AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Contexte
Il y a de cela très longtemps, dans les temps oubliés par la civilisation d'aujourd'hui, vivaient deux races ; les humains et les hybrides. Contrairement à ce que vous pensez et à ce que les scientifiques affirment, les hybrides ne sont pas leurs créatures. Seul les animorphes, créature animale humanoïde qui ne peut prendre forme humaine, le sont. La paix et l'harmonie régnaient en maîtres sur ces terres paisibles qui n'avaient jamais connus la guerre ni le désespoir. Toutefois, cette utopie n'empêcha pas la curiosité des scientifiques de s'accroître considérablement et malheureusement, ils ne s'attendaient pas à ce que leurs recherches prennent un tournant désastreux.

Annonce
06/11/12 - Nouveau système de points installé.
05/11/12 - Installation du nouveau design.
31/10/12 - Fin du recensement et suppression des membres inactifs.
XX/XX/XX - blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla
Nos Best Pompotes

Staff


SADNESS
fondat'
MP

Mon image

LUCY
Admin'
MP

Mon image

KAINE
Modo'
MP

Mon image

EZEKIEL
Modo'
MP

Mon image
Plus ?
Les mémos de l'heure

Vous pouvez maintenant faire vos demandes ICI
Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo


Partagez | 
 

 JUST A KISS ? ❤ 【 PV : Nikolaï & Skuld. 】

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: JUST A KISS ? ❤ 【 PV : Nikolaï & Skuld. 】   Dim 12 Aoû 2012 - 19:51



JUST A KISS ? ❤

《 Nikolaï A. Poliakov & Skuld M. Nòtt 》
___Il courrait, courrait, sans s'arrêter. Depuis combien de temps maintenant fuyait-il ces hommes ? Des brigands ? De simple chasseurs ? Il ne savait même qu'ils étaient, mais ils le suivaient depuis maintenant deux jours et il l'avait bien remarqué. Nikolaï s'arrêta pour reprendre son souffle entre quelques ruines présentes ici et là de cette ville abandonnée. Il aurait voulu se battre, mais les blessures dû à ses propres attaques l'auraient trop affaiblis si une deuxième vague s'était alors montré. Il ne bougea plus pendant un instant en tentant d'entendre le moindre bruit de pas qui l'aurait suivit, mais rien. Il put enfin soupirait en un "Ouf" de contentement et il se laissa tomber sur le sol poussiéreux. Il frappa le sol sur lequel il venait de s'asseoir du poing, jamais on ne le laisserait tranquille ? Et tout ça pourquoi ? Des larmes qu'il ne versait pas ! La dernière fois qu'il avait pleuré ... se devait être dans une autre vie, car il n'en avait pas le souvenir. Il resta assit une bonne dizaines de minutes pour reprendre haleine et finit par se relever pour reprendre sa course, en marchant cette fois-ci. Il ne pourrait pas revenir en ville avant une bonne journée, en espérant que cette troupe n'est pas encore découvert où il habitait, il pourrait y retourner pour récupérer ses effets personnels et quitter la ville. Avec un peu de chance cela se passerait sans embûche et sinon, il devrait de nouveau fuir comme il le faisait depuis sa renaissance.

Il marcha entre les ruines de ce qui semblait être une petite ville paisible et admira les amas de débris. On pouvait y voir des meubles et des objets de valeurs sentimentales. Quelle était cette ville ? Et où était passé ses habitants ? Ces deux questions passèrent dans l'esprit de Nikolaï et repartir aussitôt lorsque des pas se firent entendre derrière lui. Il se jeta dans une des maisons qui semblait être le plus solide bien qu'il s'agisse de ruine et s'y cache juste sous l'escalier en espérant qu'il ne le trouverait pas. Mais sa taille n'aida pas vraiment à se trouver une cachette convenable aussi ! Il soupira et ne fit plus aucun bruit lorsqu'il put enfin entendre deux timbres de voix différentes.

