AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Contexte
Il y a de cela très longtemps, dans les temps oubliés par la civilisation d'aujourd'hui, vivaient deux races ; les humains et les hybrides. Contrairement à ce que vous pensez et à ce que les scientifiques affirment, les hybrides ne sont pas leurs créatures. Seul les animorphes, créature animale humanoïde qui ne peut prendre forme humaine, le sont. La paix et l'harmonie régnaient en maîtres sur ces terres paisibles qui n'avaient jamais connus la guerre ni le désespoir. Toutefois, cette utopie n'empêcha pas la curiosité des scientifiques de s'accroître considérablement et malheureusement, ils ne s'attendaient pas à ce que leurs recherches prennent un tournant désastreux.

Annonce
06/11/12 - Nouveau système de points installé.
05/11/12 - Installation du nouveau design.
31/10/12 - Fin du recensement et suppression des membres inactifs.
XX/XX/XX - blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla
Nos Best Pompotes

Staff


SADNESS
fondat'
MP

Mon image

LUCY
Admin'
MP

Mon image

KAINE
Modo'
MP

Mon image

EZEKIEL
Modo'
MP

Mon image
Plus ?
Les mémos de l'heure

Vous pouvez maintenant faire vos demandes ICI
Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo


Partagez | 
 

 Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis un Ange au service de mon maître ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Ezekiel
Amour: /
Pouvoir: Ses larmes guerrissent les plaies superficielles.
Enakia

Je suis un Ange au service de mon maître ♥

Nombre de messages : 27
Pépites : 50
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   Lun 20 Aoû 2012 - 20:27

Enakia reste couchée au milieu des draps emmêlés. L'homme qui se trouve à côté est en train de remettre son pantalon et lance un regard, ouvertement désireux de la prendre encore. Elle s'efforce de ne plus penser à lui. Ni à lui ni à ceux qui l'ont précédé et ceux qui le suivront. Celui-ci a été plus ou moins violent. Elle sentait des ecchymoses se former de ci de là. Elle allait encore devoir pleurer pour réparer les dégâts. La matrone qui gérait la Maison Close n'aimait pas que ses filles soient marquées. Elles se devaient d'être toujours parfaites. Après un dernier regard envieux son dernier client sortit.
Instantanément l'ange se recroquevilla sur elle même. Comme toujours elle se sentait souillée. Si sale qu'elle aurait eu envie de se passer la peau au papier de verre. Mais elle ne disait rien lorsque les autres étaient là. Elles souffraient toutes plus ou moins. Elles n'étaient qu'esclaves. Elles n'ont pas le droit à la parole. Alors elles pansaient leurs plaies chacune de leur côté. Enakia ne parvenait même plus à pleurer. Elle restait simplement là, couchée là où s'était tenu celui qui avait payé pour profiter de son corps. Pourquoi pouvait-elle si bien jouer la comédie en leur présence et craquer comme ça lorsqu'elle était seule ? Elle ne savait pas, elle n'avait jamais eu la réponse à cette question. Il fallait qu'elle semblât forte et faire semblant d'avoir choisie cette vie. Cette vie qui lui avait été imposée. Elle laissa son regard se perdre dans le vide. Elle fuyait sa réalité. Une réalité dont elle ne voulait plus. Dont elle n'avait jamais voulu.
Elle se laissa emporter par ses douces rêveries. Ces rêveries qui l'envoyèrent doucement dans un monde qui lui était à la fois connu et inconnu. Dans ce monde qu'avaient connu les premiers anges mais qu'elle même ne verrait jamais. Elle le connaissait par les paroles des autres. Et ne le connaissait pas de ses propres yeux. Connu et inconnu. Elle souriait maintenant, le regard perdu dans le vide. Elle était là sans vraiment y être. Elle fuyait.

- Enakiaaaa !

Elle tressaillit en entendant cette fois familière. Pourquoi l'appelait-on ainsi ? L'homme s'était-il plaint de ses services ? Dans ce cas là elle était dans de beaux draps ... Elle soupira et enfila un simple peignoir. Si elle la faisait attendre elle allait se faire taper sur les doigts. Autant y aller comme ça. De toute manière, la matrone avait déjà observé plus d'un fois le corps nu de l'ange, vérifiant qu'il ne comportait aucun défaut. Elle soupira mais s'exécuta. Hurlant un "Oui !" sonore. La matrone était bien l'une des seules personnes avec laquelle elle laissait tomber son ton timide. Elle avait rapidement compris que la femme ne lui ferait jamais le moindre mal malgré les menaces qu'elle lançait. Enakia était son gagne pain après tout. Et puis, même, l'humaine avait bon fond.
Cependant, comme de coutume c'était la tête basse qu'elle entra dans la salle principale. Sa frange blonde tombait en bataille devant ses yeux bleus. Elle la chassa d'un coup de tête, un léger sourire aux lèvres, prête à alpaguer la femme qu'elle voyait quotidiennement depuis des années. Son sourire se fana lorsqu'elle ne vit pas le visage auquel elle s'attendait. Par réflexe elle resserra les pans de son vêtement léger autour de son corps fin dans un geste futile de défense. La voix blanche elle demanda à l'inconnu de décliner son identité :

- Qui êtes vous ? Et que faites-vous ici ?

L'ange perdait tous ses points de repère. Ce n'était pas normal. Cet homme, qui n'avait l'apparence d'un humain que de loin, ne pouvait être qu'un démon. Ses yeux jaunes cerclés de noirs étaient plus qu'anormaux. Dans les yeux de l'ange passa un éclair de frayeur. Elle ne voulait pas de cet homme. Jamais elle n'accepterai un démon dans son lit. Elle voulait bien qu'on la vendit à la pire des brutes humaines mais pas à ... ça. Mais il semblait que le destin venait de lui jouer un nouveau tour. Un tour des plus vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-monde-d-aerin.forumgratuit.org/
Je suis un Démon  et je suis un maître odieux ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de:
Amour: Toi
Pouvoir: main purgative
Ezekiel

Je suis un Démon et je suis un maître odieux ♥

Nombre de messages : 115
Pépites : 50
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   Mar 21 Aoû 2012 - 20:35

Si la plupart des hommes de la ville se rendent à la maison close pour y passer du bon temps, ce n'est pas le cas de tous. Si pour la première fois de sa vie Ezekiel devait s'y rendre, c'était parce qu'il avait eu de la part d'un marchand d'esclave des informations comme quoi il pourrait trouver un ange et qu'avec le consentement de la propriétaire il pourrait en faire son esclave, le déchus n'attendait que ça, à tel point que cela était presque vitale, la vengeance et la haine le rongeait un peu plus chaque jour. L'homme traversa la ville de long en large cherchant le dit lieu et s'arrêta après plusieurs heures de marche devant une grande bâtisse, selon quelque passant qu'il avait interrogé, il serrait au bon endroit, cependant le manoir avait plus un aspect terrifiant qu'excitant, du moins de l'extérieur. La main posée sur le poignet c'est dans un grand élan allié d'u soupire qu'il passa la porte.

