AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Contexte
Il y a de cela très longtemps, dans les temps oubliés par la civilisation d'aujourd'hui, vivaient deux races ; les humains et les hybrides. Contrairement à ce que vous pensez et à ce que les scientifiques affirment, les hybrides ne sont pas leurs créatures. Seul les animorphes, créature animale humanoïde qui ne peut prendre forme humaine, le sont. La paix et l'harmonie régnaient en maîtres sur ces terres paisibles qui n'avaient jamais connus la guerre ni le désespoir. Toutefois, cette utopie n'empêcha pas la curiosité des scientifiques de s'accroître considérablement et malheureusement, ils ne s'attendaient pas à ce que leurs recherches prennent un tournant désastreux.

Annonce
06/11/12 - Nouveau système de points installé.
05/11/12 - Installation du nouveau design.
31/10/12 - Fin du recensement et suppression des membres inactifs.
XX/XX/XX - blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla
Nos Best Pompotes

Staff


SADNESS
fondat'
MP

Mon image

LUCY
Admin'
MP

Mon image

KAINE
Modo'
MP

Mon image

EZEKIEL
Modo'
MP

Mon image
Plus ?
Les mémos de l'heure

Vous pouvez maintenant faire vos demandes ICI
Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo


Partagez | 
 

 une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis un Démon  et je suis un enfant ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Eichi & Taikan
Amour: C'est pour les filles ça! >.>
Pouvoir: Haleyn! Il vaut mieux pour toi que tu n'aies jamais à le subir alors tiens toi à carreaux!
Gräyvzel Därn

Je suis un Démon et je suis un enfant ♥

Nombre de messages : 97
Pépites : 50
Date d'inscription : 03/07/2012

MessageSujet: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Sam 18 Aoû 2012 - 16:45

Les deux individus avaient traverser une partie des terres interdites et la forêt. Puis, arrivé en ville, ils avaient pris le bus, non sans qu'Isil n'attire les regards sur elle. Ce qui agaça quelque peu le petit démon qui parvint tant bien que mal à garder son calme. Gräyvzel ne cacha pas son soulagement lorsqu'ils arrivèrent enfin chez lui. Il fut accueillis par une gouvernante à qui il ordonna de s'occuper d'Isil.

- Faites lui prendre un bain et rendez-la moi présentable. Et je souhaite qu'elle partage mon repas ce soir.
- Bien jeune maître.
Répondit-elle en s'inclinant.

Gräyvzel se tourna vers Isil et l'encouragea à suivre la gouvernante. En attendant, lui aussi allait se mettre à l'aise. Changer de tenue ne lui ferait pas de mal. Le petit démon demanda après ses parents. Son père était dans son bureau, quand à sa mère elle était partie rendre visite à des "amies". Ses femmes démones n'étaient pas vraiment liées par un quelconque pacte d'amitié, mais passaient leur temps à faire circuler des ragots. Il leur présenterait Isil plus tard, sans doute après le dîner, car Gräyvzel se doutait bien que ses parents seraient trop occuper pour venir manger avec lui. Enfin, ce n'était pas plus mal pour une fois. Au moins il aurait la compagnie d'Isil. Ca lui changerait de manger tout seul dans cette grande salle. Car le manoir était grand et il semblait d'autant plus grand à Gräyvzel qui s'y sentait terriblement seul depuis que son frère n'était plus à ses côtés.

Le petit démon se rendit dans ses appartements, déclinant sèchement l'aide que lui proposaient ses gouvernantes. Gräyvzel prit une longue douche chaude, prenant bien son temps et se lavant les cheveux. Lorsqu'il sorti de la douche, il se sécha et enfila des vêtements propres et élégants. Il se coiffa et fila dans la salle à manger où la table était déjà dressée. Il s'installa sur une chaise en bois massif ornée d'un petit coussin violet. Il attendit patiemment le retour d'Isil. Il se demandait comment elle serait habillée. A présent qu'elle avait dû être lavée et arrangée, elle devait être encore plus belle. Le petit démon balança doucement les jambes sous la table en attendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com/
Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: /
Isil

Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 72
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Sam 18 Aoû 2012 - 17:29

Il avait acquiescé seulement a la demande de l’esprit, si elle allait être son esclave, c’était le cas, mais quelque chose dans son visage et dans le fait qu’il ne fasse qu’acquiescer d’un signe de tête annonçait que c’était un peu a contre cœur, forcé, pour le moment. En connaissance de cause elle avait choisi de le suivre, par contrainte, et par choix, elle ne pouvait pas faire autrement et ne voulait pas faire autrement.
Ils avaient donc repris la route… sur le chemin elle lui demanda si c’était a cause de sa race qu’elle devait être son esclave, il répondit que oui, que les démons avaient une réputation à tenir, que s’il ne le faisait pas il risquait d’être banni et renié et il ne pouvait pas se le permettre. Elle baissa la tête.


-Je vois… vous avez une façon de penser étrange… pour moi…


C’était normal, elle ne se souvenait de rien, ce n’était pas naturel pour elle, et même si elle se souvenait de son passé ça ne resterait pas naturel pour elle parce qu’elle n’a pas cette façon de pensée en tant que créatrice des êtres vivants. Il la fixait, elle le regardait doucement, plus neutre que précédemment et lui fit un petit sourire au final, comme pour le rassurer parce que le désespoir se lisait dans ses yeux. Ils reprirent la route…en silence à nouveau.
Bien vite ils arrivèrent à la ville, prirent le bus, et Isil regardait ça avec des yeux pleins de questions, se demandant ce que c’était, si c’était un être vivant, toquant dedans pour constater un matériaux qu’elle ne connaissait pas et voir que c’était donc une machine. Elle attirait l’attention, de par son apparence et de par son comportement, c’était limite si parfois certains ne voulaient pas venir chercher des noises, mais il n’y eut rien. Cela sembla être un soulagement pour le jeune démon que d’arriver chez lui et de ne plus avoir tous ces regards accusateurs et curieux sur la jeune déesse. Une personne féminine les accueilli et le démon lui ordonne de faire prendre un bain et de rendre présentable Isil qu’elle allait partager son repas ce soir. La personne acquiesça en l’appelant maitre. Ainsi donc la jeune Isil allait devoir agir comme elle… L’esprit regarda Ray qui lui indique de suivre la gouvernante, elle acquiesça en silence et suivit donc jusqu’à une salle de bain. La encore beaucoup de curiosité d’objets insolites et inconnus, comme le miroir, mais elle fit mine de ne pas être surprise. D’autres femmes arrivèrent, d’autres gouvernantes, la première avait appelé du renfort surement car il y avait du travail. Elles s’afférèrent, une sur les cheveux blancs qu’elle coupait abondamment et démêlait, l’autre sur les ongles, des pieds et des mains, et une dernière qui préparait un bain chaud avec toute sorte de produits moussant et odorant. On lui apporta de quoi se sécher auprès du bain, de quoi s’habiller aussi et on la laissa seule prendre un bain une fois que les autres soins furent terminés.


-merci…


Elle ne c’était pas vraiment regardé, la gouvernante lui indiqua de la rappeler une fois qu’elle aurait fini pour terminer de la préparer, Isil acquiesça, et se mit dans le bain. Elle ne connaissait pas tous ces produits, mais lu les notices pour savoir a quoi cela servait, heureusement qu’elle savait lire, mais par quel miracle ? Elle ne saurait le dire elle-même. Elle pu ainsi se laver les cheveux et le corps qui en avaient bien besoin après cent ans sans soins.
Quand elle eut fini elle se sécha et s’habilla. Les gouvernantes avaient laissé des dessous et une robe, assez sobre, qui ressemblait à la leur mais sans les froufrous et les tabliers et de couleurs claires. Elle la mit mais ne pu l’attacher dans le dos, ne sachant comment ça se fermait, elle appela la gouvernante ainsi, qui l’aida et qui la fit s’assoir pour la préparer. Lui brosser les cheveux, la coiffer en un chignon, les ongles manucurés, et la tenue réajustée. On lui donna des chaussures mais elle refusa de les porter, elle ne pouvait pas… elle ne voulait pas perdre le contact avec le sol, elle ressentait le sol et c’était comme vital pour elle que de rester pieds nus. On n’insista pas.


-Maitre vous attend.

-d’accord…


Elle eut à peine le temps de se voir, qu’on la guida jusqu’à une grande salle à manger, là où une grande table se dressait mise avec les couverts et le démon était là. Elle s’approcha de lui, rayonnante certes, mais perdue. Elle resta debout, tenant la jupe trop longue à son gout devant elle, la relevant, et découvrant ses pieds nus ainsi, et s’arrêta à côté de lui.

