AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Contexte
Il y a de cela très longtemps, dans les temps oubliés par la civilisation d'aujourd'hui, vivaient deux races ; les humains et les hybrides. Contrairement à ce que vous pensez et à ce que les scientifiques affirment, les hybrides ne sont pas leurs créatures. Seul les animorphes, créature animale humanoïde qui ne peut prendre forme humaine, le sont. La paix et l'harmonie régnaient en maîtres sur ces terres paisibles qui n'avaient jamais connus la guerre ni le désespoir. Toutefois, cette utopie n'empêcha pas la curiosité des scientifiques de s'accroître considérablement et malheureusement, ils ne s'attendaient pas à ce que leurs recherches prennent un tournant désastreux.

Annonce
06/11/12 - Nouveau système de points installé.
05/11/12 - Installation du nouveau design.
31/10/12 - Fin du recensement et suppression des membres inactifs.
XX/XX/XX - blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla
Nos Best Pompotes

Staff


SADNESS
fondat'
MP

Mon image

LUCY
Admin'
MP

Mon image

KAINE
Modo'
MP

Mon image

EZEKIEL
Modo'
MP

Mon image
Plus ?
Les mémos de l'heure

Vous pouvez maintenant faire vos demandes ICI
Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo


Partagez | 
 

 Début d'une symphonie dramatique ( Pv Lynn )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Début d'une symphonie dramatique ( Pv Lynn )   Lun 20 Aoû 2012 - 19:47


Soirée arrosée rime avec lendemain difficile. Pour ma part, ça a toujours été ainsi. Les boissons, les sourires, les sueurs froides, puis plus rien, dodo. Chaque matin de cuites, le même rituel. Mes paupières se soulevaient, j'observais le plafond n'ayant pas la tête tourné sur la droite ou la gauche, puis j'observais par la suite mon corps, comme si j'avais peur qu'il lui manque quelque chose. Pourtant, je ne suis pas mannequin, donc bon. Mon regard brouillé, je poussais un voir plusieurs grognement, montrant que me lever n'était pas la meilleur des solutions d'après moi. Au fond, je savais que j'avais raisons, puisque après tout, qui a envie de se lever le matin ? Genre les stars de musique ou autre d'ailleurs, se lèvent à 6h du matin pour se coucher à 5h du matin le lendemain. Je laissais ma main droite se poser sur mon front pour alors frotter celui-ci, comme ci ce massage frontal allait stimuler mon cerveau et me faire réussir l'impossible... me lever. Ben croyez le ou non, j'y arrivais. Mon corps se souleva de lui même pour alors sans plus tarder me diriger vers la salle de bain. Après ce moment obligatoire, là je pourrais vraiment me dire réveillé. Car sentir l'eau couler sur mon corps, l'eau à température mitigée notamment, ça a le don d'émoustiller mes sensibilités et ainsi me donner un coup de fouet.

Ainsi donc, je prenais ma douche comme tout homme civilisé et qui a un minimum d'hygiène, hors de question d'aller dehors sans avoir une coiffure correcte. J'avais un minimum de standing à respecter. Je m'admirais en face de la vitre, admirant ce regard qui tel un chat avait les pupilles dilatées. Mon regard me faisait parfois peur, car il m'arrivait de revoir son visage... cet homme que j'ai tué... Mon père... Je me revois encore jeune, lui et moi, nous sourions, puis ensuite, comme pour comparer, je me voyais plus grand, avec lui en fond pour faire joli, moins souriant, moins humain. Si seulement j'avais osé tout stopper, si seulement je n'avais pas été faible...
Ces pensées me rendent malades, je regarde par la petite fenêtre me donnant vue sur la cours, je note donc un temps potable, mais à peine je l'ouvre que voilà des bourrasques de vent qui me fouettent amèrement le visage. Peu agréable comme sensation. Je referme donc la vitre puis repense à tout ça...

Cela faisait à peine une semaine voir moins que j'étais arrivé ici. Dans ce nouveau bâtiment et je ne m'étais fait aucune connaissance. Visiblement le succès des années passé était enfin passé. Personne ne se souviens de Lagi. Heureusement et malheureusement, m'enfin, je ne court pas après la gloire à tout prix et encore moins derrière les bains de foule. Lavé, réveillé, je me décide à aller sur le toit histoire de réfléchir, vu l'heure de toute manière, pas de raisons d'aller en cours, sauf pour perdre du temps et passer pour un lécheur. Je m'habillais donc, de manière très simple, je mettais un polo rayé beige et rouge en guise de haut, puis un pantalon marron foncé allant presque au vert foncé, puis enfin des chaussures noires. Des vêtements classiques pour quelqu'un qui se veux classique.
Une fois dressé ainsi, je montais les escaliers discrètement puis je poussais la porte puis je me mis proche du bord, réfléchissant doucement.