Un fois la porte passé, le déchut se retrouva face à une ambiance propice à la débauche et une foule de produit aphrodisiaque destiner à forcer les clients à dépenser plus. Alors que deux femmes vinrent lui proposer leur service, Ezekiel décliner cette proposition et demanda à s'entretenir avec la gérante des lieux. On le fit patienter assis sur un canapé et de son oeil sournois l'ange pu observer les allé et venue des clients, aussi tôt qu'un homme quitta une chambre, un autre pris sa place sans tarder ne laissant alors que peu de repos aux travailleuses nocturne.

La propriétaire du lupanar daigna finalement se montrer après de longues minutes d'attente, Ezekiel se leva et lui serra la main tout en s'inclinant, essayant tant bien que mal de se montrer le plus polie possible.

- Bonsoir monsieur que puis je faire pour vous ? vous désirez faire partit des notre ?

Dit elle sur un ton sarcastique, un large sourire aux lèvres

- Bonsoir madame, Non assurément pas, je suis ici, car je suis à la recherche d'une ange

Répondit Ezekiel sans tarder, perplexe la femme reprit

- Allez donc vous faire plaisir avec l'une d'entre elle, je ne vois pas en quoi ma présence est requise

- Je ne cherche pas à copuler comme vous pouvez vous l'imaginer, je voudrais vous la racheter.

La propriétaire fronça les sourcils et croisa les bras, prenant un moment de réflexion elle répondit

- Hum ... qui vous envoie ?

- Un marchand d'esclave

répondit il assurément

- Enakiaaa

prononcat elle dans un cri strident, après quelques minutes Ezekiel vit une femme fine et élancée vêtue d'un simple peignoir approcher, elle avait l'air d'une telle fragilité qu'il fut étrange pour lui de trouver une femme pareille ici. Aux paroles de la femme, Ezekiel approcha et lui attrapa le menton en la toisant avec attention ignorant ses questions il répondit juste :

- Bonsoir ...

La propriétaire ricana doucement et étouffa son rire quand le déchut se tourna vers elle les sourcils froncés et lâcha finalement l'ange.

- Enakia monte avec lui dans ta chambre, ne restez pas ici

Ezekiel reporta son regard sur la jeune femme et l'observa attentivement

__________________

Laisse ton curseur ici ↑ et profite de ce que tu entend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Ange au service de mon maître ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Ezekiel
Amour: /
Pouvoir: Ses larmes guerrissent les plaies superficielles.
Enakia

Je suis un Ange au service de mon maître ♥

Nombre de messages : 27
Pépites : 50
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   Mer 22 Aoû 2012 - 9:01

Le démon s'approcha. Enakia n'osait esquisser le moindre geste. La terreur paralysait ses membres et son cerveau. L'inconnu prit son menton entre ses doigts. Ce n'était pas comme si ce geste n'était pas familier à l'ange mais là ... Sentir cette main ci l'effectuer ... Sa peau contre la sienne ... Ce n'était pas bien. Ce n'était pas naturel. Ca n'allait pas et ça n'irait jamais plus. Elle avait remarqué ses beaux atours. Les clients restaient discrets lorsqu'ils venaient ici pour payer leurs services. Elle tentait de garder la maîtrise de ses mouvements. Sa voix de velours liquide se fraya doucement un chemin dans l'air, rejoignant l'oreille de l'ange.

- Bonsoir ...

Elle ne put empêcher le duvet de ses bras se dresser. Pourquoi la matrone riait-elle sous cape ? Elle qui était si bonne avec elle habituellement ... Qu'est-ce que cet homme, cette horreur, avait-il bien pu lui dire ? Elle sentait que les larmes n'étaient pas loin. Des larmes de désespoir et de terreur. Il lui faisait peur, si peur avec ses yeux jaunes.

- Enakia monte avec lui dans ta chambre, ne restez pas ici.

Cette phrase lui fait l'effet d'une douche froide. Elle cherche le regard de la femme à qui elle appartient. Mais la maquerelle détourne les yeux. Elle ne veut pas croiser le regard larmoyant de l'ange. Ange qui se contenta de murmurer un faible "Bien sûr madame.". Sa gorge était serrée et elle avait l'impression qu'un bloc de béton s'était logé dans son estomac. D'un vif coup de tête elle dégagea son menton de la main de l'inconnu. Ce geste démentait tout le reste de son attitude. Elle avait peur et voulait fuir. Ce n'était pas là une bravade. La bravoure ne sert à rien aux morts. Et elle tenait à la vie. Même si sa vie n'était pas ce qu'on pouvait qualifier de belle ou d'heureuse. Elle s'y accrochait tout de même. Elle ne pouvait pas faire autrement. Elle remonta doucement les escaliers. Dans son esprit des scènes se déroulaient toutes pires les unes que les autres. Son cœur battait la chamade. Elle s'efforçait de ne pas regarder derrière elle. Elle entendait des froissements d'étoffes et des bruits de pas. Il était derrière elle. Juste dans son dos ... Elle sentait une sueur froide commencer à poisser son corps que nombre d'humains qualifiaient de parfait. Arrivée devant sa porte elle posa la main sur la poignée. Elle ne put se résoudre à l'abaisser immédiatement. Elle le fit lorsque son bras commença à s'agiter de tremblements.
°Ne montre pas ainsi ta faiblesse !°
Elle finit par pénétrer dans sa chambre, toujours suivie par le démon. Elle n'avait pu remettre la pièce en ordre. Bien que spacieuse elle était assez simplement meublée. Simplement mais avec goût. Les couleurs bleues pâles étaient en accord avec les yeux de l'occupante. Détail qui n'était pas vraiment fortuit. Tout devait être parfait ne cessait de répéter la maquerelle. Rien ne devait être laissé au hasard. Sur le grand lit les draps étaient encore emmêlés. Enakia s'assit au bord de la chaise posée devant sa coiffeuse. Elle croisa ses mains sur ses genoux. Ses doigts se serraient et se desserraient nerveusement.