-Me voila… Ra- euh Maitre…


Elle devait s’y faire, jouer les esclaves… Elle n’osait pas le regarder dans les yeux, non pas pour son faux statut mais parce qu’elle était intimidée par ce lieu et par cette nouvelle tenue qui était la sienne, qui l’embellissait certes mais qui n’était pas naturelle pour elle forcément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Démon  et je suis un enfant ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Eichi & Taikan
Amour: C'est pour les filles ça! >.>
Pouvoir: Haleyn! Il vaut mieux pour toi que tu n'aies jamais à le subir alors tiens toi à carreaux!
Gräyvzel Därn

Je suis un Démon et je suis un enfant ♥

Nombre de messages : 97
Pépites : 50
Date d'inscription : 03/07/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Dim 19 Aoû 2012 - 3:22

Lorsque Gräyvzel découvrit la déesse, celle-ci était méconnaissable. Elle semblait plus claire, son visage était dégagé de ses cheveux coiffé en un chignon. Elle portait le même genre de tenue que les gouvernante. A l'exception qu'elle ne portait pas de chaussures... Etait-ce les gouvernantes qui n'avaient pas su lui en trouver ou était-ce un choix d'Isil? Quoiqu'il en soit, ce n'était pas convenable de marcher pieds nu et il avait bien l'intention de le lui dire. Mais avant, le petit démon invita Isil à s'asseoir en lui désignant un siège en face de lui.

Celle-ci regardait tout autour d'elle et semblait perdue. Tout ceci devait être nouveau pour elle. Peut-être pourrait-il lui faire visiter un peu le manoir dès qu'ils auraient le ventre plein. Les plats ne tardèrent pas à arriver, Gräyvzel demanda à un esclave de goûter son plat et celui d'Isil avant d'u toucher lui-même. Il expliqua à Isil que c'était pour vérifier qu'il n'y avait pas de poisons.

- C'est que ma mort en satisferait plus d'un ici. Déclara-t-il en esquissant un vil sourire et en jetant un regard mauvais à ceux qui travaillaient pour lui.

L'esclave goûta donc et il semblait qu'il n'y avait rien à craindre. Il signala à Isil qu'elle pouvait commencer à manger.

- Tout ça doit être nouveau pour toi, si tu as des questions, tu peux me les poser à moi ou aux gouvernantes.

Gräyvzel jeta un coup d'œil en biais. Il y avait toujours le garde qui le surveillait. Le petit démon n'éprouvait que du mépris pour cet individu qui se contentait de le surveiller en silence lors de ses repas. Le jeune garçon se souvenait qu'un jour, il avait tenté de discuter avec lui. Parce que son frère n'était plus là et qu'il se sentait un peu seul, mais celui-ci ne lui avait pas adresser un mot et ne l'avait même pas regarder. Blessé, Gräyvzel avait décidé de lui mener la vie dure. Aussi s'amusait-il à l'embêter en le rabaissant ou en lui parlant comme à un demeuré. Gräyvzel prit sa cuillère et l'utilisa comme catapulte pour envoyer des petits pois au gardien qui ne broncha pas.

- Tu as vu ça? On dirait une statue! Ricana le petit démon.

Il se remit à manger. La viande était saignante et de qualité, elle devait certainement être très bonne, et pourtant Gräyvzel la trouva fade. Comme tout ce qu'on lui servait sur ses plateaux d'or. Il ne mangea donc pas beaucoup. Il se laissa allé sur le dossier de sa chaise et croisa les bras. Certes, ce n'est pas convenable de se tenir de cette façon à table, mais qui l'en blâmerait? Ses parents n'étaient pas là et les gouvernantes se contentaient de répondre à ses ordres. Quant à Isil, le minimum à savoir sur la façon de se tenir à table lui serait amplement utile, puisque ce n'est pas comme si elle devrait participer à des dîners ennuyeux entourés de démons prétentieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com/
Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: /
Isil

Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 72
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Dim 19 Aoû 2012 - 3:58

Le démon indiqua une chaise à l’esprit qui était maintenant bien plus présentable, coiffé, habillée, mais pieds nus, elle n’en avait pas l’habitude mais ne se sentait pas mal non plus. Elle s’assit donc, sur le siège que le démon lui indiqua, doucement et regardait autour d’elle, la décoration, la table mise, les gens présents, et quand les plats arrivèrent elle les observa attentivement, ainsi que les objets à côté qu’elle ne connaissait pas… des couverts, elle ne savait pas comment s’en servir, mais elle apprendrait bien.
Elle regarda Ray qui demanda a quelqu’un de gouter leurs plats à tout les deux, et précisa à Isil que sa mort en satisferait plus d’un, et donc il prenait la précaution de voir s’il n’y avait pas de poison dans son plat. Elle acquiesça et laissa faire sans dire un mot et finalement elle avait l’autorisation de manger. Il rajouta que tout ça devait être nouveau pour elle et si elle avait des questions elle pouvait les lui poser à lui ou aux gouvernantes.


-D’accord… Merci… Pour tout ça…


C’est la seule chose qu’elle pu dire pour le moment, et n’osa pas encore toucher à son plat, elle voulait voir comment on se servait des couverts, apprendre par imitation, elle regardait donc le démon, observait ses gestes mais il ne commença pas par manger, mais se servir de l’un de ses couverts comme d’une catapulte pour lancer des petits pois sur le garde qui ne bronchait pas. Il ricana d’ailleurs en disant que dirait une statue. Elle sourit, amusée légèrement par ce fait, mais aussi se demandant pourquoi cette personne ne bougeait pas comme ça.


-Pourquoi reste-t-il immobile ainsi ? Devrais-je gouter tes plats moi aussi plus tard ? Pour le poison ?


Oui elle avait des questions autant en profiter. Aussi elle venait aussi de voir son protecteur manger, et essaya de l’imiter, de couper sa viande, mais ce n’était pas chose aisée quand on ne connaissait pas, c’était plus simple de manger les petits pois même s’ils roulaient dans les couverts et tombaient dans l’assiette. Pas très dégourdie, pas très habile. Elle essayait au moins c’était une bonne chose, elle arriverait bien à manger comme lui. Après plusieurs effort elle pu enfin profiter du gout de la viande et des petits pois, elle n’appréciait que sans plus cette nourriture, inconsciemment peut-être savait-elle que c’était des êtres qu’elle aurait pu créer dans son monde. Surtout la viande, les pois étaient plus agréables quand même, mais ce n’était pas ça… ou alors peut-être n’aimait-elle pas cette viande la… de quoi se nourrissait-elle avant ? Elle ne le savait pas après tout, il faudrait surement du temps avant de le découvrir et peut-être qu’elle ne pouvait apprécier pleinement parce qu’elle découvrait seulement les gouts, et que c’est une chose qui viendrait plus tard, avec le temps…
Il ne mangea pas beaucoup d’ailleurs, rapidement semblant se renfrogner il se laissa aller sur le dossier de sa chaise les bras croisés, quelque chose semblait ne pas aller, Isil se leva et alla vers le démon pour s’accroupir à côté de lui posant sa main sur ses bras croisés. Elle lui adressa la parole, très doucement, tendrement et chaleureusement, inquiète de ce qui n’allait pas bien sur.


-Ca ne va pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Démon  et je suis un enfant ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Eichi & Taikan
Amour: C'est pour les filles ça! >.>
Pouvoir: Haleyn! Il vaut mieux pour toi que tu n'aies jamais à le subir alors tiens toi à carreaux!
Gräyvzel Därn

Je suis un Démon et je suis un enfant ♥

Nombre de messages : 97
Pépites : 50
Date d'inscription : 03/07/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Dim 19 Aoû 2012 - 9:18

Isil l'avait remercié. Gräyvzel avait haussé les épaules pour signifier qu'il ne savait pas pourquoi l'homme restait immobile et secoué la tête de droite à gauche lorsqu'elle lui avait demandé si à l'avenir elle devrait goûter les plats pour les poisons, elle aussi. Non, il n'avait pas l'intention de l'utiliser à de tels desseins. Le petit démon avait remarqué qu'Isil l'observait et l'imitait pour savoir comment utiliser les couverts. Il avait donc pris soin d'effectuer des gestes relativement lent pour lui permettre de bien voir comment s'y prendre.

Quand il avait croisé les bras et s'était enfoncer dans le dossier de sa chaise, Isil s'était levée et était venue près de lui sans prévenir. Elle s'était baissée pour se mettre à sa hauteur et avait posé sa main sur lui. Gräyvzel la repoussa d'un geste ample de la main.

- Ne me touche pas! Et retourne à ta place: je ne me souviens pas t'avoir autorisé à te lever, mais puisqu'apparemment tu ne tiens pas en place, tiens va donc chercher ça! Dit-il en brandissant sa fourchette et en l'envoyant de l'autre côté de la pièce.