    « Il était là y'à un instant !
    - Il a dû entrer dans une de ses maisons, trouvons et ramenons le vivant comme le désir le patron. »

Et merde. Encore des stupides kidnappeurs d'animaux rares. Dommage pour eux, Nikolaï n'était pas un simple oiseau qui se laisserait mettre en cage si facilement. Il laissa les flammes consumer son poing, alors qu'il les entendait approcher lentement dans la maisonnette. Il s’apprêta à leur sauter dessus, les brûlant là où il les attraperait, mais déjà leurs cris résonnaient dans la salle. Il passa la tête derrière l'escalier et apercevait alors une femme qui tenait dans sa main un corps par le cou, elle le laissa tomber sur le deuxième. Il cru rêver pendant un instant, mais en voyant les cornes qui ornaient son crâne il comprit . Sortant de sa cachette il reprit sa forme humaine.

    « Merci jeune demoiselle, tu m'as sauvé la vie, sans même t'en rendre compte j'imagine. »

Il admira la demoiselle de haut en bas, plutôt pas mal pour une démone. Bien que ses mains est une apparence quelque peu étrange. Il souriait en espérant que celle-ci ne l'attaque pas tout en levant les mains au dessus de sa tête. Il regarda ensuite les corps empilé à ses pieds et soupira, de joie peut-être ? Oh oui il était heureux ! Il n'avait jamais tué alors si quelqu'un pouvait le faire à sa place s'était avec grand plaisir. Il s'approcha avec prudence des corps pour fouiller dans leurs poches. Il y trouva des bourses pleines qu'il glissa dans ses poches ainsi que quelques déchets futiles qu'il laissa sur le parquet de la ruine.

    « Je m'appelle Nikolaï, enfin si ça t'interesse bien sûr. Je ne suis qu'un humble humains, je ne veux pas me battre ni quoi que se soit d'autre. »


Dernière édition par Nikolaï A. Poliakov le Lun 13 Aoû 2012 - 6:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: JUST A KISS ? ❤ 【 PV : Nikolaï & Skuld. 】   Dim 12 Aoû 2012 - 22:39



WE FOUND LOVE ?



___Je me suis toujours demandée ce qui m’attirait tellement dans ces ruines. Etait-ce ce sentiment que cette ville était figée dans le temps, majestueuse malgré les plantes grimpantes et les lianes qu’elle abordait avec fierté. Ou alors pour cette impression de liberté qui prenait aux tripes. Misery se fit insistente, elle n’était pas sortie depuis longtemps, d’après elle je monopoliserai la place. N’était-ce pas mon corps au départ ? Apparemment non. Je ne sais plus, les souvenirs se brouillent tandis que des flashs obscurs envahissent ma vision. C’est toujours comme ça lorsqu’elle essaye de forcer le passage. Une sensation glacial étreint le creux de mon ventre et je me plie en deux, des perles salées au coin des yeux. Pourtant je ne lui laisse pas la place. Pourquoi ? Une envie. Je n’ai pas encore assez profité de la sérénité des lieux. Mes pas sont lourds, chaque mouvement est un combat. Je veux aller à droite, elle à gauche. Droite. Gauche. Droite. Gauche. Mon corps ne m’obéit plus qu’à moitié, pourtant je résiste. Encore toujours. Une lutte perpétuelle que j’aime plus que tout en fait. Suis-je également folle ? Non. Misery est la cristallisation de mes désirs les plus malsains, si j’étais folle à mon tour que serait-elle ? Un fantôme ? Un souvenir trop présent qui me hante encore et toujours ? Non elle est bien là, tenace, me susurrant des mots cruels au creux de l’oreille.

