu'il n'a pas l'intention de me manger. Il attend ma réponse, bien camper sur ses pattes, ne me lâchant pas du regard.
J'inspire encore une fois, profondément, essaie de me détendre, puis plante mon regard dans le sien avant de lui répondre.

« Je suis venue chercher un refuge. Je n'ai pas encore de « chez moi », et je me disais que je trouverai peut-être quelque chose ici, dans les ruines, loin de la ville et des démons. Mais la pluie m'a surprise et je me suis précipitée dans le premier bâtiment encore debout que j'aie vu. »


Je me demande si ce n'est pas une erreur de lui faire part de tout ça... Mais je suis dos au mur, je ne suis pas sûre de pouvoir repartir en un seul morceau, malgré les paroles de mon interlocuteur qui se veulent rassurantes. Peut être que si je lui montre que je suis totalement inoffensive, que je me montre avenante et que je ne fais rien pour le contrarier... Peut-être alors me laissera-t-il partir ?

« Tu as dit que les créatures comme toi sont rares... Es-tu donc le seul dragon de ton espèce ici ? »



Dernière édition par Rubis le Sam 25 Aoû 2012 - 18:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: prendre forme humaine, du sexe que je veux, ou asexué
Lucy Kiirdunal

Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 144
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: une visite impromptue |PV Rubis]   Ven 17 Aoû 2012 - 11:25

Elle semblait tellement surprise dès que j’ai ouvert la bouche pour lui parler, elle ne devait pas s’y attendre, et pourtant la plupart des dragons parlaient, enfin je pense… de ce que j’ai cru comprendre en tout cas c’était le cas. Elle resta silencieuse un bon moment, cette enfant perdue, m’écoutant dire que j’étais effectivement un dragon, et je lui demandais à quoi j’avais à faire, oui, quoi, et non qui, parce que la race était une part de l’identité, ça n’allait rien changer à mon comportement envers elle, mais j’aimais savoir… Je m’étais approchée tout près et son odeur allait de toute façon confirmer ses dires, car chaque race avait son odeur… je voyais qu’elle tremblait de temps en temps, de froid ou de peur, la question pouvait se poser, mais le froid était probable. Elle me répondit qu’elle était une simple humaine, qui n’avait rien de particulier. Soit alors… Son odeur confirmait aussi alors je m’éloignais aussi l’observant de loin toujours sur mes quatre pattes, et ne me montrant plus menaçante du tout dans le comportement, mais ma forme suffisait à être imposante.
J’ajoutais maintenant que j’habitais ici et expliquais que partout elle aurait surement dérangé un être pas forcément aussi gros que moi mais voila. Je lui demandais ce qu’elle venait faire ici, et le fait que je me sois éloignée d’elle semblait l’avoir calmé un peu, rassurée, et elle pu répondre. Elle était venue chercher refuge, elle n’avait pas de chez elle et elle se disait que dans les ruines elle trouverait loin de la ville et des démons, la pluie l’avait surprise et elle c’était précipitée la pour se protéger. J’acquiesçais, comprenant bien, et son histoire tenait debout. Je m’asseyais, et ne rajouta rien, la regardant de haut. Je la calmais sur le fait que je n’allais pas la manger et finalement elle reprit, disant que j’avais dit que des créatures comme moi étaient rares et elle demanda si j’étais le seul dragon de mon espèce ici. Je baissais la tête, elle touchait un point sensible la petite.


-Je.. oui… seule… pas d’autrrre drragon comme moi… mais d’autrrres drragon existent…. Mais pas même espèce…


Oui un point sensible, j’étais tombée de cette brèche seule, et surement aucun autre dragon de la même espèce n’était tombé, et je devais être seule… abandonnée… mais ça ne changeais rien de toute façon car j’étais seule au quotidien, même s’il y avait eut d’autres dragon de ma race ça n’aurait pas forcément changé ma situation.