Le temps passait et je ne faisais rien. Mon regard se perdait, comme mes réflexions dans mon esprit. Je n'étais presque plus rien au fond, mais je le cache mentant jour et nuit. Le passé est un couteau qui tourne dans nos entrailles si bien. Je m'offusquais intérieurement, sans savoir qu'une douce mélodie, un doux mélodrame allait commencer bientôt. Une mélodie au début sucré, mais qui finira en symphonie macabre. Une douce souffrance ayant déjà commencé.

Plus le temps passait, plus la journée passait et le soleil continuait sa course, je me décidais après un bonne heure, d'aller en ville. Sans rien dire, je marchais ne remarquant pas ces gens traitant bien ou mal leurs esclaves. Pour ma part, je n'en avais pas pris un, mais ça ne saurais tarder, du moins je le pensais. Sans rien dire, j'avançais jusqu'à soudainement percuter quelqu'un, tombant au sol surpris sur le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis une Muse au service de mon maître ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Personne pour l'instant
Amour: Personne pour l'instant
Pouvoir: Hhm immortalité biologique et détecteur de sincérité amoureuse ♡
Lynn

Je suis une Muse au service de mon maître ♥

Nombre de messages : 9
Pépites : 50
Date d'inscription : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Début d'une symphonie dramatique ( Pv Lynn )   Ven 24 Aoû 2012 - 12:41

Sortie enfin de cette cage. Lynn n'avait pas rêvé mieux, oui au départ c'était pratique pour charmer un maître qui passerai par là, mais au fur et à mesure être considéré comme moins que rien, détérioré un être même avec un mental d'acier. La muse n'avait pourtant pas cédée, elle se devait de ne pas pleurer et d'être forte, elle savait que les larmes n'était pas son meilleur atout pour séduire. Gardant longtemps le sourire elle finit par se faire acheter. Malheureusement c'était un maître froid et distant, pas facile à séduire, surtout quand il n'est pas toujours présent à cause de son "travail".
Décidément ce n'est pas ainsi qu'arrivera la demoiselle à briser sa malédiction.
Par chance, celui qui l'avait acheté la laissé sortir, finalement peut-être qu'elle aurai son centième baiser avec un autre.
Ce matin elle se leva comme les autres jours, tourna un peu sur son oreiller, chassant les idées noires de son passé encombrant, mais son sourire vint éclairer son visage quand elle pensa que c'était bientôt la fin de son calvaire. Longtemps elle avait rêvé de ce moment et il allait sûrement se réaliser bientôt. Enfin retrouver sa vie d'autre fois, ses pouvoirs, ses amis, son monde....Jamais elle n'aurai crû il y a des milliers d'années que de laisser tomber son rôle lui causerai tant d'ennuis. Cependant, dans son coeur, rien n'avait changé, elle ne comptait pas redevenir la magnifique muse de l'amour qu'elle était au début, elle avait trop souffert. Mais comment réagiraient les dieux?
Dans un long soupire elle se redressa en décidant de ne plus y penser. Sortant doucement du lit elle s'étira, laissant les rayons du soleil lui caresser la peau elle bailla et se leva.
Dans la maison personne, elle haussa les épaules et prit la décision d'aller en ville aujourd'hui, qui sait? Peut-être trouverai-t-elle quelqu'un d'intéressant. Mais pas pour tout de suite, il faisait trop chaud, Lynn préféra attendre que le soleil ne sois plus menaçant car il n'y a rien de bien séduisant à avoir la peau qui colle n'est-ce pas?
Profitant de la journée pour se reposer encore un peu, elle finit par s'endormir jusqu'en début de soirée et apparemment toujours seule. Allant dans la salle de bain elle prit une douche, elle passa une robe courte noire sans bretelles, ne se maquilla pas mais brossa pendant un long moment sa belle chevelure rose, elle se mit du vernis bleu azur et des ballerines de la même couleur. S'admirant une dernière fois dans la glace elle attacha ses cheveux en queue de cheval et parti sans rien prendre de plus.
Dans les rues tout semblait calme, les gens étaient plus posés qu'en journée et ça faisait plaisir à voir. À droite une vieille dame ne maugréant même pas devant les jeunes en face d'elle qui faisaient du bruit, à gauche un homme embrassant son hybride chat.
Non apparemment aujourd'hui tout était merveilleux rien ne laissé présager le début du drame qui allait suivre. Occupée à regarder les gens heureux le sourire aux lèvre, la muse ne regardait pas devant elle, pour une fois ce sont les autres qui l'inspiraient. À chaque regard tout avait l'air bien, comme si le monde avait soudainement décider qu'il n'y aurai plus de malheur. Ce jour là Lynn était loin de se douter que ce petit moment aller lui coutait cher.
Continuant d'avancer la tête dans les nuages elle ne remarqua pas la personne en face d'elle et la percuta, sur le coup le jeune homme tomba tandis que la jeune fille se tenait la tête un peu sonnée.
Il fallait bien que quelque chose lui arrive, c'était trop beau pour être vrai. Et cet homme venait de lui gâcher son petit moment de plaisir. Fronçant les sourcils, elle inclina la tête vers lui, lui demandant si il ne pouvait pas regarder devant lui avec un ton hautain. Le pauvre n'avait rien fait et la demoiselle était aussi en faute vu qu'elle était bien trop occupée à regarder les autres, mais elle n'avait pas envie de s'excuser, des moments où les gens sont si calmes sont trop rares pour les détruire en bousculant une personne. Ce à quoi elle n'avait pas pensé c'est qu'en lui parlant de cette façon c'est elle qui était en train de briser cette harmonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Début d'une symphonie dramatique ( Pv Lynn )   Mar 28 Aoû 2012 - 19:52