- Allez-y asseyez vous où bon vous semble.

Sa voix était blanche et trahissait bien plus sa peur qu'elle ne l'aurai voulu. Outre la chaise sur laquelle elle avait pris place la pièce comportait trois grandes bergères aux coussins épais et aux mêmes teintes d'eau. L'ange posait ses yeux partout où elle pouvait. Partout mais pas sur le démon. Il n'était pas normal ! Tout en elle lui hurlait de s'enfuir. De ne pas rester là. Mais elle n'était qu'une esclave. Nulle échappatoire pour elle. Pas même ces mondes dans lesquels elle s'envolait si souvent. L'inconnu ne prenait toujours pas la parole. Ravalant ses sanglots Enakia ne put s'empêcher de poser une nouvelle question. Elle avait bien vu de quelle manière hautaine il les avait ignorées alors qu'elle était dans la Salle Principale.

- Que me voulez-vous ? Mon corps je suppose, comme tous les autres.

Parce qu'ils voulaient tous la même chose. Tous voulaient la posséder. Elle n'était qu'un jouet. Un jouet coûteux. Un jouet coûteux qui ne méritait pourtant pas plus d'attention que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-monde-d-aerin.forumgratuit.org/
Je suis un Démon  et je suis un maître odieux ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de:
Amour: Toi
Pouvoir: main purgative
Ezekiel

Je suis un Démon et je suis un maître odieux ♥

Nombre de messages : 115
Pépites : 50
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   Jeu 23 Aoû 2012 - 5:53

Ezekiel se sentit gêné quand il remarqua qu'il tenait toujours le menton de la jeune femme, il avait de nouveau une ange devant lui et la nostalgie avait pris le dessus, il se rappela de son ancienne vie, de toute la joie qu'il partageait avec ceux qu'il aimait, mais tout cela était bien révolue et il se souvint enfin de pourquoi il avait choisi sa vie, il se remémora de cette fameuse scène toute en suivant l'esclave dans le plus lourd silence possible. L'homme leva les yeux vers elle et laissa ses yeux parcourir son corps délicieux, épousant du regard chacune de ses formes, pourtant aussi étrange que cela puisse paraître elle n'éveilla en lui aucune envie, aucun désire, c'est à peine si il serait capable de reposer la main sur sa peau avec d'autre désire que la vengeance. Quand ils passèrent la porte d'entrée, le déchus posa son regard sur toute la pièce qui lui semblait spacieuse, surement par le fait qu'elle soit en partie vide.

- Allez-y asseyez vous où bon vous semble.

À ces mots, l'homme ne se fit pas prier, comme à son habitude il comptait prendre place sur le lit en s'allongeant sans se gêner de l'avis de la propriétaire de la chambre, cependant en s'approchant il ne pu s'empêcher de remarquer, les draps entrelacé, baigner dans la sueur d'un autre homme et empestant le plaisir charnel. Un grand frisson lui parcouru l'échine et finalement il s'installa sur le rebord de la fenêtre en regardant dehors et en tapotant sur la vitre sans réel but. Tout comme à l'intérieur, l'entrée de la maison close était sans cesse en activité avec les hommes qui entraient et ce qui repartaient, autant dire que la porte d'entrée ne servait pas à grand-chose si ce n'est à s'user pour rien.

- Que me voulez-vous ? Mon corps je suppose, comme tous les autres.

Ces mots sonnaient pour lui comme comme si on lui enfonçait un pieu dans le tympans, Ezekiel ne daignât même pas se retourner et observa les quelque goutte de pluie avant de laisser le souffle d'un long soupire s'écraser contre la vitre formant ainsi un cercle parfait de buée. Ezekiel prit tout son temps pour répondre tout en dessinant sur la vitre avec la buée, quand il eu finit, il effaça tout et se tourna vers elle lui adressant un regard foudroyant par le froncement de ses sourcils.

- Ton corps ? Tsss tu me prends pour qui ? Je ne le toucherais même pas avec un morceau de bois alors ne va pas t'imaginer des choses ...

Ezekiel se tourna une fois de plus et en appuya sa tête sur la fenêtre afin de prendre un moment de réflexion, pesant ainsi chacun de ses mots et les choisissant avec précision, le silence eu à peine le temps de s'installer qu'aussitôt il fut rompu par les bruits de pas du déchut qui se dirigeât vers la jeune femme et c'est à côté d'elle, à quelque centimètre de là ou elle s'était assise qu'il vint s'arrêter.

- Parle moi de toi, raconte moi ta vie ...

Une question des plus classiques quand l'on s'adresse à une futur esclave me direz vous, disons que l'homme n'avait pas d'autres mots qui lui vinrent à l'esprit. L'hérétique s'assit sur l'accoudoir de la chaise et se mit à toucher un peu à tout, sentant les parfums et autres produits de beauté sans se gêner le moins du monde en attendant une réponse tout en sachant pertinemment que lui n'avait pas répondu à la sienne, il ne remarqua même pas l'air crisper de la jeune femme. Malheure ! en s'approchant de trop prêt pour sentir une poudre nommée far à paupière, la poudre s'infiltra dans ses nasaux provoquant ainsi une série d'éternuement plus ridicule les uns que les autres.

__________________

Laisse ton curseur ici ↑ et profite de ce que tu entend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Ange au service de mon maître ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Ezekiel
Amour: /
Pouvoir: Ses larmes guerrissent les plaies superficielles.
Enakia

Je suis un Ange au service de mon maître ♥

Nombre de messages : 27
Pépites : 50
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   Jeu 23 Aoû 2012 - 14:09

- Ton corps ? Tsss tu me prends pour qui ? Je ne le toucherais même pas avec un morceau de bois alors ne va pas t'imaginer des choses ...