-Tu peux rrrester… attendrrre que pluie s’arrrrete…


Je soupirais, arrêtant là du coup ma « confrontation » avec elle, je me retournais, avançant au fond de l’église, à l’abri de la pluie quand même, et m’allongeais là, me laissant tomber au sol en fait plus qu’autre chose, et posant ma lourde tête de façon à avoir un œil sur cette fille. J’avais rangé l’église, je ne voulais pas qu’elle dérange quoi que ce soit, et je restais territoriale.
Elle ne semblait pas bouger plus que ça, mais sembler trembler toujours. Elle devait avoir froid. D’abord j’essayais de détourner le regard, de ne pas me prendre de pitié pour elle… mais c’était difficile… au bout d’un moment je relevais la tête.


-Viens. Te rrréchauffer contre pelage…


Ca n’allait pas forcément être agréable pour moi, mais je me devais d’être une hôte agréable, même avec quelqu’un qui s’incrustait… elle ne voulait qu’un refuge après tout, pour se protéger de la pluie pour le moment. Et je me mettais a sa place, jeune je n’avais eut personne pour me réchauffer ainsi quand il faisait froid, je n’avais eut personne pour m’accueillir… et ce n’était pas forcément agréable, bien au contraire… être rejeter devait être encore pire, alors autant la soutenir un peu.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Humaine + don et je suis une enfant ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Personne
Amour: Personne
Pouvoir: Détection des Démons (+ Vampires), légère vision nocturne
Rubis

Je suis une Humaine + don et je suis une enfant ♥

Nombre de messages : 45
Pépites : 50
Date d'inscription : 23/07/2012

MessageSujet: Re: une visite impromptue |PV Rubis]   Dim 19 Aoû 2012 - 11:14





Une visite impromptue

Rubis & Lucy Kiirdunal





La situation semble se détendre peu à peu. Pendant que j'explique comment et surtout pourquoi je me suis réfugiée dans son église, le dragon m'écoute calmement, immobile, sans me lâcher du regard. Il hoche même la tête une fois que j'aie fini. Maintenant qu'il sait tout, je crois qu'il tolère mieux ma présence dans son refuge. Je le trouve moins menaçant aussi, ce qui m'encourage à lui poser une question : je voudrais savoir s'il est le seul dragon de son espèce dans le coin.
Vu sa réaction, j'aurais peut-être dû me retenir ou lui demander autre chose, car il baisse la tête et, pour la première fois depuis que je l'ai rencontré, c'est d'une voix mal assurée qu'il me répond : il est seul, il n'y a pas d'autres dragons de son espèce dans les parages, même si d'autres dragons existent. Même si une petite part de moi est rassurée par le fait qu'aucun autre dragon comme lui ne vit ici, j'éprouve surtout de la peine pour lui : je sais ce que ça fait d'être seul, sans famille ni personne pour prendre soin de soi.

Je voudrais le lui dire, mais il change brutalement de sujet, m'expliquant que je peux rester avec lui jusqu'à ce que la pluie s'arrête. Effectivement, l'averse n'a pas vraiment faibli depuis que nous parlons, l'eau tombe toujours en rideau dans l'église.

« Merci... j'apprécie ton offre. »


Je ne suis pas sûre qu'il m'ait entendu, car il fait demi-tour et va s'allonger vers le fond du bâtiment, dans un coin sombre abrité de la pluie. Il fait un bruit sourd quand il tombe au sol, un bruit qui se répercute sur les murs en pierre. Il pose sa tête de façon à pouvoir m'observer. C'est compréhensible, je suis chez lui après tout et il ne me connait pas encore assez pour me faire confiance.
Sans bouger, je promène mon regard sur le reste du bâtiment. Après tout, c'est ce que je faisais avant de m'apercevoir que j'étais épiée par un dragon. Le plafond est tellement haut que j'ai du mal à croire que des humains aient réussi à le construire à la seule force de leurs bras et de quelques machines. Mon regard s'attarde un moment sur les motifs des arches, des colonnes, et surtout sur les restes des vitraux qui, malgré la poussière et la pénombre, brillent encore comme des joyaux. Moi qui suis habituée aux murs nus du dortoir des esclaves et aux ruelles sales de la ville, cet endroit est un vrai bonheur pour mes yeux.