Le petit démon s'était levé et dirigé vers la porte où il avait lancé le couvert et où se tenait une silhouette imposante. Il esquissa un petit sourire malicieux et s'adressa directement à l'homme au visage sévère qui se tenait là, droit et aux yeux brillants.

- Père! Permettez-moi de vous montrer mon nouveau jouet! Déclara-t-il fièrement en désignant Isil. Je l'ai trouvé dans la rue, apparemment, cette chose inutile semblait égarée et n'appartenir à personne, alors je me suis la suis approprier.

Le petit garçon appela Isil à venir s'incliner devant le maître du manoir qui ne prit même pas la peine de la regarder.

- Evidemment, il faut encore la dresser, mais ce sera un jeu d'enfant. Ajouta Gräyvzel.

L'imposant démon se retira, un sourire sadique et satisfait sur le visage. Son fils était bien un digne héritier et un démon digne de ce nom. Gräyvzel le regarda partir. Il jeta un regard désolé à Isil avant de quitter brusquement la pièce. Il se dirigea sans se presser jusqu'au jardin. Il avait besoin de prendre un peu l'air. Il avait le sentiment d'étouffer à l'intérieur de ce grand manoir dans lequel il devait se montrer odieux malgré lui. Assis sur les marches du petit escalier qui menait au jardin, le petit démon était accoudés sur ses genoux et avait posé sa tête entre ses mains. Le ciel était sombre. La journée était passée vite. Il se demandait s'il avait bien fait d'emmener Isil avec lui... Peut-être aurait-il dû la laisser là-bas? Il n'avait pas envie d'avoir à lui faire subir un tel traitement quotidiennement. Dès qu'elle serait en mesure de se débrouiller, il la relâcherait. Après tout, ces parents ne s'en soucieraient pas plus que ça, ils se diront juste qu'il s'était lassé de son nouveau "jouet".

*N'empêche qu'après ça, elle ne voudra sûrement plus jamais me revoir* Songea le petit garçon avant de secouer la tête pour chasser ses pensées *Bah ça m'est égal de toute façon!*

Oui, ça lui était égal. Ou tout du moins tentait-il de s'en convaincre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com/
Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: /
Isil

Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 72
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Dim 19 Aoû 2012 - 10:00

Il restait silencieux pour répondre aux questions d’Isil, il ne savait pas pourquoi le garde restait immobile, et elle n’avait pas besoin de gouter les plats comme les autres esclaves. Tant mieux, ça la rassura un pue, elle savait qu’il ne lui voulait pas de mal que c’était nécessaire plus qu’un plaisir que de la faire être son esclave ainsi. Elle pu manger assez aisément apprendre, grâce au démon qui faisait des gestes lent il avait du remarquer qu’elle voulait apprendre par l’observation c’était gentil de sa part et sa la rassurait sur le fait qu’il prenait soin d’elle plus qu’autre chose au final.
Quand il croisa les bras, que la jeune femme vint à lui pour lui demander si quelque chose n’allait pas, posant ses mains sur ses bras, il la repoussa et commença a crier, de ne pas le toucher, qu’elle devait retourner a sa place et qu’il ne l’avait pas autorisé à se lever. Elle était choquée sur le coup recula de quelque pas, subissant les cris du jeune garçon qui continua en lui disant d’aller chercher ce qu’il lança vu qu’elle ne tenait pas en place. Elle restait choquée, trop surprise de cette réaction pour ressentir quoi que ce soit et dans un sens c’était tant mieux. Elle avait baissé la tête et par les paroles qu’elle entendit elle comprit que le père de Ray était là, il la désigna comme son nouveau jouet auprès de son géniteur, l’ayant trouvé dans la rue, égarée et n’appartenant à personne alors il se l’était approprié. Il y avait une part de vérité là-dedans… Isil commençait a se demander si ce n’était pas ce qui était vraiment, s’il ne s’était pas joué d’elle depuis le début, qu’il l’avait réveillée… Ray appela l’esprit perdue a venir et à s’incliner, elle s’exécuta s’efforçant à ne pas extérioriser ses émotions qui commençaient à remonter maintenant que le choc était passé. Elle était triste, elle avait envie de pleurer, mais elle se retenait, ce qui faisait que ces émotions qu’elle réprimait ne se transmettaient pas.


-B-Bonjour Maitre….


Elle se disait qu’il valait mieux le saluer, en plus de la courbette à 90 degrés qu’elle se permis de faire, pour ne pas montrer son visage qui affichait sa lutte pour ne pas exprimer ses émotions. Le démon ajouté qu’il faudrait la dresser mais que ce serait un jeu d’enfant, avant que son père ne s’en aille. C’est quand celui-ci s’en alla qu’il ne risquait plus de revenir que la jeune femme laissa les larmes s’échapper un peu mais ne bougeait pas de sa position de révérence. Le petit démon lui s’en alla brusquement aussi ensuite, la laissant seule là, dans la salle à manger avec le garde et les autres employés présents. Elle se laissa tomber au sol, a genoux a se moment là, cachant son visage dans ses mains, c’était blessant, et elle ne savait pus si c’était de la comédie de la part de Ray ou si c’était son vrai visage. Sa tristesse c’était transmise à tous ceux de la pièce, même le garde ne pu s’empêcher de verser des larmes, et l’atmosphère c’était assombri naturellement, elle-même ne brillait plus, comme si elle avait perdu sa nature d’esprit pour devenir humaine à ce moment là.
Ca dura quelques minutes, longues minutes qui parurent une éternité, avant qu’enfin les émotions partagées ne se dissipent enfin et qu’elle redevienne normale, bien que triste. Le personnel présent ne comprenait pas ce qui lui était arrivé, pourquoi ils avaient partagés sa tristesse ainsi, et firent comme si de rien était. Une gouvernante approcha, se tenta, et vint lui chuchoter que le petit maitre était au jardin. Elle acquiesça doucement, s’essuyant les yeux, avant de se relever de la remercier mais elle n’allait pas y aller, elle demanda plutôt son chemin vers une chambre ou le lieu qui allait l’accueillir, la gouvernante indiqua le chemin et elle s’y rendit. Elle ne voulait pas aller le voir maintenant elle était trop perdue pour le moment. Tête basse, s’essuyant les yeux humides elle se rendit dans une pièce minuscule et sans âme, fermée et sombre, elle s’assit sur ce qui devait être un lit et resta là sans bouger, réfléchissant, est-ce que vraiment c’était ainsi qu’elle devait vivre... est-ce qu’elle allait vraiment être une esclave alors qu’elle avait tout à apprendre, vivre une telle vie allait la briser, elle le sentait… Elle se demandait ce qui pouvait vraiment passer par la tête du petit démon, et aurait bien voulu fuir, mais n’oserait pas, elle avait besoin de lui après tout, elle ne savait rien de la vie ici.
La nuit tombait, doucement, la journée était passée déjà, et elle devait peut-être essayer de dormir, en attendant le lendemain qui l’éclairerait peut être sur les vrais sentiments de Ray. Peut-être viendrait-il aussi le voir, pour expliquer, elle ne comprenait pas et souffrait de cette incompréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Démon  et je suis un enfant ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Eichi & Taikan
Amour: C'est pour les filles ça! >.>
Pouvoir: Haleyn! Il vaut mieux pour toi que tu n'aies jamais à le subir alors tiens toi à carreaux!
Gräyvzel Därn

Je suis un Démon et je suis un enfant ♥

Nombre de messages : 97
Pépites : 50
Date d'inscription : 03/07/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Dim 19 Aoû 2012 - 13:03

Le petit démon resta un long moment seul dans le jardin. Puis, il finit par aller dans ses appartements. Il se mit en pyjama et alla se poser dans son grand lit aux draps de soie. Allongé, il resta longuement à fixé le plafond dans l'obscurité. Jusqu'à se laisser tomber de sommeil. Il se réveilla en sursaut et en sueur pendant la nuit. Il avait crié sans s'en rendre compte est ses joues étaient couvertes de larmes. Il alluma la lumière et se leva. Il alla dans sa petite salle de douche privée et se rinça le visage à l'eau claire. Il se regarda dans la glace, le regard vide, son visage humide impassible. Des gouttes d'eau glissèrent jusqu'au bout de son menton jusqu'à tomber au sol.

- Je ne suis qu'un piètre démon en réalité...
Murmura-t-il en baissant la tête.