L'ange se raidit. Les mots du démons déclenchaient en elle des sentiments contradictoires. Entre soulagement et terreur elle se sentait vaciller. Elle n'aurait pas à lui donner son corps. Mais s'il ne voulait pas de sexe qu'était-il capable de lui demander ? L'inconnu lui faisait peur. Elle avait presque fini par s'habituer à ces situations dans lesquelles ses propres désirs n'avaient nulle importance. On s'habitue à tout. Même au pire ... Elle n'était pas certaine d'aimer la nouveauté. Elle ne savait pas ce qu'elle devait faire. Ce qu'elle pouvait faire. Les larmes perlaient à ses paupières sans qu'elle n'y puisse rien. Elle ne parvenait à se résoudre à détourner la tête pour cacher sa honte. Elle n'avait pas le droit de se montrer aussi faible mais la terreur emplissait son cœur tout entier.
Elle se raidit encore plus, si cela était possible, lorsqu'elle vit les mouvements du démon. Non, reste loin ! Elle aurait voulu hurler et s'en fuir à toutes jambes. Elle ne pouvait pas. On la rattraperait et elle serait châtiée. Et puis, elle n'aurait sûrement pas même le temps de gagner la porte ... Elle crispa les mâchoires lorsqu'elle entendit encore la voix de l'autre.

- Parle moi de toi, raconte moi ta vie ...

Ses yeux s'agrandirent de surprise. Elle ne parvenait pas à mettre de mots sur sa vie pour elle même alors pour un étranger ? Que croyait-il ? Elle le regarda alors prendre l'un après l'autre les flacons et les pot encombrant la coiffeuse. Elle ne parvenait pas à se détendre et n'avait qu'une envie : lui arracher tout ça des mains. Elle voulait qu'il parte sur le champ. Qu'il cesse de s'immiscer ainsi dans sa vie. Lorsqu'elle le vit monter l'un de ses fars à paupière à son nez elle ne lui dit pas que c'était quelque chose d'assez volatil. Elle voulait se venger, même de manière aussi minime, de celui qui lui faisait si peur. Tandis que le démon se perdait en éternuements elle se retourna en direction de sa coiffeuse, fuyant le regard jaune. Elle le croisa cependant par mégarde dans le miroir. Son reflet était aussi effrayant que sa personne en elle même. Ce qui n'était pas, somme toute, assez étonnant. L'ange baissa immédiatemment les yeux sur ses produits maintenant en désordre. Elle s'absorba dans son rangement laissant ses mains saisir les pots puis les relâcher une fois qu'ils étaient bien à leur place. Elle n'osait pas lever le regard. Se perdre ainsi dans de futiles habitudes l'aidait à reprendre le contrôle de ses émotions.
Elle savait qu'elle ne pouvait esquiver ses questions. Lui pouvait le faire. Lui était libre. Elle pas. Elle n'était qu'une esclave. Elle se devait de se soumettre aux moindres désirs de ses visiteurs. Même les plus incongrus.

- Je suis née de parents esclave je le suis donc devenue moi même. J'ai vécu chez leur Maître avant que Madame ne m'entende chanter. Elle m'a trouvée jolie et emmenée ici. Ma vie d'esclave n'est pas exceptionnelle. Bien d'autres ont du vivre des choses similaires.

Elle ne cessait de laisser ses mains courir le long du meuble. Il n'y avait plus rien à ranger. Elle chassa du plat de la main des grains de poussière invisibles. Elle retoucha tous ses pots. Tous ces gestes étaient inutiles et reflétaient sa gêne. Elle reposa finalement ses mains sur ses genoux. Elles se seraient convulsivement. Elle regarda furtivement le démon à travers sa frange mais ses yeux bleus replongèrent bien vite en direction du parquet clair.

- Je ne vous comprends pas ...

Ces quelques mots étaient bien faibles pour résumer sa totale incompréhension. Elle ne comprenait pas cet être si sombre qui ne voulait pourtant pas profiter de la situation comme ils avaient été si nombreux à le faire. Elle ne s'attendait pas à recevoir de réponse. Il ne lui en avait pas donné une seule depuis le début de cette pseudo conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-monde-d-aerin.forumgratuit.org/
Je suis un Démon  et je suis un maître odieux ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de:
Amour: Toi
Pouvoir: main purgative
Ezekiel

Je suis un Démon et je suis un maître odieux ♥

Nombre de messages : 115
Pépites : 50
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   Ven 24 Aoû 2012 - 0:13

Quand il réussi finalement à se reprendre, Ezekiel l'observa attentivement ranger ses affaires sur le meuble avant d'écouter attentivement ce qu'elle disait, il fit semblant de ne pas y prêter attention même si le miroir trahissait son regard c'est d'ailleurs ainsi qu'il pu remarquer le mal-être qu'il semait dans l'âme de son interlocutrice. Au moment même ou elle prononça une courte phrase Ezekiel étouffa un ricanement avant d'aller s'asseoir à même le sol en prenant appuis avec son dos sur les pieds du lit, l'inconfort de la chaise lui meurtrie le dos. Le déchus posa l'arrière de sa tête sur le matelas tout en prenant garde de ne pas entrer en contact avec le drap.

- Je t'écoute ...

Sur le moment un léger stress l'envahi se demandant si elle avait pu entre voir sa véritable nature, si elle avait réussi à deviner qu'il était comme elle un être angélique, si elle lui répondait " je ne vous comprend pas, pourquoi avoir trahi les vôtres ? " après tout des êtres doté de clairvoyance existe. N'osant même pas imaginer sa réaction dans si ce dont il s'était imaginé était vrai son stress pu être audible par ses doigts qui heurtèrent le parquet les un après les autres avec un rythme régulier et rapide. Hors mis ce léger détaille rien chez l'homme n'indiquait cela, bien au contraire, il avait plutôt l'air détendu assis contre le lit, le visage tourné vers le plafond et les yeux à demi-clôt. Il finit par se dire qu'après tout si elle avait vu claire en lui peut être n'aurait elle l'air aussi farouche rien que d'y penser tout cela lui donnait un furieux mal de crane, il fallait donc penser à autres choses.