Des pas se font entendre, notre attention se concentre sur ces bruits infimes et saccadés. Qui ose fouler ce lieu sacré avec ces gros sabots ? Il n’est plus question de savoir qui aura le contrôle sur qui. Nous sommes unies dans une sorte d’accord implicite. Pourquoi ? Comment ? Aucune idée et à vrai dire je m’en fiche. Tout ce que je veux c’est exterminer. Exterminer. Exterminer. Exterminer. J’aime ce verbe. Exterminer. C’est beau c’est radical. Il n’y a pas de chemins inadéquats à emprunter pour finalement arriver au même résultat. C’est une belle mort que je leur offre. Rapide. Peut-être avec beaucoup de sang. Mais il faut bien que de tels lieux se rappellent de moi non ? Sinon ils ne serviraient à rien. Je sens un sourire étirer mes lèvres. Je sais que ma conscience bascule vers celle de Misery, mais pour une fois je laisse faire avec plaisir. Elle. Elle. Je. Je. Hmm. Je craque mon cou avec ravissement, ce bruit me rempli de joie car il est annonciateur de combats. Il faut bien que j’habitue mes oreilles aux craquements des os et aux giclements de sang non ? Ma respiration s’affole. Je n’ai pas peur, non. Ce serait stupide. La peur est stupide. Si on a plus peur on est invincible. Skuld a peur. Skuld est faible. Je suis forte. C’est aussi simple que ça. Le bruit se rapproche. Je me concentre. Il y a ..un poursuite et une dizaine de poursuiveurs. Qui tuer en premier ? D’abord essayer de deviner leurs races. Hmm. Je scanne rapidement les environs, ils m’ont l’air humains. Tristement et terriblement humains. Ils ne me donneront un peu de joie que pendant quelques minutes. Hm. Hm. Je sens mes mains se serrer convulsivement dans l’air. J’ai tellement envie d’étrangler quelqu’un. Ou peut-être lui arracher le cœur ! Oh oui un palpitant ! Ça fait tellement longtemps que je n’en ai pas tenu un dans mes mains. Un sourire de ravissement éclaire mes traits. Je sais que je dois faire peur. Ça m’excite. Un frisson remonte ma colonne vertébrale. Je le sens caresser chacune des vertèbres, les entourant amoureusement avant d’éclore dans ma nuque, à la base de ma tignasse noire.

Je vois débouler une première tête, pourtant ce n’est pas l’odeur du poursuivi. Il a dû se cacher. Il n’est pas si bête. Je le tuerai après les autres. Lorsqu’il se croira sauf. Hu.huu. Un deuxième arrive. Oh ! Je sens que je vais m’amuser comme une petite folle ! Ma main part presque automatiquement, les phalanges à vif s’enfonçant dans le ventre d’une des personnes. Je regrette tellement de ne pas pouvoir sentir la peau, les muscles, les nerfs céder sous mes doigts de fée. Quel malheur. Il tousse. Rouge. OH UN BEAU ROUGE CERISE. Exactement comme je les aime. Serait-ce Noël ? Ou alors Pâques ? Le père Noël a toujours eut un peu de retard. Je sais que ce n’est pas raisonnable, mais j’en ai tellement envie. Ça fait mal un premier temps, mais le plaisir qui en découle est tel que .. Oui ! C’est décidé ! Je laisse mes rotules et mes tibias sortir, se déformer, former des armes meurtrières. Ça ne ressemble plus du tout à des os traditionnels. Tranchants comme des lames, noirs comme le charbon. Je m’élance vers ces pauvres petits humains sans défonce et d’un coup de jambe j’en fauche deux. Trop simple. Trop facile. Un autre m’attaque avec un katana que je bloque avec une de mes mains. Je retourne son arme contre lui. HOP ! Plus de tête. Ils attaquent de tous les côtés et moi je ris. Je rigole comme une folle. Ce que je suis. Bien sûr que je suis folle. Ce serait tellement moins drôle si je ne l’étais pas. Je finis par les achever bien trop vite. Ils étaient tellement faibles. Le dernier je tiens sa vie entre mes grands doigts osseux, j’ordonne qu’ils se resserrent lentement. Doucement. Pour lui laisser le temps de comprendre. De supplier. D’étouffer sans pouvoir rien y faire et rager contre son impuissance. Mes doigts desserrent leur emprise et il tombe comme une poupée à laquelle on aurait coupée les fils. Le sang s’écoule à mes pieds et je me sens bien. Je suçote pensivement les bouts de chairs coincés entre les articulations de mes mains monstrueuses. C’est un vieux tic que j’avais déjà enfant.