Gräyvzel s'essuya le visage du revers de la manche. Pas la peine de faire de manières. De toute façon il était tout seul. Il regarda l'heure. Il était encore en plein cœur de la nuit. Mais il lui était impossible de se rendormir. Il pensa à Isil. Est-ce qu'elle lui en voulait? Il l'avait pourtant prévenue avant de l'emmener chez lui. Mais il ne lui avait pas donné les détails non plus. Le petit démon sorti discrètement de ses appartements et se dirigea sur la pointe des pieds jusqu'aux réserves alimentaires situées près de la cuisine pour aller chercher des petits gâteaux sucrés. Il emporta toute la boite avec lui et se rendit ensuite jusque dans la chambre qu'il avait demandé que l'on attribue à Isil. Il ne prit pas la peine de frapper à la porte par crainte de se faire repérer et entra doucement. Il grimaça lorsque la porte grinça. Il referma ensuite la porte derrière lui, très lentement.

Le petit démon se félicita intérieurement de ses qualités en matière de discrétion. Puis, ses yeux accoutumés à l'obscurité, il s'approcha du lit d'Isil. Est-ce qu'elle était réveillé? Est-ce qu'elle daignerait lui adresser la parole? Le regarder encore? Gräyvzel aurait bien compris qu'elle désire ne plus rien avoir à faire avec lui. Mais si c'était le cas, alors sans doute aurait-il encore plus de mal à s'attacher à quiconque à l'avenir.

- Isil, tu dors? Chuchota-t-il en posant délicatement le bout des doigts sur l'épaule de l'intéressée.

Au fond de lui, il n'avait pas envie qu'elle lui en veuille. Il n'avait pas envie qu'elle soit son esclave et de la considérer comme tel. Jouer les maîtres exécrables avec elle qu'il avait réveillé sans avoir de mauvaises intention lui en coutait. Même si cela paraissait difficile à croire. A vrai dire, il ne savait pas trop bien ce qu'il voulait. Peut-être désirait-il tout simplement pouvoir se lier d'amitié avec quelqu'un? Quoiqu'il en soit, ce n'était certainement pas au manoir qu'il pourrait y arriver. Pas en présence de ses parents qui attendaient de lui qu'il se comporte comme un véritable démon sadique et sans scrupule. Gräyvzel n'était pas de ce genre là, même s'il aimait à se comporter en sale gamin capricieux et farceur, c'était différent.

Le petit démon s'assit en tailleur à même le sol, la boite de gâteaux encore fermée posée sur ses genoux. Il attendit, la tête basse, mordillant légèrement sa langue et grattant nerveusement le sol du bout de l'index. Est-ce qu'elle allait se réveiller? Est-ce qu'elle allait lui répondre ou bien l'ignorerait-elle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com/
Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: /
Isil

Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 72
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Dim 19 Aoû 2012 - 15:43

Elle était restée dans la chambre, longuement elle était restée même assise, sur son lit avant que finalement elle ne décide de s’allonger et de rester là les yeux fermer à songer longuement sur le comportement de son petit protecteur. Elle s’endormit finalement au bout d’un moment ne s’attendant pas à la visite nocturne qui l’attendait.
Elle avait le sommeil léger et la porte de sa chambre qui grinçait l’avait légèrement réveillé, quelqu’un l’avait ouverte puis refermé avec le plus de discrétion possible, elle entendait aussi les bruits de pas qui se voulaient discrets eux aussi et qui s’arrêtèrent devant le lit. Ne sachant pas qui c’était elle resta sans bouger faisant semblent de dormir jusqu’à entendre la voix de Ray demander si elle dormait, en effleurant son épaule du bout du doigt, il attendit une réponse frottant son doigt contre le sol, au bruit elle cru comprendre que c’était cela. Elle hésita longuement avant de répondre, de se tourner face à lui d’abord, puis de se relever finalement et de se mettre assise sur le bord du lit encore habillée de la veille. Elle n’avait pas prit la peine de se changer, elle n’y avait pas pensé, et ne savait pas qu’elle avait de quoi se changer, elle était trop hésitante, trop timide, elle n’osait pas.


-Je suis réveillée… Ray…


Elle avait une voix discrète, elle murmurait mais aussi était toujours déçue de ce qui c’était passé même si elle savait qu’il n’avait pas eut le « choix ». Elle le regardait, étrangement le distinguant assez bien malgré la pénombre, peut-être une particularité de sa race qui lui était inconnue. Elle mit sa main sur sa joue, sachant que là elle pouvait se permettre parce qu’il n’y avait personne autour, que ce n’était pas a cause du père du démon qu’elle allait se faire envoyer chier. Elle sentit sous sa main la peau du garçon qui était encore légèrement humide malgré qu’il ait essuyé ses larmes avant. Elle prit la parole alors.

-je suis désolée pour tout à l’heure, je n’aurais pas du me lever pour m’approcher de toi…


Elle lui lâcha la joue rapidement, ne voulant pas trop l’embêter, il n’aimait pas forcément qu’elle le touche ainsi après tout même si c’était des gestes tendres. Elle baissa la tête, elle s’excusait pour une chose qui n’était pas de sa faute, qui n’était pas mal foncièrement s’il n’y avait pas eut le maitre du manoir présent à ce moment là. Et elle n’avait pas à s’excuser car c’était elle qui avait été engueulé pour rien.

-Tu as pleuré ? Qu’est-ce qu’y s’est passé ?


Oui elle avait remarqué, elle n’était pas idiote et avait bien deviné la chose alors elle voulait savoir ce qui c’était passé, parce qu’elle l’appréciait malgré tout ce qui c’était passé, elle ne pouvait s’en empêcher, c’était lui qui l’avait nommé, qui l’avait amené ici, pas dans un mauvais but, au fond elle en était sure, elle avait bien réfléchi et elle était sure qu’il était contraint à tout cela, surtout par sa venue ce soir dans sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Démon  et je suis un enfant ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Eichi & Taikan
Amour: C'est pour les filles ça! >.>
Pouvoir: Haleyn! Il vaut mieux pour toi que tu n'aies jamais à le subir alors tiens toi à carreaux!
Gräyvzel Därn

Je suis un Démon et je suis un enfant ♥

Nombre de messages : 97
Pépites : 50
Date d'inscription : 03/07/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Dim 19 Aoû 2012 - 18:01

Isil mit du temps à répondre et Gräyvzel avait cru qu'elle ne lui répondrait pas. Il releva la tête lorsqu'il l'entendit bouger pour s'asseoir sur le bord du lit puis lui répondre en un murmure qu'elle était réveillée. Elle l'avait appelé Ray. Le petit démon sourit: il aimait bien être appelé ainsi. Elle s'excusa de s'être approché de lui la tout à l'heure. Grâyvzel ne répondit rien, mais il était d'accord sur un point: elle n'aurait pas dû. Elle avait dit ça en posant sa main sur son visage qu'elle eu vite fait de retirer. Gräyvzel n'avait pas l'habitude des gestes tendres à son égard. Les étreintes, les caresses, les baisers... Il n'avait jamais rien connu de tout ça et cela le mettait mal à l'aise même si d'une certaine façon il enviait ceux qui avaient cela. C'était compliqué. Trop compliqué pour un enfant de onze ans livré à lui-même.

Isil lui demanda s'il avait pleuré et ce qu'il s'était passé. Gräyvzel prétendit qu'il n'avait pas pleuré, qu'il s'était simplement rincer le visage à l'eau claire. Un demi mensonge. Il avait pleuré, mais il s'était bel et bien rincer le visage. Il n'avait pas envie de lui dire qu'il avait fait un cauchemar. Il n'avait pas non plus envie de lui parler de son frère. De toute façon, elle n'avait pas besoin de savoir tout ça. A quoi cela lui aurait-il servit de le savoir après tout?

- Les démons ne pleurent pas. Ajouta machinalement le petit démon.

En réalité, il semblait tenté de s'en convaincre en répétant ces mots à voix haute. Si son père le voyait pleurer ou l'apprenait, il serait certainement courroucé et Gräyvzel n'osait même pas imaginer ce qu'il se passerait alors qu'il faisait tant d'efforts pour être un fils exemplaire. Quant à sa mère, elle se moquerait certainement de lui et décréterait d'une voix hautaine et aigue que c'était pathétique et ridicule.

- J'ai apporté des petits gâteaux.

Gräyvzel s'était défilé pour éviter le sujet. De toute façon, il avait toujours appris à refouler ses émotions sans en parler à personne à part à son frère. Mais depuis le départ de ce dernier, il n'avait plus personne à qui parler et il ne faisait pas suffisamment confiance aux autres que pour dire ce qu'il avait sur le cœur.

- Il y a différentes variétés: ceux-ci sont au chocolat. Ce sont mes préférés. Ici, il y en a aux amandes, à la cannelle...