à cet instant précis Ezekiel ré-ouvrit les yeux et posa son sombre regard sur la jeune femme en attendant quelques explications sur ces mots sortient de la fine bouche de l'ange

__________________

Laisse ton curseur ici ↑ et profite de ce que tu entend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Ange au service de mon maître ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Ezekiel
Amour: /
Pouvoir: Ses larmes guerrissent les plaies superficielles.
Enakia

Je suis un Ange au service de mon maître ♥

Nombre de messages : 27
Pépites : 50
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   Lun 3 Sep 2012 - 7:57

Enakia ne savait ce qu'elle devait faire. Il la mettait si mal à l'aise. Aussi reposa-t-elle simplement ses mains sur ses genoux. Ses mains qui serraient si fort le tissu de sa robe que ses phalanges blanchirent. Elle ne savait si elle devait se réjouir ou non de le sentir plus loin d'elle. Elle avait entendu des bruissements de tissu et le bruit mal d'un corps qui se pose au sol. Elle ne sentait plus son odeur entêtante mais détestait ne pas voir ce que l'être faisait. Il se tenait dans son dos. Elle n'avait pas d'yeux dans le dos. Que faisait-il ? Elle se raidit plus encore. Tout du moins, si cela était encore possible. Elle semblait pouvoir se briser dans un souffle de vent tant ses muscles étaient tendus. Le démon mit du temps à lui répondre. Et sa réponse fut pour l'ange des plus inattendues. Depuis quand prenait-il en compte ses requêtes et remarques ? Il n'avait pas semblé en prendre note auparavant. De plus en plus déconcertant. Baissant les yeux sur ses mains trop serrées l'ange se força à se détendre un tant soit peu. Elle ne pensait pas pouvoir parler d'une voix autre que totalement étranglée en l'état actuel des choses. Elle inspira doucement, et relâcha quelque peu l'étoffe de sa robe. Elle se perdit quelques instants dans les méandres que formaient les plis sur le vêtement. Si elle avait pu les arpenter plutôt que de se retrouver dans sa chambre en compagnie de ce démon qu'elle ne saurait comprendre.

- Je ne comprends pas ce que vous me voulez. Si vous ne voulez pa s mon corps qu'est-ce que vous allez bien pouvoir faire de moi ?

Cette question elle se la posait tant pour à elle même qu'au démon. Elle se sentait perdue dans une situation qu'elle ne connaissait pas. Vendre son corps, elle détestait le faire mais avait parfaitement à quoi s'attendre et quoi faire lorsque tel était le cas. Mais, là, elle ne savait pas. Elle ne savait rien. Elle avançait à tâtons en terrain inconnu. Elle ne parvenait pas à se dire qu'il fallait se retourner. Si elle devait encore affronter ce regard jaune elle savait qu'elle ne pourrait continuer de parler, de poses ses questions peut-être. Ce regard n'avait rien d'humain. Rien de bon non plus. Elle se retint de frissonner.

- Lorsque les hommes viennent satisfaire leurs désirs charnels je sais au moins à quoi m'attendre. Je sais quelles douleurs seront les miennes et comment les rendre un peu moins pénible. Là je n'en sais rien …

Une larme roula le long de sa joue. Petite perle solitaire qu'elle n'avait su retenir. Elle se dit qu'il aurait tout de même été dommage de gâcher. Elle en laissa une seconde et une troisième rejoindre leur sœur. Elle frotta alors l'un de ses poignets meurtri contre les gouttes salées. Il fallait bien qu'elle reprenne une apparence correcte. Là où s'étaient tenues les marques rouges des doigts de son dernier client il n'y avait plus rien. Enakia cacha bien vite ce phénomène sous les plis de sa manche. Il n'aurait plus manqué que ça. Que le démon remarque qu'elle avait un petit don. Cela, peu le savaient. Cela l'aurait rendue encore plus chère et convoitée alors que la matrone tenait à la garder. Que voulez vous, les anges faisaient bien fonctionner son commerce. Mais l'ange qui nous occupe était un peu froussarde et attendait de voir, crispée, si elle n'avait rien dit de répréhensible. Les démons étaient des êtres si imprévisibles. On ne pouvait jamais être sûr de rien avec eux. Tout du moins, c'était ce qu'on lui en avait dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-monde-d-aerin.forumgratuit.org/
Je suis un Démon  et je suis un maître odieux ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de:
Amour: Toi
Pouvoir: main purgative
Ezekiel

Je suis un Démon et je suis un maître odieux ♥

Nombre de messages : 115
Pépites : 50
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   Sam 8 Sep 2012 - 6:46

L'homme resta un moment à la fixer avant de reporter son regard sur le plafond, scrutant de ses yeux sournois minutieusement chaque détail, certes il n'y avait pas grand-chose à dire, il s'agissait que d'un plafond classique on était loin de celui de la chapelle Sixtine mais bon il n'avait d'autre endroit plus intéressant ou poser son regard. Un léger sourire se tracas sur son visage effilé quand il entendit les paroles de la femmes, car sans le vouloir il la torturait psychologiquement et cette idée le plaisait, il comptait bien continuer ainsi. Ezekiel se leva et reporta son regard sur l'ange tout en avançant, son sourire devenant un peu plus malsain à chacun de ses pas, le bruit du plancher craquant quand le pied du déchut le heurta laissa planer une atmosphère angoissante sur les lieux et ce n'est qu'une fois arrivé à sa hauteur qu'il passa ses mains de part et d'autres du dossier de la chaise avant de se pencher afin que ses fines lèvres effleurent l'oreille gauche de la jeune femme. Il y déposa quelque mot sans décrocher son sourire humant le parfum qui se dégageait des cheveux de l'ange et plongeant son regard dans le sien à travers le mirroir:

- Tu ne sais pas ? Alors devine ...

Ezekiel voyait bien que sa présence la mettait mal à l'aise et comptait finalement aussi jouer là-dessus afin de la torturer un peu plus, se délectant de son stress, de ses angoisses, de sa peur savourant son désarroi fasse à la proximité. Dans sa tête mijotait déjà toutes les tortures à venir quand finalement elle sera en sa pocession. Il comptait bien lui rendre la vie infâme tout comme il la vie chaque jour et elle avait de bonne raison de s'inquiéter.