Mais j'ai beau trouver cette église magnifique, mes vêtements mouillés me glacent jusqu'aux os et me font trembler régulièrement. Je tente de me réchauffer en frottant discrètement mes bras, mais ça n'est pas vraiment efficace. La chaleur du souffle du dragon me manque un peu et j'ose un coup d'œil, plus ou moins conscient, dans sa direction. Je constate avec un certain étonnement qu'il ne me regarde plus, mais au bout de quelques secondes, il tourne la tête et sa voix étrange résonne à nouveau dans l'église : il me propose de venir et de me réchauffer contre son pelage.
Ma nature méfiante reprend le dessus et je réfléchis avant de répondre ou de faire quoi que ce soit : n'est-ce pas dangereux de s'approcher si près de ce prédateur ? N'aurait-il pas plus de facilité ensuite à me croquer, si l'envie lui en prenait ?

S'il voulait te manger, il l'aurait déjà fait depuis longtemps. Et puis, il a dit lui-même que ce n'était pas son intention. Il te laisse t'abriter sur son territoire, fais lui un peu confiance toi aussi.

Le raisonnement me paraît sensé, aussi je traverse l'église, évitant les bancs soigneusement agencés et le rideau de pluie. J'étends ma couverture trempée sur l'un d'eux, ainsi que mes longues chaussettes, puis je viens m'asseoir à côté du dragon, pas très loin de sa tête pour pouvoir lui parler facilement. Je m'adosse ensuite contre sa fourrure.
Comme elle est soyeuse ! Et épaisse ! Et chaude surtout ! Je ne peux pas m'empêcher de fermer les yeux et de pousser un petit soupir discret, je ne me rendais pas compte combien j'avais froid avant de me coller à cette formidable source de chaleur. Je murmure quelques paroles à l'adresse du dragon.

« Merci beaucoup, ça va mieux maintenant ! »


Le silence retombe sur l'église. Je me laisse bercer par les mouvements de respiration du dragon et le son de la pluie dehors. L'eau commence à quitter mes vêtements et la chaleur gagne progressivement mon corps. Les yeux toujours fermés, je repense à ce que m'a dit le dragon sur sa solitude. Je ne me suis toujours pas excusée de mon indiscrétion, et plus le temps passe, plus cette erreur m'ennuie.

« Je suis désolée pour tout à l'heure, je n'aurais pas dû te poser cette question. »


J'ouvre à nouveau les yeux pour les poser sur mon bracelet, que j'effleure du bout des doigts avec mon autre main. Ce n'est qu'un bijou en toc, qui commence à rouiller, mais j'y tiens comme à la prunelle de mes yeux : ma mère me l'a offert avant que sa maladie ne l'emporte. C'est le seul souvenir que je garde d'elle, la seule preuve que quelqu'un en ce monde m'ait, un jour, réellement aimée. Sans me tourner vers le dragon, je poursuis.

« Je peux comprendre ce que tu ressens. Moi non plus je n'ai plus de famille, et personne ne se soucie de moi. Ça peut présenter certains avantages mais c'est surtout... pesant, à force. »


Ma voix se fait de plus en plus faible à mesure que ma peine remonte. Je n'ai jamais parlé de tout ça avec quelqu'un, et je ne sais pas si ça me soulage ou si ça ne fait que remuer le couteau dans une plaie profonde.

« En fait, tu es la première personne à qui je parle vraiment, depuis que ma mère est morte. »


Ma gorge se noue brutalement, je sens que mes yeux me piquent. Non, il ne faut pas que je pleure. Pas ici. Pas devant...
Je cligne des yeux pour chasser mes larmes et me tourne un peu brutalement vers le dragon.