Le petit démon énuméra les différents petits gâteaux en tendant la boite ouverte à Isil pour lui permettre d'en prendre un de son choix. Gräyvzel avait beau ne plus avoir beaucoup d'appétit chez lui, il restait friand des pâtisseries et sucreries qui pour lui restaient toujours aussi délicieusement goûteuses. Il prit d'ailleurs un petit gâteau au chocolat et mordit dedans à pleine dents. Ces petites douceurs sucrées constituaient ses principaux moment de bien-être. Au moins, en se concentrant sur ces bonnes choses, il ne pensait plus à toutes ces histoires d'adultes qui le tourmentaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com/
Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: /
Isil

Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 72
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Lun 20 Aoû 2012 - 4:14

Il avait relevé la tête quand enfin l’esprit daigné répondre, lui dire qu’elle était réveillée, l’appelant Ray, vu qu’il lui avait dit de l’appeler ainsi. Il sourit et elle s’excusa de son comportement dans la salle à manger, alors qu’elle n’était pas tout à fait fautive, il n’en dit rien lui. Elle posa légèrement sa main sur sa joue et il ne la repoussa pas, mais elle ne resta pas longtemps non plus. Puis elle lui demanda s’il avait pleuré en ayant sentit sa joue encore légèrement humide, et lui demandant ce qui c’était passé, il annonça qu’il c’était rincé le visage, et non qu’il avait pleuré avant de rajouter que les démons ne pleuraient pas. Elle acquiesça.

-D’accord.


Elle sourit, elle était rassurée même si elle ne savait pas vraiment si c’était vrai ou un mensonge, mais s’il ne voulait pas en parler ce n’était pas grave après tout elle restait quand même une inconnue pour lui malgré qu’il lui ait donné un nom et recueilli. Il ajouta qu’il avait apporté des gâteaux, évitant un peu le sujet du coup, mais ce n’était pas grave, il sorti la boite et expliqua toutes les variétés de gâteaux qu’il y avait dans la boite, le chocolat était son préféré, après il y avait de tout. Elle sourit, s’écarta un peu pour qu’il s’assoit sur le lit avec elle parce qu’il était toujours au pied du lit ce n’était pas une position respectable pour un démon de son rang ! Elle le lui dit en quelque sorte de cette manière mais de façon plus douce et innocente, plus naïve avant de regarder la boite avec plus de précision et de prendre un petit gâteau, et de croquer dedans. Sucré, et doux, croquant avec le gout de l’amande un gout qui plaisait beaucoup a la jeune déesse.

-C’est très bon…. Les petits gâteaux.


Elle sourit encore, large sourire cette fois, elle était heureuse qu’il soit venu, et de découvrir ces petits gâteaux, c’était agréable, un moment de répit avant de reprendre une journée où elle devrait jouer l’esclave…

-Dis Ray… Demain… qu’est-ce qu’on va faire ?


Sous entendant, qu’es-ce qu’elle devra faire elle en tant qu’esclave pour lui sans se faire engueuler, car oui elle n’aimait pas ça elle le savait maintenant, se faire engueuler c’était désagréable et blessant, elle avait fait pleurer tout le monde autour d’elle. D’ailleurs elle repensa au garde, qui du coup n’avait plus fait la statue le temps où elle pleurait elle s’en était rendue compte sans faire attention, et elle chuchota.


-Ta statue au fait, elle c’était animée tout à l’heure quand vous étiez tous partis ! Il a pleuré comme une madeleine. Il est sensible je crois…


Elle ne se doutait pas que c’était par sa faute, un pouvoir qui faisait qu’elle transmettait ses émotions, elle pensait juste qu’il était hypersensible et donc qu’il avait eut de la compassion pour sa situation et que cela l’avait fait pleuré… Elle ne pensait pas a mal en révélant cela à Ray, juste lui montrer que la statue n’en était pas une, s’en amuser…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Démon  et je suis un enfant ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Eichi & Taikan
Amour: C'est pour les filles ça! >.>
Pouvoir: Haleyn! Il vaut mieux pour toi que tu n'aies jamais à le subir alors tiens toi à carreaux!
Gräyvzel Därn

Je suis un Démon et je suis un enfant ♥

Nombre de messages : 97
Pépites : 50
Date d'inscription : 03/07/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Mar 21 Aoû 2012 - 4:00

Isil l'invita à s'asseoir près d'elle sur le lit. C'est sûr que ce serait plus confortable. Et puis elle avait raison: ce n'était pas convenable pour un démon de son rang. Même si elle avait dit ça autrement, c'est le message qui en ressortait. Gräyvzel ne fit cependant aucune remarque et se releva pour s'asseoir sur le bord du lit, à côté d'Isil qui prit un gâteau aux amandes qu'elle apprécia.

- Tant mieux. Dit-il en dégustant son propre petit gâteau.

Isil lui demanda alors ce qu'ils allaient faire le lendemain. Gräyvzel fixa un point invisible devant lui en réfléchissant à la suite qu'il allait bien pouvoir donner aux évènements. Tandis qu'il réfléchissait à cela, Isil lui apprit que sa "statue" s'était animée la tout à l'heure et qu'elle avait pleuré.

- Ah bon?
Répondit Gräyvzel qui ne put cacher son étonnement.

Il avait baissé la tête. Pourquoi cet homme s'était-il mit à pleurer? Etait-ce parce que Gräyvzel se montrait odieux avec lui? Après tout, il lui avait balancé ces petits pois. Et les autres jours, le petit démon ne manquait pas de le rabaisser et de le traiter de tous les noms. Gräyvzel haussa les épaules.

- Ca m'est égal. Ce type n'est qu'un idiot! Il peut pleurer autant qu'il veut, c'est de sa faute ce qui lui arrive.

Au début, Gräyvzel ne se comportait pas ainsi. En effet, quand il était plus jeune et que toute l'attention n'était portée que sur son frère, le petit démon avait tenté de sympathiser avec les membres du personnel du manoir. Mais ceux-ci ne valaient pas mieux que ces parents: ils l'ignoraient tous royalement. Gräyvzel détestait être ignoré. Leur ignorance à son égard avait finit par le rendre lui-même insensible et indifférent à leur sort. Alors il n'avait rien à se reprocher. C'était de leur faute. Et puis de toute façon, il était un démon et les démons n'ont besoin de personne.

Gräyvzel prit un nouveau gâteau. Il avait posé la boite sur le lit entre Isil et lui. Il balança doucement ses jambes tandis qu'il mâchait lentement en réfléchissant toujours à la question qu'Isil lui avait posée précédemment.

- Tu sais... Quand je t'ai trouvé et que je t'ai réveillé, c'était pas dans le but de faire de toi mon esclave. Je sais pas trop pourquoi j'ai fait ça, mais j'ai pas envie d'une esclave en plus. Il y en a déjà assez au manoir et ils sont tous stupides. Alors, je vais essayer de t'aider à apprendre à découvrir comment fonctionne notre monde en gros. Demain, on peut aller visiter la ville, comme ça on pourra te trouver une maison à toi et où tu seras libre de faire ce que tu veux. Mais pour payer cette maison, il te faudra un travail. On pourra regarder les annonces. Quand tu travailles, c'est différent des esclaves parce que tu gagnes de l'argent et tu peux te payer ce que tu veux avec: une maison, à manger, des vêtements... Et puis quand tu travailles, tu peux choisir d'arrêter de travailler aussi.

Gräyvzel fit une petite pause avant de reprendre pour demander à Isil ce qu'elle savait faire de particulier ou ce qu'elle aimait bien. Ce serait peut-être déjà une piste pour trouver un travail qui pourrait lui convenir et d'où elle ne se ferait pas tout de suite virer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com/
Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: /
Isil

Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 72
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Mar 21 Aoû 2012 - 13:01

Il s’assit à côté d’elle, comme elle lui avait proposé, elle gouta un gâteau et trouva cela très bon, c’était meilleur pour elle que le repas qu’ils avaient put manger à table. Après ça elle demanda ce qu’ils allaient faire le lendemain mais avant que Ray ne puisse répondre la belle lui fit remarquer que le garde avait pleuré, il sembla très surprit de la nouvelle, baissant la tête surement pour se poser des questions sur ce fait puis finalement haussa les épaules et annonça que ça lui était égale, qu’il n’était qu’un idiot et qu’il pouvait pleurer autant qu’il voulait tout ce qui lui arrivait était de sa faute. Isil fut assez surprise de cette réaction violente, elle baissa la tête légèrement, se demandant pourquoi il était aussi cruel avec les autres, mais finalement laissa faire, ce n’était pas ses affaire, elle ne connaissait pas la situation ici, elle ne pouvait pas se permettre de juger.
Il prit un nouveau gâteau et elle aussi, elle ne disait plus rien, un peu embêtée du coup de cette réaction. Puis finalement il reprit la parole pour répondre enfin à la question de l’esprit. Il expliqua que quand il l’avait trouvé et qu’il l’avait réveillé ce n’était pas dans le but de faire d’elle son esclave, en même temps il n’avait pas fait exprès de la réveiller en même temps, comment pouvait-il prévoir d’en faire son esclave sans prévoir son réveil ? Il rajouta qu’il ne savait pas trop pourquoi il avait fait ça et qu’il n’avait même pas envie d’un esclave, qu’il y en avait déjà assez au manoir et ils étaient tous stupides d’après lui. Il conclu donc qu’il allait essayer de l’aider à apprendre, à découvrir comment fonctionnait le monde en gros et demain ils allaient visiter la ville pour lui trouver une maison où elle serait libre de faire ce qu’elle veut, mais pour cela il lui faudrait aussi un travail et donc ils pourraient regarder les annonces. Il expliqua que le travail c’était différent de l’esclavage car elle gagnerait de l’argent et qu’elle pourrait faire ce qu’elle voulait avec ainsi, et quand elle travaillait elle pouvait aussi choisir d’arrêter de travailler.