__________________

Laisse ton curseur ici ↑ et profite de ce que tu entend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Ange au service de mon maître ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Ezekiel
Amour: /
Pouvoir: Ses larmes guerrissent les plaies superficielles.
Enakia

Je suis un Ange au service de mon maître ♥

Nombre de messages : 27
Pépites : 50
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   Sam 8 Sep 2012 - 17:33

Elle était dans l'attente. Une attente qui mettait ses nerfs à mal. Elle n'aimait pas ça. Elle ne savait pas ce qu'il faisait. Son miroir était trop haut pour renvoyer le reflet du démon alors qu'il se trouvait assis à même le sol. Mais il finit par se redresser. Et ce que l'ange put voir dans les yeux jaunes était loin de la rassurer. Elle sentit ce regard fouiller au plus profond d'elle même. Et ce sourire malsain qui s'épanouissait sur ses lèvres ? Elle ne pouvait l'imaginer n'est-ce pas ? Elle retint son souffle, réprime les larmes qui veulent recommencer à couler. Non, elle ne serait pas faible. Pas encore une fois ... Mais il est là, si proche d'elle. Elle se retient aussi de fermer les yeux. Elle aimerait que les ténèbres l'emportent pourtant mais elle serait alors sans défenses contre lui. Et ça elle ne le permettrait pas. Elle tremblait alors qu'il posait ses mains sur le dossier de sa chaise. Elle y aurait vu des griffes à la place des ongles parfaitement entretenus qu'elle n'aurait pas été étonnée le moins du monde. Mais non. Elle détacha son regard de ses doigts pour se focaliser de nouveau sur son visage. Pourquoi est-ce qu'il lui semblait si cruel ? L'était-il vraiment ou n'était-ce que son esprit qui le créait ainsi ? Il susurra des mots à son oreille. Des mots prononcés d'une voix de velours liquide. Des mots brûlants d'un feu funeste. Elle sentait son souffle contre se peau. Il faisait voleter quelque cheveux blonds.
Enakia se tenait toujours aussi droite, se drapant dans ce qu'il pouvait rester de sa fierté mise à mal par celui qu'elle considérait comme un intrus. Elle releva bravement le menton, affrontant le regard jaune dans le miroir sans pour autant oser se retourner. Elle tentait de trouver une bonne raison de lui résister. De trouver où cela pourrait la mener. Il n'était qu'un monstre. Tout du moins elle ne voyait que cela en lui. Ses yeux qui brillaient d'un éclat malsain et cette voix faussement douce. Que pouvait-il cacher.

- J'ai toujours été mauvaise en devinettes. Aujourd'hui ne sera probablement pas bien différent d'hier. Mais, après tout, qu'est-ce que vaut ma vie d'esclave ?

Elle était heureuse que sa voix ne trembla pas. Bonne petite qui ne trahissait pas sa peur et sa tristesse. Une sueur froide coulait le long de son dos. Elle avait si peur. Mais elle ne voulait pas chercher les raisons qu'il pouvait avoir. S'il ne voulait de son corps il voulait probablement posséder son âme ou son esprit. L'ange avait déjà entendu parler de ces maîtres qui n'aimaient rien tant que de faire souffrir leurs subordonnés. Elle ne savait pas ce qu'il attendait d'elle. A cet étrange jeu du chat et de la souris les rôles étaient parfaitement déterminés. Elle n'était que la proie qu'il chassait. Il la poussait dans ses retranchement. Enakia ne put cependant pas s'empêcher de poser encore une autre question. Une question qui brûlait ses lèvres depuis le départ. Question qu'elle avait déjà posée mais qu'il avait parfaitement ignoré. Mais elle devait tenter de nouveau sa chance.

- Qui êtes-vous ?

Elle n'était pas certaine que cela l'avancerait à grand chose de connaître le nom de son tortionnaire. Mais elle voulait savoir. Comme si cela pouvait tenir le malheur un peu loin d'elle. Enakia baissa de nouveau les yeux sur ses mains, laissant sa frange cacher son regard même dans le miroir. Elle n'aimait pas le sentir si proche d'elle. Elle se releva brusquement, espérant emporter la mâchoire du démon dans le même temps mais elle ne fit que se remettre sur ses deux pieds sans occasionner de dégâts. Elle ressentait le besoin d'occuper ses mains pour ne pas fondre en larmes. Elle devait faire des gestes du quotidien pour oublier que ce jour n'était pas comme tous les autres. Elle était repartie en direction de son lit. Elle jeta les draps au sol prenant note de les descendre plus tard pour qu'ils soient lavés. Elle ne dormirait pas là dedans. Elle vaquait à son occupation mais en prenant bien garde à ne jamais regarder le démon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-monde-d-aerin.forumgratuit.org/
Je suis un Démon  et je suis un maître odieux ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de:
Amour: Toi
Pouvoir: main purgative
Ezekiel

Je suis un Démon et je suis un maître odieux ♥

Nombre de messages : 115
Pépites : 50
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   Mar 9 Oct 2012 - 8:31

Ezekiel la regarda faire et se retint de rire en la voyant gigoter pour s'éloigner, elle n'appréciait pas sa présence ? qu'à cela ne tienne il allait pousser la torture à un autre niveau, s'il la dégoûtait alors elle allait vite devoir s'habituer à sa présence, à son odeur et ainsi quand les draps fut changé il s'avança vers le lit pour par la suite se coucher dessus marquant clairement sa présence dans les drap par un simple contact, si réellement il la répugnait alors jamais elle ne dormira dans ses draps et sera forcé dans changer du coup. Il ôtat ses soulier et s'installa confortablement sur le lit :

- Ta vie vaux beaucoup à mes yeux ... bien plus que tu ne peux l'imaginer

Et c'était vrai il attendait avec impatience de pouvoir avoir un ange entre ses griffes, mais loin de lui l'idée de lui faire des cadeaux.

- Je ne suis qu'un homme de passage venu te faire une offre ...

Une offre que bien évidement elle ne pouvait refuser car il se passait bien de son avis, il se réassis sur le lit et l'attrapa par le menton et approcha son visage du siens jusqu'a ce que leurs front se heurte, à cette distance impossible pour elle de détourner le regard sans l'amour dans son champ de vision et il comptait la metttre un peu plus mal à l'aise cela semblait donc parfait même si le contact avec elle le dégoûtait tout autant :

- Ta petite vie de prostituer s'achève d'ici peut, je crois que tu as compris pourquoi je suis la maintenant ...


Il la lacha et posa un doigt à l'emplacement du cour de l'ange

- Ta vie m'appartiens dans une semaine !

Maintenant c'était dit elle savait pourquoi il était la, pourquoi il refusais de s'adonner à des partiques charnel avec elle, il ne restait plus qu'a observer sa réaction qui sans aucun doute l'amuserais énormément.