« Comment t'appelles-tu ? »


J'ai soudain envie de connaître son nom, une envie si pressante et si fondamentale qu'elle ressemble presque à un besoin. Mon regard planté dans le sien, j'attends avec un mélange d'émotions indescriptible qu'il me réponde.


Dernière édition par Rubis le Sam 25 Aoû 2012 - 18:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: prendre forme humaine, du sexe que je veux, ou asexué
Lucy Kiirdunal

Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 144
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: une visite impromptue |PV Rubis]   Mar 21 Aoû 2012 - 11:14

J’avais eut pitié d’elle, et lui avait proposé de venir contre moi, elle avait hésité mais finalement était venue à moi, pour se poser contre ma fourrure au niveau de mon épaule, je posais mon aile de façon à e pas la gêner et de façon a ce que ça reste confortable pour moi. Elle me remercia en murmurant que ça allait beaucoup mieux. Je n’en répondis rien, reposant simplement ma grosse tête au sol, poussant un long soupire avant de tenter même de fermer un peu les yeux.
J’entendis à nouveau la voix de la jeune fille raisonner s’excusant pour tout a l’heure qu’elle n’aurait pas du poser cette question. Je rouvris les yeux pour la fixer à nouveau, sans parler encore, je relevais la tête doucement voyant son air assez triste, et elle reprit qu’elle comprenait ce que je ressentais, qu’elle n’avait pas de famille non plus que personne ne se souciait d’elle, et que c’était pesant a force malgré les avantages. Je commençais à montrer les crocs très légèrement, ressentant une certaine colère à ce qu’elle dise qu’elle pouvait comprendre, elle ne le pouvait pas, à moins d’avoir vécu plus de cent ans seule. Je ne grognais pas toutefois, gardant le contrôle. Elle rajouta que j’étais la première personne a qui elle en parlait vraiment depuis que sa mère était morte. Je reposais ma tête grognant légèrement, prononçant quelque mot qui semblaient plus être le fait que je râlais de la situation plus qu’autre chose.


-tu ne peux comprrrendrre ma situation…


Je préférais lui dire, coupant courta cette conversation que je ne voulais pas avoir avec une inconnue, une enfant qui apparemment avait quand même connu sa mère, un peu, elle ne pouvait connaitre les mêmes sentiments que moi, qu’un animal, qu’une bête féroce qui aurait du avoir un apprentissage avec des parents et qui n’a jamais eut tout ça.
Finalement elle posa une question soudaine, elle voulait savoir mon nom. Je la regardais à nouveau relevant à nouveau ma tête, bougeant la queue brusquement d’un endroit à un autre.


-Lucuronue Kiirdunal.


Je n’étais pas tendre avec elle, malgré le fait que j’avais accepté qu’elle s’allonge sur mon, je lui donnais mon nom complet sans prendre la peine de lui donner mon diminutif. Je soupirais finalement après quelques secondes de silence, ce nom était imprononçable pour tous. Je tournais la tête roulant des yeux et reposant ma mâchoire au sol assez brusquement.

-Lucy… plus simple à dirrrre… Et toi ton nom ?


Assez sèchement, sans vraiment montrer que j’avais envie de connaitre son nom, je m’en moquais, mais c’était la moindre des choses que de demander la pareille, j’allais me la coltiner un moment encore probablement la pluie n’ayant pas l’air de vouloir s’arrêter encore.
Je bougeais, changeant de position, surement la dérangeant au passage, mais ça je m’en moquais un peu, je repliais mes pattes sous mon corps, et me tournais légèrement dos à elle du coup, laissant ma tête au bout de mon long coup sur place, pour continuer à l’observer, la guetter.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Humaine + don et je suis une enfant ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Personne
Amour: Personne
Pouvoir: Détection des Démons (+ Vampires), légère vision nocturne
Rubis