La vie est une symphonie que nul ne peux arrêter. Les notes sont pré écrite et que ce soir une mélodie douce ou alors dramatique, on ne peux pas y échapper. Tel est le principe du destin, l'implacable destin qui nous aura tous un jour. Pour ma part, je n'y croyais pas trop, mais en ce jour, j'allais sans le savoir, faire une rencontre qui allait commencer une partie dramatique de cette symphonie qui m'est destinée. Ma journée continuait son rythme, le destin jouant le cruel envers moi, mais c'est ainsi. Souriant j'avançais jusqu'à ce que la première note de LA symphonie retentisse... Do... Premier contact, la première chute. Je tombais en ayant percuté quelqu'un à moins que ce soit l'inverse. Sans rien dire donc, je me frottais le front pour me redresser doucement avant de commencer dans la partie moins drôle de la journée. Une demoiselle m'avait rentré dedans et visiblement ça lui avais pas plus. Jusque là, rien d'anormal, cependant, le truc anormal fût le fait qu'elle semble m'accuser de la chute. Quelle blague, elle osait me prendre de haut alors qu'elle comme moi, nous étions tout aussi responsables dans l'histoire. Sans rien dire donc, je la regardais, croisant mon regard dans le sien. Yeux orangés contre yeux bleutés... Je ne disais rien, mais n'en pensais pas moins... Trop de silence tue le silence, je lui dit doucement.

«  Admettons que ce soit ma faute... Rien de cassé au moins ? »


Je la regardais de haut en bas. Son visage étant d'une perfection.. Des cheveux d'un rouge sang, taillés comme il faut. Une taille parfaite. Je regardais notamment ces yeux d'un bleu profondeur des mers. Je m'y noyais même tellement ils avaient de profondeurs, mais avant d'y mourir, je revins à moi regardant brièvement le corps sans trop m'attarder dessus. Plus tard sera mieux...
Je souriais un bref instant priant que ça calme la belle demoiselle, après tout, certains auraient gueulés, d'autre auraient été pire, moi j'étais simplement détendu. Serein, j'essayais de calmer le jeux avant qu'il ne commence, ainsi je limiterais les dégâts.

«  C'est sûrement cette magnifique journée qui nous a éblouit... Rien de bien grave... »


Rien de bien grave... Je cachais qu'en réalité lors de ma chute mon coude avait rappé le sol et celui-ci saignait très légèrement, mais bon, ce n'est pas une blessure grave loin de là. Souriant toujours, je m'apprêtais à repartir, mais bon, pourquoi partir si tôt. Elle ne semble pas avoir d'idée de lieu ou aller et moi non plus, alors pourquoi ne pas... Hum... Moué mais... Et si ? Je secouais la tête pour alors revenir à moi même. On ne se connait pas, je suis un inconnu et elle de même, alors pourquoi imaginer des choses ? Pourquoi est-ce que ces yeux me font ce genre d'effet ? Non... Je ne dois pas céder...

«  Bon... Passez une bonne journée... »


Je préférais partir, après tout, pourquoi proposer des plans foireux à une demoiselle que je ne connais même pas ? Un signe de main, puis plus rien. Le contact était rompu. Je marchais dans les ruelles peu conseillées même en plein jour jusqu'à alors entendre un bruit étrange. Qu'était-ce donc hum ? Un cri retentit, une demoiselle visiblement. Je me décidais donc de voir ce qui se passait, ne me doutant pas de la suite des évènements.

Love is pleasure of being sad...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Début d'une symphonie dramatique ( Pv Lynn )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Début d'une symphonie dramatique ( Pv Lynn )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lynn Scarlett Sawyer - Selena Gomez.
» Anna Lynn
» Cinéma : La symphonie pastorale.
» Symphonie Paradoxale
» Symphonie des Sanglots, live or die [TERMINE♥] || Validée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Hybrid Life :: Yakusoku City :: ㄨ Rues & Ruelles-