__________________

Laisse ton curseur ici ↑ et profite de ce que tu entend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Ange au service de mon maître ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Ezekiel
Amour: /
Pouvoir: Ses larmes guerrissent les plaies superficielles.
Enakia

Je suis un Ange au service de mon maître ♥

Nombre de messages : 27
Pépites : 50
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   Lun 15 Oct 2012 - 18:48

- Ta vie vaux beaucoup à mes yeux ... bien plus que tu ne peux l'imaginer. Je ne suis qu'un homme de passage venu te faire une offre ...

Enakia le regarda s'installer sur son lit. Tant d'hommes avaient déjà étaient à cette même place, avec ce même sans gêne, avec cette même impression que tout leur était dû. Mais là ce n'était pas pareil. C'était même tout à fait différent. Parce qu'il ne s'agissait pas d'un homme. Non, il n'était qu'un démon. Un démon qui disait venir lui proposer un marché alors qu'elle se rendait parfaitement compte qu'elle n'aurait pas voix au chapitre. Tout dans son attitude le lui annonçait. Il faisait déjà comme si elle était sienne, son objet, sa chose. Pourquoi s'était-elle assise là, au bord du lit, si près de lui ? Elle ne savait pas. Pour défendre ce qui lui semblait être son territoire peut-être. Ca avait été idiot. Elle s'en rendit pleinement compte lorsqu'il attrapa de nouveau son menton entre ses doigts, la forçant à rapprocher son visage du sien, encore et encore. Leurs fronts se touchèrent et l'ange ne put contenir un frisson de dégoût. Qu'il la lâche, qu'il ôte ses mains de là ! Elle ne pouvait pas accepter qu'il la touche ainsi sans réagir. Tout son être hurlait d'horreur et de répulsion et pourtant ... Et pourtant elle ne fit rien. Pas le moindre geste, pas la moindre tentative pour s'échapper. Elle n'avait pas le choix, elle le savait. Elle n'était qu'une esclave. Elle allait être vendue. Vendue à un démon. Vendue à un être qu'elle honnissait sans même le connaître.
D'un mouvement de tête elle se dégagea de son étreinte. Contre toute attente il ne la retint pas. Enakia ne pouvait cacher totalement l'horreur qui l'habitait. Une horreur sans borne contre laquelle se battait un soulagement aux dimensions égales. Elle ne vendrait plus son corps. Elle ne souillerait plus son âme dont la pureté était si entachée. Mais elle quittait son enfer pour en rejoindre un autre. Elle gardait ses yeux écarquillés posés sur le démon qui osait demander à la posséder. Elle n'était rien et ne pouvait donc rien dire. Elle ne maîtrisait pas plus sa vie qu'un bateau décide lui même de la direction qu'il doit prendre. Elle obéissait simplement, aveuglément, aux ordres qui lui étaient donnés. Ainsi était faite sa vie. D'obéissance et de son âme qui ne cessait de se cambrer contre ce qu'on la forçait à faire. Une ange et un démon. C'était contre nature. Jamais ils ne pourraient cohabiter. Elle ouvrit la bouche mais pas le moindre son n'en sorti. Elle ne savait que dire. Tout se mélangeait en elle. Elle déglutit difficilement, cherchant des mots qui ne venaient pas.

- Pourquoi ?

C'était tout ce qu'elle trouvait à dire. Un seul et unique mot. Un minable petit mot pour traduire toute sa détresse. Pourquoi elle ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi lui ? Pourquoi le destin avait-il décidé d'à nouveau lui jouer un tour cruel ? Tant de questions sans réponses. Il ne voulait pas même lui donner son nom alors pourquoi aurait-il répondu ? Enakia ne s'attendait même pas à ce qu'il comprenne. Elle se contentait donc de le fixer avec ses grands yeux bleus transformés en deux lacs larmoyants.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-monde-d-aerin.forumgratuit.org/
Je suis un Démon  et je suis un maître odieux ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de:
Amour: Toi
Pouvoir: main purgative
Ezekiel

Je suis un Démon et je suis un maître odieux ♥

Nombre de messages : 115
Pépites : 50
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   Dim 18 Nov 2012 - 10:00

Certes en temps normal la jeune femme lui était due cependant un dernier obstacle l’empêchait d’être pleinement satisfait, il s’agissait que la jeune femme n’aille pas convaincre la propriétaire de la garder, alors en attendant, autant appâter l’agneau par de belle parole avant de la dévorer, se dit il avec un légers sourire malsain. L’homme se redressa et soupira avant de prendre une mine préoccupe comme si sa situation, l’inquiétait :

Et bien j’imagine que la vie ici ne dois pas être celle dont tu as toujours rêvé, j’ai raison ? Alors pourquoi ne pas échanger tout ça contre un vrai foyer, un endroit ou commencer une nouvelle vie totalement différente d’ici. Enfin, sauf si livrer ton corps, le laisser se faire souiller par des porcs affamés te plaise, mais laisse moi en douter.

Même si toutes ses paroles paraissaient promettre une rédemption il n’en était rien, il comptait bien l’emmener en enfer sans pour autant lui avoir mentit. En effet rien dans ses paroles ne lui indiquait qu’elle allait mener la vie de princesse, il lui promettait uniquement un nouveau foyer loin de la maison close. Cependant il avait bien remarqué qu’elle était farouche vis à vis de lui et ne tarda pas à attaquer sur ce sujet.

D’ailleurs, comment peut on être écœuré par quelqu’un par quelqu’un qui au lieu de profiter de toi, t’offre une nouvelle vie ? Parce que j’ai l’air d’un démon ? Les humains ne t’on t il pas fais plus de mal ? Ne devrais tu pas les répugner eux ?

Le déchus était sûr d’avoir mis le doigt sur un point sensible qui allait jouer en sa faveur, après tout, il n’avait pas tout à fait tord, pour le moment il ne lui avait pas fais de mal, n’avais pas non plus montré qu’il comptait lui en faire, en claire, pour le moment il se voulait être un bon samaritain. L’homme se décala et s’assis à coté d’elle afin d’entre ce qu’elle avait à lui dire en espérant l’avoir convaincue, ceci dit, même si elle ne lui donnais pas de suite favorable elle ne pouvait pas non plus se plaindre, elle serait donc à lui et il en était sûr.