    ━ « Merci jeune demoiselle, tu m’as sauvé la vie, sans même t’en rendre compte j’imagine »


Il m’a l’air apetissant lui aussi. Mais non, je suis repue pour aujourd’hui. Ce serait de la gourmandise de le tuer. Je suis une telle gourmande .. Ah ! Je suis sûrement restée trop longtemps. Déjà ? Skuld tu exagères ! Je .. D’accord, je te laisse à tes jeux malsains. Oui, ils sont malsains … Quoi ils ne sont absolument pas malsains, Misery raconte n’importe quoi. Ça devait être le poursuivit. Je plisse le nez, son odeur arrivant par vague jusqu’à mon nez. Il sent la cendre. La cendre d’une bûche pourrie, trop vieille mais qui a quand même brûlé rependant son odeur nauséabonde. Il n’est pas humain. Un truc avec le feu. Pas un démon non plus. Nope’, un démon ne se cache pas devant des humains. Même s’ils sont cent. Alors une salamandre ? Ou un truc lâche du genre. Inintéressant. Il s’avance pour leur faire les poches. Qui se soucie d’un tel détail que l’argent ? Apparemment Torche-man s’en soucie. Inutile ! Stupide ! Je grogne. Ou peut-être est-ce Misery qui digère avec contentement son massacre. Sauvage, elle est sauvage. Suis-je aussi sauvage ? Non. Peut être. Oui. Non ! Il me parle je crois. Pourquoi ? Je n’aime pas pourquoi. Pourquoi ça veut dire que je ne comprends pas. Et je n’aime pas comprendre. Car ne pas comprendre c’est ne pas contrôler. Je veux contrôler. Tout. Vraiment ? Peut être. C’est ce que j’ai dis non ? Alors je dois être d’accord avec ça.

    ━« Je m’appelle Nikolaï, enfin si ça t’intéresse bien sûr. Je ne suis qu’un humble humain, je ne veux pas me battre ni quoique se soit d’autre. »


Menteur. Menteur. MENTEUR. Je l’ai sentit ! Je le sais. Sale menteur ! Tu es aussi humain que moi ! J’aime les menteurs. Les menteurs sont drôles. Ils font tout pour essayer qu’on ne découvre pas leurs mensonges. Alors ils s’embourbent, ils s’emmêlent dans leurs propres histoires, jusqu’à oublier la réalité. Un divertissement en plus. Peut-être dois-je lui répondre. Ou peut-être pas. Qui sait ? Je vais jouer à pierre-papier-ciseaux. Pieerre .. Paaapier .. CISEAUX ! AH. AH. J’ai gagné ! Je lui parle.

    ━« Tu peux m’appeler Skuld. Et. Je suis une démone »


Je montre mes cornes. Mes cornes hideuses, monstrueuses, déformées, noires. Mais au moins elles sont utiles. Autant qu’une puce électronique. Ça veut dire que je suis une puce ? C’est vrai que je saute haut. Puce, puce puce, puce. C’est moche une puce non ? Comme moi ! Alors désormais je serai une puce. NON ! Ce nom ne roule pas bien sur la langue. Il faut que j’en trouve un autre. Baa .. Bee … Abeille ? Non. Les abeilles sont bruyantes. BZZZZ. ARGH. NON ! Pas ce bruit ! Stop tait-toi. Je me tais .. Vraiment ? Où est-ce que le monde se tait pour moi. Bonne question. Misery tu sais toi ? Elle dort. Elle a trop mangé. Tss. TSSS. OH ! Oh ! Un serpent. SEEEEER PAN ! Ça sonne bien. Mais non. Trop classique. Je trouverai bien un jour. Là il me regarde bizarrement. Ou alors avec du désir ? C’est la même chose pour moi. Je penche ma tête pour l’observer tout en essayant de garder une façade la plus normale possible.

    ━« Alors, pourquoi ils te poursuivaient ? »


OH ! OH ! Une question ! J’adore les questions ! Ah ! Mais c’est moi qui la pose. C’est étrange. Pou .. Pour .. NON ! Pas ce mot. INTERDIT. CENSURE. STOP. Je ne dirai plus ce mot honni. J’ai mal aux jambes. C’est normal mes os sont toujours sortis. Hum ! C’est pour ça. Attention ça va faire mal. Tss. Misery, incapable de faire le rangement. ARGH. Bordel. Ça fait un mal de chien. Chien. Chien. Chine. Encre de Chine ! J’ai envie de dessiner. Peut-être plus tard. Je m’assieds sur un bloc de pierre qui devait être une ancienne fontaine. Fontaine .. Ce n’est pas quelque chose avec de l’eau dedans ? Oui je crois. Je pense. En fait je m’en fiche totalement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: JUST A KISS ? ❤ 【 PV : Nikolaï & Skuld. 】   Lun 13 Aoû 2012 - 7:26



WHO ARE YOU ?