-Je comprends… Je… merci de bien vouloir m’aider pour tout ça Ray…


Il demanda ensuite ce qu’elle savait faire de particulier ou ce qu’elle aimait bien pour voir dans quoi elle pourrait travailler. Elle haussa les épaules.

-Je suis bien embêtée Ray… je ne me souviens de rien… je ne sais pas tout ça… ce que j’aime… ce que je sais faire… je ne sais même pas ce que je suis…


Elle se gratta la tête, puis regarda le jeune démon avant de regarder par la petite fenêtre de la chambre, qui donnait sur la nuit noire.

-J’aime bien la nature… je pense… je crois… les plantes… les animaux… mais ça ne va pas t’aider ça… je… il faudra que j’essaie des choses non ? On pourra voir demain… et je peux apprendre… ça ne devrait pas être difficile d’apprendre les choses…


Elle relativisait, elle voulait l’aider, mais ne le pouvait pas, elle allait l’embarrasser, et quand ils iraient en ville le lendemain comment ce sera ? Il y avait tellement de chose qu’il fallait qu’elle apprenne… qu’elle assimile. Elle voulait apprendre en plus, elle en avait l’envie, ça allait aider un peu, mais comme il y avait tellement de choses à apprendre… Elle prit Ray dans ses bras, le câlinant.

-Je ne saurais jamais comment assez te remercier pour tout ce que tu fais en tout cas…


Elle lui fit une bise avant de le relâcher, elle l’aimait bien, ce petit démon, il était gentil avec elle, c’était agréable, elle était contente de le connaitre. L’esprit regarda à nouveau dehors puis le garçon.

-Tu devrais aller dormir, demain on aura une grosse journée du coup… garde tes gâteaux, et merci de m’en avoir offert.


Il était temps, rien qu’en regardant dehors elle pouvait évaluer environ combien de temps il restait avant que le soleil de ne lève, ce n’était pas bon pour lui de ne pas dormir, il valait mieux qu’il dorme, ce n’était pas forcément a cause de la journée qui les attendait mais pour lui, pour sa santé, ce n’était pas bon de ne pas dormir. Elle attendrait le lendemain qu’il vienne la chercher, pour qu’ils aillent en ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Démon  et je suis un enfant ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Eichi & Taikan
Amour: C'est pour les filles ça! >.>
Pouvoir: Haleyn! Il vaut mieux pour toi que tu n'aies jamais à le subir alors tiens toi à carreaux!
Gräyvzel Därn

Je suis un Démon et je suis un enfant ♥

Nombre de messages : 97
Pépites : 50
Date d'inscription : 03/07/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Mer 22 Aoû 2012 - 8:20

Isil répondit d'abord qu'elle ne savait pas ce qu'elle savait faire ni ce qu'elle aimait bien. Cependant, elle sembla prendre le temps de réfléchir un moment à la question. Finalement, elle parvint à dire qu'elle aimait bien la nature, les plantes, les animaux... Elle ajouta que cela ne devait pas beaucoup l'aider de savoir ça et qu'elle était prête à apprendre. Gräyvzel réfléchissait en fonction de ce qu'il savait désormais quand Isil le serra soudainement dans ses bras. Gräyvzel se crispa et s'éloigna d'elle dès qu'elle le lâcha.

- Ne fais plus jamais ça. Dit-il froidement en se tenant à distance.

Le timbre de sa voix tremblait légèrement. Gräyvzel ne savait pas apprécier ce genre d'affection auquel il n'était pas habitué. Elle avait aussi dit qu'il fallait qu'il aille dormir parce que demain, une longue journée les attendait.

- Tu te prends pour ma mère? Se vexa le petit démon.

Oui, maintenant qu'il y pensait, son comportement s'approchait de celui d'une mère bienveillante. Gräyvzel aurait préféré que sa mère biologique se agisse de la même façon dans son intérêt et non en se basant sur le regard des autres. Quoiqu'à présent, si sa mère changeait d'attitude à son égard, il s'en inquiéterait, car ça ne lui ressemblerait pas et qu'il en serait tout déboussolé. C'est étrange comme l'on souhaite que les gens changent et qu'en même temps on craint que cela ne se réalise et ne chamboule toutes nos habitudes, toutes nos défenses si scrupuleusement construite pour tenir bon et faire face à ce qui nous fait souffrir.

- Demain, on commencera par te trouver un métier qui pourrait te plaire. Puisque tu aimes les plantes et les animaux, tu pourrais bien travailler comme fleuriste, jardinière ou encore dresseuse. Tu pourrais aussi travailler dans un parc animalier comme le zoo par exemple... Et comme tu sembles aussi aimer jouer les mère-poule, tu pourrais travailler dans une garderie ou comme nounou pour t'occuper d'enfants qui en ont besoin.

Gräyvzel récupéra la boite de gâteaux et prit soin d'en laisser un aux amandes à Isil. Il avait retenu qu'elle aimait bien ceux-là.

- Je me retire. Tu as intérêt à être en forme demain matin!

Le jeune démon se retira en ouvrant délicatement la porte qu'il referma derrière lui avec autant de précaution. Il retourna dans sa chambre en tenant sa boite de gâteaux. Une fois arrivé, le petit démon posa la boite sur son bureau, s'installa derrière celui-ci, alluma son ordinateur et vérifia les petites annonces concernant les métiers qu'il avait énumérer à Isil. Il se saisit d'un stylo et prit des notes dans un petit carnet. Gräyvzel ponctuait ses recherches de petits gâteaux qu'il avalait avec gourmandise. Bientôt, le soleil se leva. Il avait passer la nuit à prendre des notes pour des annonces pour Isil. Mais cela lui était égal. De toute façon, il n'aurait pas pu dormir même s'il l'avait voulu. Cela lui avait permis d'éviter les cauchemars. Ce n'était pas plus mal. Cependant, il lui restait encore un peu de temps avant de devoir quitter sa pièce pour entamer la journée, aussi alla-t-il s'allonger dans son lit pour se reposer une petite heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com/
Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: /
Isil

Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 72
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Jeu 30 Aoû 2012 - 6:05

Elle l’avait sentit se crisper quand elle le prit dans ses bras, mais elle le lâcha bien vite, il réagit vivement en lui disant de ne plus jamais faire ça, tremblant légèrement. Isil baissa la tête s’excusant puis lui annonçant qu’il faudrait peut-être qu’il aille dormir, que demain une grosse journée les attendait, là encore la réaction fut vive et il demanda si elle se prenait pour sa mère. Elle rebaissa à tête encore une fois se triturant les doigts, embêtée, gênée de le mettre en colère ainsi.

-je m’inquiète juste pour toi…


C’était la vraie raison de son comportement, elle s’inquiétait pour ce garçon qui l’accueillait et qui voulait l’aider.
Après ça il reprit sur la journée de demain, ils commenceraient pas trouver un métier a la jeune femme, qui pourrait lui plaire, proposant fleuriste, jardinière ou dresseuse vu qu’elle appréciait les animaux et les plantes, il ajouta qu’elle pourrait aussi travailler dans un parc animalier, un zoo, et aussi comme elle semblait aimer jouer les mères poules elle pourrait travailler dans une garderie et s’occuper d’enfant. Cette idée de la tentait pas trop, étrangement… les plantes et les animaux lui parlaient plus déjà.


-d’accord… nous verrons demain…


Il récupéra sa boite de gâteau, laissa juste les gâteaux aux amandes à la jeune déesse avant de dire qu’il se retirait et qu’elle avait intérêt à être en forme demain matin. Elle acquiesça et le regarda s’en aller sans dire un mot. Il fit doucement pour que personne ne l’entende, laissant seule la jeune déesse.