__________________

Laisse ton curseur ici ↑ et profite de ce que tu entend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Ange au service de mon maître ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Ezekiel
Amour: /
Pouvoir: Ses larmes guerrissent les plaies superficielles.
Enakia

Je suis un Ange au service de mon maître ♥

Nombre de messages : 27
Pépites : 50
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   Dim 16 Déc 2012 - 11:53

Le démon avait pris un air inquiet. Inquiet pour elle ? Non, ce n'était tout bonnement pas possible. Et, même si c'était le cas, elle refusait que ça le soit. Qu'un démon s'intéresse de près ou de loin à elle la terrifiait. L'attention dont l'entourait son invité lui était donc des plus désagréable. Elle ne bougeait pas, toujours assise sur le bord de son lit, attendant qu'il dise quelque chose. Elle ne s'attendait pas à de réelles explications mais elle aurait voulu pouvoir le détester encore.
Pendue à ses lèvres elle ne pouvait empêcher l'espoir de faire peu à peu son apparition. Loin de la maison close... Loin de tous ces "porcs" comme le disait si bien le démon. Pour la première fois, elle lui donnait raison. Elle honnissait sa vie. Elle voulait s'en débarrasser. Si elle n'avait été ange elle ne serait certainement plus ici. Mais elle ne pouvait s'ôter la vie. Elle n'en avait pas le droit. Si elle s'abaissait à un tel niveau il était certain que jamais elle n'atteindrait l'absolution. Il lui permettait d'avoir une nouvelle vie. De ne plus vendre son corps. Mais il était un démon. Il était tout ce qu'elle détestait. Il était son opposé. Son alter-ego plus qu'elle ne l'aurait voulu et même avoué. Elle ne pouvait pas croire à tout ce qu'il lui disait. Il allumait en elle un espoir dévorant qu'elle aurait voulu éteindre aussi vite qu'il était apparu. On ne pouvait pas faire confiance aux êtres tels que lui. Ils n'étaient que fourberie.
Mais les mots de l'étranger n'étaient pas taris, il n'avait pas fini. Ses mots s'enfonçaient dans le cœur de l'ange sans qu'elle ne puisse rien faire pour s'en protéger. Il avait raison ... Elle ne pouvait le nier même si jamais elle ne le dirait à voix haute. Jamais elle ne lui donnerait ouvertement raison. Elle ne voulait pas laisser voir au démon qu'il avait touché juste. Elle se releva brusquement alors qu'il se rapprochait encore davantage. Qu'il ne la touche plus. Elle ne supportait pas le contact de sa peau contre la sienne. Elle n'était pas dupe de son discours. Mais elle ne pouvait pas non plus réfuter ses paroles. Elle le laisserait l'emmener loin de la maison close. Loin de cette vie qu'elle n'avait pas choisie. Elle savait cependant qu'elle n'aurait pas forcément ce qu'elle voulait. Elle n'aurait pas sa liberté.

- Ne puis-je toujours pas connaître le nom de mon nouveau Maître ?

Oui, elle se laissait faire. L'ange rendait les armes. Elle ne pouvait pas lutter contre lui alors à quoi bon essayer ? Il l'emmènerait loin d'ici. Ce serait toujours ça de gagné quoique lui réserva le futur. Elle ne voulait pas y penser maintenant.

- Je dirais à la matrone que je suis d'accord. Elle me laissera partir même si elle sera déçue de perdre le seul ange qu'elle avait ici. Je ne me fais pas de soucis pour elle elle en trouvera bien une autre ...

Une remplaçante qu'elle plaignait de tout son coeur sans même la connaître. Elle lui souhaitait de s'en sortir mieux qu'elle. D'être plus forte et de trouver le courage de s'en aller lorsque l'occasion lui en serait donné. Les anges devraient être libres comme l'air. Libres d'être ce qu'ils étaient : des enfants du ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-monde-d-aerin.forumgratuit.org/
Je suis un Démon  et je suis un maître odieux ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de:
Amour: Toi
Pouvoir: main purgative
Ezekiel

Je suis un Démon et je suis un maître odieux ♥

Nombre de messages : 115
Pépites : 50
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   Ven 15 Fév 2013 - 2:25

Affichant un sourire discret, l’homme se rendit lentement sous le chambranle de la porte, satisfait de sa victoire total sur elle. Lui dévoiler son nom aurait été à la fois une bonne et une mauvaise idée, le déchus pris donc un temps de réflexion avant d’énoncer avec aisance son véritable prénom. Celui ci sonnait plus angélique que démoniaque, alors pourquoi diable le lui révéler ? était ce une faille dans sa stratégie ? Un moment de faiblesse ? Rien de tout ça, il affichait très clairement son envie de semer le doute dans son esprit quant à son passer et ses origines, mais il savais pertinemment que cet acte était à double tranchant d’un coté il lui aurait été profitable de la rapprocher de lui en lui laissant comprendre d’où provenais le sang qui coulait dans ses veine, de l’autre elle aurait plus se méfier d’un être ayant sombré du côté obscure.

Délicatement ses doigts glissèrent sur la poignet et il ouvrit en prenant bien le temps de laisser grincer la porte comme pour jouer avec cette dernière « Je repasserais dans une semaine » furent ses derniers mots adresser à la future esclave. En passant dans le long couloir son visage changeât contrairement à la première fois qu’il empruntât le chemin, il était aux anges de savoir que son butin si rare et précieux lui avait été accordé sans le moindre à-coup. Une fois dans le hall il entrevit la madone qui lui tint ces quelques mots « Tout c’est bien déroulé ? » son visage cachait un légers sourire comme si elle savait pertinemment que l’ange aurait refusé «Assurément, tout c’est déroulé comme prévue, et comme promis je reviendrais la chercher dans une semaine». Le sourire de la bonne femme se raidit, faisant ainsi s’effondrer son sourire narquois «Très bien … je vous tiendrais au courant» Allait elle tenter quelque chose pour la raisonner ? il n’en était pas question, il partirait avec quoi qu’il lui en coute.


Ps : désolé pour l’attente interminable

__________________

Laisse ton curseur ici ↑ et profite de ce que tu entend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Esclave, je ne suis qu'un objet [PV Ezekiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Hybrid Life :: Yakusoku City :: ㄨ La Maison close-