《 Nikolaï A. Poliakov & Skuld M. Nòtt 》
___Une démone, Nikolaï n'a jamais vraiment aimé les démons. Ils sentent la mort, la haine et le dégoût. Le seul démon qu'il a un jour rencontré était une femme, il avait tenté de la séduire jusqu'à ce que celle-ci décide qu'il n'était pas assez intéressant. Ce jour là, il faillit perdre un bras en tentant de se battre. Ne connaisse-t-il pas l'amour et la paix ? Finalement il avait finit par devenir l'esclave de cette démone. La seule qui avait put lui retirer toute liberté, il se souvint de ses chaines, de envie irascible de voler alors qu'il regardait le ciel. Il était alors peu à peu devenu fou, violent et avait laisser le Phoenix en lui reprendre le dessus. Après il ne se souvint de rien avant son réveil sur un ile perdu dans les murs du sud. Si la mort ne lui fait pas peur, l'enfermement est une chose qu'il ne peut supporter. Je regardais cette femme qui se tenait là, elle semblait plutôt jeune, bien que l'apparence n'est pas une grande importance et bien qu'il joue les humains fragile et heureux, il ne lui faisait pas confiance. Ne jamais faire confiance, à personne, même vos amis proche, c'est une chose qu'il avait apprit durant sa vie. Il la regarda un peu plus en détail et un sourire en coin apparu sur ses lèvres, elle était vraiment pas mal ! Même pour un monstre.

    « Tu peux m’appeler Skuld. Et. Je suis une démone. »

Nikolaï voulu rire, comme si ces deux cornes et cet aura d'assassin n'était pas assez criard. Skuld, il lui offrit un de ses nombreux sourire charmeur, plutôt jolie le prénom bien qu'original. Il chercha pendant un instant dans ses yeux quelque chose qui pourrait l'aider à la faire craquer, mais rien, ils étaient simplement livides. Le jeu ne serait plus aussi marrait si cela était facile et c'est pour cela qu'il admirait les démones. Elle ne laissait rien paraître d'elle et cela rendait la chasse aux indices bien plus dure. Les femmes en général cherche à être découverte même si elles ne le savent pas. Elle joue les désintéressé alors que le fait d'être courtisé les rend folle. Elle cherche à ce qu'on devine les mots justes, les mots qu'elles ont toujours rêvé d'entendre. Mais les démones elle ne recherche pas l'amour et n'ont aucun besoin de ses mots, la victoire est presque impossible et pourtant je n'ai jamais abandonné une de mes futurs conquêtes sans l'avoir fait sourire. Peut-être la défier ? Non je tiens un minimum à la vie. Jouer les soumis ? J'ai horreur de faire ça, mais s'il le faut. Simplement faire le premier pas sans qu'elle s'y attende ? Non, les réactions sont bien trop nombreuses et incertaines, elle pourrait vouloir ma peau. « M'as tu si vite oublié Niko ? » Le Phoenix devint pale et écarquilla les yeux. Laetizia. Elle hantait son esprit depuis qu'il l'avait quitté, il n'avait pas su l'aimer comme il aurait désiré le faire et pourtant il refusait de retirer l'alliance qui trônait à son doigt. Ils étaient toujours mari et femme après tout, bien qu'elle le haïsse pour lui avoir prit son fils. Alexey, le roux se demandait souvent si son fils l'attendait là-haut et si il était fier. Cela m'étonnerait beaucoup vu les jeux auquels il se livrait à présent. Le passé venait le hanter jour après jour, mais peut-être parce qu'il le voulait. Il voulait être punit pour les morts qu'il avait créé autour de lui et dont son fils fut une des victimes. Il ne savait même pas ce qu'était devenu Laetizia après son départ et il n'avait jamais vraiment cherché à le savoir.