Je suis une Humaine + don et je suis une enfant ♥

Nombre de messages : 45
Pépites : 50
Date d'inscription : 23/07/2012

MessageSujet: Re: une visite impromptue |PV Rubis]   Sam 25 Aoû 2012 - 15:03





Une visite impromptue

Rubis & Lucy Kiirdunal





Quand je me suis tournée vers le dragon, j'ai pu remarquer qu'il avait découvert légèrement ses crocs, se montrant d'un coup un peu plus menaçant.

Est-ce que j'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas ?

Sûrement, car il finit par me dire, après avoir légèrement grogné, que je ne pouvais pas comprendre sa situation. J'avais dit ça pour essayer de me rapprocher de lui, pour lui expliquer que je me sentais seule moi aussi, mais en fait ça n'a fait que l'énerver... Quelle stupide erreur ! Alors qu'on avait réussi à s'accepter mutuellement ! J'essaie de rattraper le coup comme je peux.

« Non bien sûr... c'est évident... »


Mais ma pire erreur est de continuer à lui poser des questions alors qu'il est visiblement agacé. Quand je lui demande son nom, le dragon me regarde fixement en levant la tête, et j'entends sa queue bouger dans tous les sens derrière moi. Il me répond, en crachant presque ses mots, et je ne comprends rien à ce qu'il me dit. Je le regarde donc sans dire un mot, ne sachant pas quoi faire. Le silence devient pesant entre nous, mais finalement il me donne un nom plus facile à dire : Lucy.

Ce serait donc... une fille ? !

Je n'ai pas le temps de m'appesantir sur la question, car Lucy me demande également mon nom, mais d'une façon très sèche, comme si elle me le demandait à contrecœur. Du coup, j'hésite un peu avant de répondre, ne sachant pas trop quoi faire. Je ne voudrais pas la contrarier encore plus. Mais je me dis que ne pas lui répondre serait grossier.

« Rubis... Je m'appelle Rubis. »


Le silence retombe alors dans l'église. Au bout d'un moment, Lucy commence à bouger, son corps roule pour se retrouver dos à moi, mais sa tête reste immobile, pour lui permettre de me surveiller. Je m'écarte d'elle pendant qu'elle fait sa manœuvre, pour ne pas me prendre une patte ou une aile dans la figure. Ensuite, je lui jette un petit coup d'œil, comme si je lui demandais la permission, puis je retourne m'adosser à sa fourrure.

Mais cette fois, la chaleur que cela me procure ne parvient pas à me réjouir. Je me suis conduit bêtement en essayant de me rapprocher de Lucy. Maintenant, elle doit simplement trouver que je suis une intruse enquiquinante et qui pose surtout trop de questions.

Que puis-je faire pour arranger la situation ?

M'excuser me paraît à la fois inutile et stupide : elle semble avoir envie de se reposer maintenant, et, si je lui parlais, je ne ferais que la déranger une nouvelle fois. De plus, mes excuses de tout à l'heure n'ont pas eu l'air de l'intéresser.
Ne sachant pas quoi faire, je reste appuyée contre elle, le regard perdu dans l'église, sans dire un mot. Je préfère laisser le choix à Lucy de relancer ou non notre discussion. Après tout, je suis ici chez elle, j'ai plutôt intérêt à me faire discrète et à respecter ses choix si je n'ai pas envie de me retrouver à nouveau dehors sous la pluie, ou pire...


[ HRP : Désolée, c'est pas très recherché... Manque d'inspiration -__- ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une visite impromptue |PV Rubis]   

Revenir en haut Aller en bas
 

une visite impromptue |PV Rubis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une petite visite Impromptue [ PV Law ]
» Visite impromptue.
» Visite impromptue
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Hybrid Life :: L'extérieur :: ㄨ Ruines :: L'église-