-Trouver une habitation… un travail… j’aimerais trouver qui je suis surtout… ce que je suis…


Elle parlait toute seule, tête basse soupirant avant de regarder dehors. La lune, les étoiles la nature, tout cela l’attirait étrangement… Elle n’avait pas besoin de manger, elle n’en ressentait pas le besoin, elle n’avait pas eut faim a chaque fois qu’il lui avait offert des repas… elle n’avait pas besoin de dormir non plus, elle n’était pas fatiguée… elle eut envie de sortir, cette nuit, de vagabonder dans la nature mais se retint… elle resta assise toute la nuit devant la fenêtre comme une âme prisonnière d’une prison de verre, ne pouvant que regarder la liberté, en brillant derrière la paroi de sa prison.
Elle resta ainsi jusqu’à ce que le soleil se lève, que le soleil l’atteigne de ses rayons et semble la nourrir, inconsciemment. Elle ferma les yeux, respira lentement, reprenant des forces peu à peu. En regardant dehors toute la nuit elle était entrée dans une sorte de léthargie… Et elle en émergeait doucement. Elle attendit un peu après s’être nourrie avant de sortir de la pièce, d’aller, habillée toujours de la même façon comme la veille, dans la salle à manger, voir pour aider les esclaves, à mettre la table, à préparer le petit déjeuner pour Ray. Elle voulait aider, et aida à la perfection d’ailleurs. Elle s’occupa des fruits qu’elle mit dans une belle panière. A son toucher ceux-ci semblaient murir se gorger de sucre et de jus, pour devenir des fruits délicieux, elle ne s’en rendait même pas compte. Elle souriait, elle était heureuse et transmettait sa joie autour d’elle, si bien que quelques esclaves chantonnaient autour d’elle, la faisant sourire de plus belle. Elle se posa ensuite dans la salle à manger, près d’une ouverture en attendant que Ray se lève et vienne petit déjeuner pour le saluer le laisser manger et ensuite partir avec lui en ville.


-Tu es trop gentille avec ces démons…

-Qui parle ?


-Moi ici.

Derrière l’ouverture un petit moineau qui était là, d’où semblait provenir la petite voix, que personne n’entendait mis à part la jeune femme qui lui répondait, il chantonnait juste pour ceux qui étaient présents. Elle eut une petite conversation avec lui, très courte, discrète jusqu’à ce que Ray arrive enfin pour manger.


(au final, dur de faire l’ellipse j’ai fais continuer, tu n’auras qu’à nous faire continuer si tu le veux bien… et désolée du temps que j’ai mis)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Démon  et je suis un enfant ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Eichi & Taikan
Amour: C'est pour les filles ça! >.>
Pouvoir: Haleyn! Il vaut mieux pour toi que tu n'aies jamais à le subir alors tiens toi à carreaux!
Gräyvzel Därn

Je suis un Démon et je suis un enfant ♥

Nombre de messages : 97
Pépites : 50
Date d'inscription : 03/07/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Lun 3 Sep 2012 - 5:24

Le petit démon était parvenu à s’endormir une petite heure. Il ouvrit lentement les yeux et fixa longuement le plafond de sa chambre. Il se leva et leva les bras au ciel en serrant les poings pour s’étirer. Il bailla à s’en décrocher la mâchoire. Il sorti de son lit et alla se préparer. Il se peigna les cheveux en se regardant dans le miroir. Il voulu aplatir la mèche en forme de pic qui trônait sur son crâne sans y parvenir. Il esquissa une petite moue boudeuse. Lorsqu’il fut prêt, Gräyvzel quitta sa chambre pour se rendre jusque dans la salle à manger où il retrouva Isil qu’il salua d’un air désinvolte.

Il alla s’asseoir sur une chaise et se servit dans les plats qu’on lui apportait. Il fut surpris de découvrir que les fruits étaient plus sucré et juteux qu’à l’accoutumée. En effet, il lui semblait que ceux-ci étaient meilleurs que d’habitude. Meilleurs que tous les autres fruits qu’il avait pu goûter ! Y avait-il eu un changement de fournisseur ? Sans doute. Il regarda autour de lui et les servants semblaient de bien bonne humeur. Gräyvzel s’inquiéta quelque peu de cette constations : quelle mouche les piquait ? Il jeta aussitôt le fruit dans lequel il avait croqué à l’autre bout de la pièce et enfonça deux doigts dans sa gorge pour régurgiter ce qu’il avait avalé. Le petit garçon était pâle comme un linge.

- Traîtres ! Vous conspirez contre moi et ma famille, c’est cela ? Avait-il hurler en se levant de sa chaise, les poings serrer.
- Pas du tout jeune maître… s’était risqué une servante en baissant la tête.
- Ah oui ? Alors pourquoi ces fruits n'ont pas le même goût que d'habitude? Et que signifient ces sourires sur vos visages ?! Vous allez tout de suite les effacer ! C’est un ordre !

Gräyvzel tremblait de rage. Il se dirigea vers Isil, la prit par le poignet, l’enjoignant à le suivre. Il marchait d’un pas vif et sorti du manoir.

- Ces incapables ! Ils voulaient m’empoisonner ! Ils s’imaginent qu’ils retrouveront leur liberté… Ils peuvent toujours rêvé ! Ils vont me le payer ! Ils vont voir ce que ça coûte de se moquer de moi et des miens !

Gräyvzel était hors de lui. Il haïssait ce manoir, il haïssait ces servants, il haïssait ses parents et il se haïssait lui-même. Il luttait pour ne pas pleurer, parce qu’il ne voulait pas être le maillon faible de la famille Därn. Alors il se laissait aller à la colère. Mais au fond c’était un peu de ces deux sentiments qu’il ressentait : de la tristesse et de la colère.

- Je les déteste… Je les déteste tous ! Ils n’ont qu’à tous mourir !

Ils étaient désormais à l’extérieur, à l’entrée du manoir, le petit démon passa ses nerfs sur un arbre dans lequel il donna de violents coup de pieds. Il n’était pas rare que le petit démon s’emporte ainsi au sein du manoir. Gräyvzel n’avait pas confiance aux servants et aux esclaves, il était toujours persuadé que ceux-ci voulaient l’empoisonner ou l’éliminer. Cette crainte bien que fondée avait cependant tendance à virer à la paranoïa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com/
Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: /
Isil

Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 72
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Jeu 6 Sep 2012 - 16:35

Elle était là droite, et heureuse d’autant plus de voir les gens aux alentours heureux, c’était transmissible, bien que ce bonheur vienne d’elle à la base, ils lui transmettaient aussi, mais à l’arrivée de Ray tout changea un peu… cela n’eut pas d’effet direct sur les autres personne mais Isil se calma, regardant le jeune démon qui semblait de mauvaise humeur. Il la salua d’un air désinvolte avant de gouter un fruit, et tout s’enchaina bien vite…
Il se fit recracher le fruit qu’il venait de croquer, engueulant ses servants qui n’y étaient pour rien, les accusant de conspirer contre sa famille, et demandant sans pour autant attendre de réponse pourquoi les fruits n’avaient pas le même gout, ni pourquoi ils souriaient tous. Il se précipita ensuite récupéra la jeune déesse en l’agrippant par le poignet et la tirant à sa suite rapidement, râlant toujours, les traitant d’incapables, qu’ils voulaient l’empoisonner, qu’ils s’imaginaient retrouver leur liberté, mais ils rêvaient, il ruminait des menaces et bizarrement Isil se sentit très mal à l’aise, les fruits c’était elle qui s’en était occupée, ils n’étaient pas empoisonnés, elle les avait prit dans ses mains elle… les esclaves n’avaient rien fait… elle sentait que c’était peut-être de sa faute sans savoir pourquoi, et la gène se ressentait un peu. Il était hors de lui, elle se sentait coupable et il continuait, annonçant qu’il les détester, qu’ils avaient qu’à mourir, et elle ressentait sa colère et sa tristesse aussi.
Rapidement ils se retrouvèrent à l’extérieur, il s’énerva sur un arbre, dont Isil cru entendre geindre à ce coup, alors que pourtant ce n’était qu’une plante… Et puis après qu’il ai passé ses nerfs ainsi elle voulu enfin reprendre la parole, pour lui parler… elle était légèrement en retrait et se tenait les bras nerveusement, de gêne.


-Ray… je…


Elle baissa la tête soupira, pris une profonde inspiration avant de reprendre la parole.


-Les fruits… c’est moi qui m’en suis occupée… les autres ne les ont pas touchés….j’ai été la seule à les prendre en main…


Elle soupira, s’asseyant sur les marches devant le parvis du manoir.

-Leur sourire… il est apparut quand je suis arrivée dans la pièce aussi… ils étaient simplement heureux… c’est une bonne chose…de temps en temps… je ne pense pas… non j’en suis sure, ils ne veulent pas te tuer… pas toi…


Elle soupira et se releva avant d’avancer vers lui, le moineau était toujours là regardant.