    « Alors, pourquoi ils te poursuivaient ? »

Il devait mentir, vite, trouver un mensonge. Il ne pouvait pas lui dire ce qu'il était vraiment, ça serait bien trop dangereux et stupide de faire cela. Elle aurait très bien put le capturait et le vendre comme une simple bête. S'était une simple inconnue et une démone qui plus est. Il chercha dans sa mémoire quelque chose qu'il aurait fait et que l'on pourrait lui reprocher et enfin il trouva. Un simple adultère fera l'affaire, ou même plusieurs. Lui qui allait de lit en lit, il avait déjà, très certainement, couché avec une femme mariée ravit de voir un homme endurant et doué dans ce qu'il fait. Il soupira et passa rapidement une main dans ses cheveux qu'il avait laissé couler contre son front en cette journée de fuite.

    « Peut-être ai-je couché avec leurs femmes ? Ou peut-être pas. Il n'y a qu'elle qui pourrait en témoigner de toute manière. »

Il avait abandonné son image de petit humain fragile pour laisser au jour ses véritables sentiments. Il voulait sortir de cet endroit vivant et aller conquérir de nouvelle femme ! Après tout s'était son sel but dans la vie en dehors de survivre. Le Phoenix s'éloigna de la démone en passa par dessus les corps de ses deux poursuivants pour quitter la maison. Une main prête à attraper sa lance si jamais la demoiselle tentait de faire quoi que se soit. Il n'était pas du genre à jouer avec le feu. Il s'arrêta au milieu de la rue et ferma les yeux en laissant l'air ambiant lui raconter l'histoire de cette endroit. Il sentait le massacre, les raisons lui était inconnu, mais le sang avait recouvert le sol de se lieu et la nature avait peu à peu reprit. Les plantes avait poussées partout dans et continuait de se répandre dans les ruines. Il n'aimait pas cet endroit, les morts hurlaient encore du massacre qui s'y était produit. Il ouvrit de nouveau les yeux, pourquoi tant de personnes devaient mourir ? Il ne savait pas et finalement même s'il en connaissait la réponse, qu'est ce que cela changerait ? « Ton fils aussi est mort, rappelle toi ! Tu l'as tué, monstre ! ». Nikolaï poussa un "Tsh" de réprobation et s'avança encore un peu dans la rue principale en oubliant presque la présence de la démone. Enfin il aurait put l'oublier si l'odeur nauséabonde des vies prises avec ses mains n'emplissait pas déjà les lieux.

    « Bon c'est pas tout ça, mais je dois y aller. J'ai été ravie de te rencontrer Skuld. »


Il aurait beaucoup aimé pouvoir jouer encore un instant avec elle, mais s'était bien trop dangereux et maintenant qu'elles avaient tué toutes les personnes qui le chasser il n'avait plus qu'à rentrer, faire ses valises et quitter la ville et il n'avait pas de temps à perdre avant qu'on ne se rende compte du meurtres des brigands. Alors autant partir avant qu'une deuxième vague n'arrive. Et puis il savait qu'au plus il approcherait du but, plus la voix de Laetizia dans sa tête se ferait forte et viendrait le tourmenté ! Foutu femme ! Elle vous haïsse et vous font souffrir tout de même. Elle ne pourrait tout simplement pas l'oublier ? Alexey était son fils aussi et sa perte avait été aussi dur pour lui que pour elle et même en pensant cela, il n'en était pas sûr. Avait-il réellement aimé son fils ? Il ne savait plus. Il ne sait même plus si la signification du verbe aimer lui était acquise. « Tu ne peux pas aimer, puisque tu n'as pas de coeur. ». Quelle était cette vois à l'instant ? Il resta un instant planté là, qui était cette femme à l'instant ? Il se tourna vers Skuld, mais non, ce n'était pas elle. Un souvenir refaisant surface ? Il serra les poings et tenta de l'oublier pour le moment. Il ne devait pas perdre de temps avec des broutilles. Rentrer et fuir le plus loin possible était la seule chose qu'il devait faire pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: JUST A KISS ? ❤ 【 PV : Nikolaï & Skuld. 】   Lun 13 Aoû 2012 - 21:19



IN A MADNESS PLACE



___Je joue avec la poussière à mes pieds. Ça me rappelle le sable. Ai-je déjà été à la mer ? Non, je ne crois pas. Alors pourquoi parler de sable ? ARGH ! Je l’ai encore redit. Comprendrai-je si peu de chose ? Serai-je une personne totalement stupide et dénudée d’intérêt suivant les autres comme un simple mouton ? Non bien sûr que non ! Je suis Skuld. Pas cette mauviette de Misery ! Oui je sais que tu m’entends ! Enfin réveiller ? Réveil ! Oh c’est une bonne idée. Il faudrait créer un réveil dans ma tête pour quand j’ai besoin de l’autre. Mais comment faire ? Il faudra que j’aille demander à l’horloger, il doit sûrement avoir une solution. Ou peut-être bien que non. Tant pis je me débrouillerai comme toujours. Et puis le cerveau n’est-il pas une lourde machinerie ? Je devrai bien trouver un rouage à modifier pour pouvoir sonner les cloches à cette imbécile de parasite. Parasite. Ça sonne assez bizarrement comme mot. Existe-il vraiment ? Je crois bien l’avoir déjà entendu. Ou alors était-ce pendant un de mes rêves ? C’est bien possible. Je ne sais plus vraiment ce qui est vrai ce qui est faux, ce que j’invente, ce que les autres inventent. De toute façon c’est la même chose. Un jour quelqu’un a inventé le mot ‘pluie’, un jour j’ai inventé le mot Rastapopulus. Ça ne veut rien dire. Enfin pour moi, peut-être est-ce quelque chose de tangible pour un humain, qui sait ? Les humains sont encore plus fous que Misery, et comble du désespoir, ils ne servent absolument à rien. Inutiles ! Déchets. Déchets. Déchets. Hop. Dans la benne à ordure, là où est leur place ! Oh, il me parle ? J’ai raison, ou j’ai tord ? Qui s’en soucie ! Je vois ses lèvres bouger pour former des mots que ma tête ne comprend pas. Blablablablabla. Parle-t-il une langue inconnue ? Alors c’est un extra-terrestre ? Il vient du soleil ? Ça expliquerait son odeur de brûler. Il faudra que je lui demande. Un jour. Peut-être. Je n’en suis pas certaine. À ranger dans un des tiroirs inoccupés de mon esprit. AH ! Il m’a répondu en fait. Brave toutou. WAF. Heureusement qu’il ne m’entend pas, quoique. Il pourrait peut-être me comprendre ! Non, impossible. Il sent la cendre, c’est forcément un imbécile. Mais c’est un menteur. Les menteurs sont donc des imbéciles ? Ou est-ce l’inverse ? J’aime les menteurs ! Ah, mais je crois que je l’ai déjà dit. Tant pis ! Un peu de répétitions ne fait pas de mal. Autant être prêt pour le grand final !

    ━« Peut-être ai-je coucher avec leurs femmes ? Ou peut-être pas. Il n’y a qu’elles qui pourrait en témoigner de toute manière. »