-il est paranoïaque, gare à toi beauté…

Elle jeta un œil à l’oiseau, fit un signe de la tête et le regarda s’envoler, partir avant de regarder à nouveau Ray.

-Je crois que j’ai un peu trop bousculé les habitudes chez toi… je vais… y aller… essayer de me débrouiller… je ne saurais jamais comment te remercier de tout ce que tu as fais pour moi…


Elle disait ça et rompait leur prévisions du jour, elle ne voulait plus l’embarrasser, elle avait ressentit qu’elle était un embarras et se sentait tellement coupable de tout cela. Elle restait néanmoins encore debout face à lui, et hésitait à partir sans attendre de réaction, mais son caractère faisait qu’elle attendait une petite réaction de Gray, au risque de se faire engueuler même à cause de ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Démon  et je suis un enfant ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Eichi & Taikan
Amour: C'est pour les filles ça! >.>
Pouvoir: Haleyn! Il vaut mieux pour toi que tu n'aies jamais à le subir alors tiens toi à carreaux!
Gräyvzel Därn

Je suis un Démon et je suis un enfant ♥

Nombre de messages : 97
Pépites : 50
Date d'inscription : 03/07/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Mer 19 Sep 2012 - 14:52

Gräyvzel reprenait son souffle et avait fini par se calmer un peu. Lorsqu'Isil prononça son nom d'une toute petite voix, il se tourna vers elle. Elle avait baissé la tête et soupiré avant de lâcher que c'était elle qui s'était occupée des fruits et que les autres n'y avaient pas touchés. Elle s'assit sur les marches et continua. Gräyvzel l'écouta sans mot dire, la fixant simplement. Les sourires qu'ils affichaient étaient apparus quand elle était arrivée. Selon elle, ils étaient simplement heureux et elle ajouta que cela était une bonne chose de temps en temps. Elle lui assura qu'ils ne voulaient pas le tuer. Il y eut un moment de silence avant qu'elle ne décrète qu'elle voulait quitter le manoir. Gräyvzel baissa la tête, il s'efforça de garder son calme en se concentrant sur sa respiration, mes ses poings qu'il avait serrés tremblaient.

- Très bien. Va-t-en. De toute façon, je n'ai pas besoin de toi. Je n'ai besoin de personne.

Le petit démon rentra chez lui. Il monta les marches sur lesquelles Isil était assise. Passant à côté de la déesse sans même la regarder. Il se rendit dans ses appartements, ouvrit un tiroir de son bureau d'où il sorti une petite clé en argent. Il se baissa et souleva un bout de plancher près de son lit d'où il sorti un petit coffre en bois. Il inséra la clé dans la serrure qui fermait le coffre et en sorti une petite bourse. Laquelle contenait une remarquable somme d'argent dans un petit tissu de soie de couleur pourpre. Gräyvzel ne compta pas et referma la petite bourse. Il referma ensuite le coffre qui contenait encore des économies et le rangea à sa place initiale. Il se redressa et alla remettre sa clé en place avant de quitter sa chambre. Il alla retrouver Isil qui n'avait de toute façon pas pu quitter le manoir aussi vite. Il lui tendit la bourse.

- Avec ça tu auras de quoi t'en sortir au début pour te payer de quoi manger, un toit où dormir, ce genre de choses... De toute façon, tu tomberas sûrement sur de gentilles personnes qui voudront t'aider. Maintenant pars. Je ne veux plus rien avoir à faire avec toi.

Gräyvzel lui tourna le dos. Il gardait son air glacial. Mais au fond il était triste. Une tristesse qu'il refusait d'admettre y compris à lui-même. Il allait oublié Isil et poursuivre ce qui l'avait amené à rencontrer Isil: retrouver son frère. Dès le départ d'Isil, il retournerait dans sa chambre, préparerait ses affaires et partirait à la recherche de son grand frère. Puis, en rentrant, il ne parviendrait certainement pas à s'endormir, alors il en profiterait pour réviser ses leçons. Gräyvzel se jura intérieurement de ne plus jamais se laisser distraire comme cela avait été le cas pour Isil. Il ne savait pas trop ce qui lui avait pris, ce qui l'avait conduit à réveiller cette étrange jeune femme, mais il ne se ferait plus avoir.

*Je suis un démon, je n'ai pas à avoir de compatie pour quiconque et je ne serais le bienfaiteur de personne.* Tenta-t-il de se persuader. Mais lorsque l'on n'est pas honnête avec soi-même, combien de temps faut-il avant de craquer? Pour l'instant, le petit démon tenait bon, mais cela durerait-il?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wan-din.forumactif.com/
Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: /
Isil

Je suis l’esprit de la nature et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 72
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   Jeu 4 Oct 2012 - 17:58

Elle avait essayé de lui expliquer les choses, se sentant horriblement coupable et frustrée, coupable pour les serviteurs qui c’étaient fait rabaisser pour rien, frustrée qu’il ait rejeté les fruits qu’elle avait préparé, et ce silence n’arrangeait rien, ce silence pesant qui amena la jeune déesse à annoncer qu’elle allait partir, qu’elle avait trop changé de choses ici, et qu’il était temps pour elle de s’en aller et de laisser la vie reprendre un cours normal ici. Il baissa la tête, le jeune sauveur, semblant lui aussi frustré, tremblant de ses poings serrés malgré qu’il essayait de garder son calme et de ne rien montrer à tout cela.
Il acquiesça, même si cela semblait être à contre cœur, rajoutant qu’il n’avait pas besoin d’elle, ni de personne d’autres d’ailleurs. Elle baissa la tête, elle sentait que c’était l’inverse mais vouloir l’aider alors qu’il refusait de l’aide envenimait les choses de toute façon. Elle resta là, sous le choc de ces propos qui étaient blessant, et il s’en alla rentra en passant à côté d’elle, sans la regarder, elle attendit, restant là, assise sur les marches, pensive, triste. Il revint rapidement, il avait mit un peu de temps, mais elle ne pensait même pas qu’il allait revenir, elle se retourna relevant la tête pour l’observer avec de grands yeux alors qu’il lui tendait une bourse en expliquant qu’avec ça elle aurait de quoi s’en sortir au début, se payer de quoi manger, un toit et tout ça, que surement elle tomberait sur des personnes gentilles qui l’aiderait et il rajouta que maintenant elle devait partir, qu’il n’avait plus rien a faire avec elle, tournant les talons.
Les larmes montaient, l’émotion était forte, transmissible, comme toujours, mais c’était déjà réciproque… Elle se releva, fit une révérence en gardant la tête très basse pour ne pas montrer son visage marqué par l’émotion.


-Merci pour tout Ray… Je… j’espère quand même qu’on se reverra… qu’on se recroisera… merci de m’avoir aidé…


Elle prit une grande inspiration se redressant sans pour autant relever la tête. Elle prit son courage à deux mains et s’en alla, la bourse dans les mains, portant toujours la tenue qu’on lui avait donnée, elle s’en allait, doucement, le pas trainant, elle allait se perdre en ville, une ville qu’elle ne connaissait pas, une société qui lui était inconnue, face à tous les dangers avec son ignorance. Elle garderait un souvenir de Ray, éternellement, le nom qu’il lui avait donné, un nom qu’elle porterait à jamais…
Elle ne l’oublierait pas, et maintenant elle devait se concentrer sur une nouvelle quête tout de même, quelque chose qui la travaillait malgré tout, savoir qui elle était, ce qu’elle était… elle se doutait d’une influence qu’elle avait l’air d’avoir sur les autres, sans en être certaine tout de même, elle parlait aux animaux… il lui faudrait retenir tout ces indices qui pouvaient faire qu’elle allait savoir qui elle était. Elle allait apprendre comment marchait se monde par elle-même en ce plongeant dans ce monde qui lui réservait bien des mauvaises surprises, et si elle devenait esclave ? Ce serait ainsi… elle le supporterait, la fatalité ferait qu’elle supporterait en silence sans se rebeller… mais il n’y avait pas de raison qu’elle devienne esclave.
Elle avait de l’argent, et ne savait même pas comment s’en servir, à quoi cela servait… son instinct ne la guidait pas sur ce point, elle observerait.


[désolée du temps de réponse, de la réponse nase… qui met fin au rp. Quand tu voudras un nouveau si tu veux, en espérant qu’il n’y ait pas de coupure la prochaine fois ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]   

Revenir en haut Aller en bas
 

une lumière qui appelle à l'aide... (suite) [PV: Isil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire
» Plus de 85 % de l’aide étrangère à Haïti sont gérées par les ONG selon Jean Max
» Firefox aide à l'orthographe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Hybrid Life :: Yakusoku City :: ㄨ Quartier Chic :: Manoir Därn-