OH. OH. Ils étaient cocus ? Etaient-ils aussi faibles pour se mettre à dix pour courser un pauvre don juan n’ayant pas trouvé d’autre trou pour sa bite que celui de leur femme ? Oh ! Je suis vulgaire ! S’il y a des enfants dans la salle .. Non il n’y en a pas. Ou alors ils n’ont qu’à pas être là. C’est leur faute. Tout est leur faute. JE SUIS INNOCENTE LIBEREZ MOI. JE .. Je .. Pourquoi devrai-je être libéré ? J’ai fait quelque chose de mal ? Oui je les ai tués. Et alors ? Qui les pleureras ? Leurs femmes ? Leurs bâtards ? Non personnes ! Ils sont seuls. Si seuls. Les pauvres. Ils ont dû se faire leurs chiens. Surtout qu’avec leurs gueules .. HAN ! Il s’éloigne de moi ! Il a peur ? Je le terrifie ? Ou alors je l’ennuie. Un des trois en tout cas. Il n’aime peut-être pas voir mon corps froid et anguleux se mouvoir devant lui. Je le suis par pur esprit de contradiction. PA-RA-DO-XE. Quel joli mot, coulant si bien entre mes lèvres. Hm. Un pur délice. Mon ventre gargouille, je dois avoir faim. Je ne me rappelle plus de mon dernier repas. Après que je ne m’étonne plus d’être aussi maigre qu’un cheval anorexique. Je n’ai jamais essayé le cheval. Ça doit être bon, mine de rien. BON. Nouvel objectif, trouver de la viande de cheval pour le dessert ! Où est-ce que je vais pouvoir dégotter ça ? Et si je demandais à ce .. comment a-t-il dit qu’il s’appelait déjà ? Nirokwa ? Nikona ? Quelque chose comme Niko. Je ne vais pas me casser la tête plus longtemps. Hm. Il m’a l’air bien plongé dans ses pensées. Souvenirs douloureux ? J’adore ça. Les gens sont plus enclins à m’insulter lorsque je les dérange dans ce genre de moment. .. Oh ! Je n’y avais pas pensé, mais avec un peu de chance son cœur est empli de remords. Bien juteux. Comme Misery les aime… Elle veut déjà reprendre le dessus ? Elle s’est assez amusée tout à l’heure ! Non. Non. Non. Demain ! S’ilteplait. Et pourquoi je supplie ? Je suis la reine de ce monde. À genoux manants ! J’aimerai bien avoir un trône. Un trône en fer. Avec des piques pour embrocher les ennemis. Ce serait majestueux ! Digne de l’autre. Mais je suis moi et pas l’autre. Le suis-je bien ? Je n’ai pas de réponse à cette question. Tant pis. Arrêtons le massacre. Massacre. Hmm. Un bon massacre bien chaud et sucré. J’en ai des frissons rien que d’y penser !

    ━ «Bon c’est pas tout ça, mais je dois y aller. J’ai été ravi de te rencontrer Skuld. »


Je me délecte de son mensonge fumant. Ça se voit que je le dégoûte. Un ennemi ? Peut-être bien. Ou alors est-ce juste l’odeur du sang sur mes mains qui le répugne. Je n’en sais rien et je m’en fiche royalement. Je n’ai pas envie qu’il parte. Ça va faire au moins .. une semaine que je ne me suis pas amusée ainsi ! C’est toujours Misery qui a droit aux divertissements et pas moi ! C’est injuste ! Alors tu restes avec moi torche-man. Que tu le veuille ou non. Ma main s’accroche autour de son poignet minuscule. Je pourrai le briser en un instant. Quel joli bruit ça ferrait ! Digne d’une mélodie de Bach. .. Mais je n’aime pas Bach. Tant pis, il n’aura pas le poignet cassé. Quel dommage .. Je baisse ma tête pour observer mes doigts difformes, ils me font peur, autant que je les déteste. Ils sont le symbole même de ma folie. Tsch. Misery encore toi ? hm. Hm. Laisse moi réfléchir. D’accord, mais quelques minutes seulement. Et ne casse pas MON jouet s’il te plait. Je ricane, bien sûr Skuld. J’y ferrai attention. Mon rire enfle. Ça fait peur. Je l’aime. Il ressemble à celui d’un grand méchant. Suis-je méchante ? Oui je le crois. Méchante. Mesquine. Sadique. Cruelle. Quel beau tableau ! Je relève enfin ma tête, plongeant mes pupilles dilatées par le plaisir dans celle de ce Nikolaï

    ━« Pourquoi tant d’empressement ? Qu’est-ce qui te fait si peur ? »


Je penche ma tête sur le côté, mes prunelles rouges sang le fixant toujours. Je veux le voir suer, la peu apparaître dans son regard, ses membres trembler convulsivement. Je veux juste l’abimer un petit peu. Rien de bien méchant. Ou alors si. Je viens de dire que je l’étais non ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JUST A KISS ? ❤ 【 PV : Nikolaï & Skuld. 】   

Revenir en haut Aller en bas
 

JUST A KISS ? ❤ 【 PV : Nikolaï & Skuld. 】

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» présentation de kiss me
» oh !? It's You & I ? Let me kiss you !!
» It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Hybrid Life :: L'extérieur :: ㄨ Ruines-