AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Contexte
Il y a de cela très longtemps, dans les temps oubliés par la civilisation d'aujourd'hui, vivaient deux races ; les humains et les hybrides. Contrairement à ce que vous pensez et à ce que les scientifiques affirment, les hybrides ne sont pas leurs créatures. Seul les animorphes, créature animale humanoïde qui ne peut prendre forme humaine, le sont. La paix et l'harmonie régnaient en maîtres sur ces terres paisibles qui n'avaient jamais connus la guerre ni le désespoir. Toutefois, cette utopie n'empêcha pas la curiosité des scientifiques de s'accroître considérablement et malheureusement, ils ne s'attendaient pas à ce que leurs recherches prennent un tournant désastreux.

Annonce
06/11/12 - Nouveau système de points installé.
05/11/12 - Installation du nouveau design.
31/10/12 - Fin du recensement et suppression des membres inactifs.
XX/XX/XX - blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla
Nos Best Pompotes

Staff


SADNESS
fondat'
MP

Mon image

LUCY
Admin'
MP

Mon image

KAINE
Modo'
MP

Mon image

EZEKIEL
Modo'
MP

Mon image
Plus ?
Les mémos de l'heure

Vous pouvez maintenant faire vos demandes ICI
Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo


Partagez | 
 

 Voilà un moment que je n'avais pas mis les pieds ici.... {One shot / NC -16 ans}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis une Humaine + don et je suis une mercenaire ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Tu rêves.
Amour: Jamais.
Pouvoir: Va savoir.
Rosa-Minora Figaze

Je suis une Humaine + don et je suis une mercenaire ♥

Nombre de messages : 23
Pépites : 50
Date d'inscription : 03/07/2012

MessageSujet: Voilà un moment que je n'avais pas mis les pieds ici.... {One shot / NC -16 ans}   Dim 7 Oct 2012 - 2:54



Passant la porte, elle y laissa un bruit sonore emmètre dans toute la pièce, vide. Le ou la dirigeante n'était pas encore arrivé(e). Elle attendit, faisant les cent pas, personne, vide. D'habitude, les gens y étaient en abondance, particulièrement les femmes. Il y avait de la poussière sur les meubles et des bruits de sourit se faisaient entendre au bout du couloir. Elle claqua la semelle de ses bottes jusqu'aux escaliers, quelqu'un à l'étage. Les sourcils froncés, elle laissa voir le reflet de ses yeux sous sa capuche qui recouvrait son front et ombrait ses yeux. La jeune femme descendit pour rejoindre la mercenaire, elle lui adressa un sourire.

« Bienvenue à la maison close, que puis-je faire pour vous ? »

Dit la dame d'un son mélodieux, calme et serein. La jeune blonde se révéra doucement et répondit :

« Je suis venue pour ma mission signora, je voudrais voir..Le patron ? »

La dame esquissa d'un sourire puis inclina la tête avant de se dissiper vers une autre salle, sans aucun mot. La jeune mercenaire haussa un sourcil, confuse, elle n'eut pas le temps de réagir à la situation qu'un homme descendit les escaliers. Approchant la demoiselle, l'air surprit.

« Tiens donc ! Bonsoir jolie jeune femme, on souhaite s'engager ? ..Ce n'est pas ce genre d'accoutrement que les femmes portent par ici cependant. » S'exprima-t'il avant de pousser un rire. Rosa, inclina doucement la tête mais ne sourit pas à sa proposition, cela la dégoûtait légèrement trop.

« Je suis venue ici pour la demande...Des démons s'y cachent sous apparences humaines n'est-ce-pas ? » L'homme reprit son sérieux et lui serra la main. Cependant il conservait un sourire bourré de charme et de joie.

« Oui... Des démons se sont infiltrés dans le bâtiment depuis quelques mois, la plupart sont des femmes, j'imagine, mais la dernière fois qu'un démon a prit sa véritable forme..Il avait...L'apparence d'un mâle, heureusement j'ai réussi à l'abattre mais je n'aurai peut-être pas la même chance et je ne sais plus quoi faire, je m'inquiète pour les futurs clients, donc nous avons dû fermer pour quelques temps et nous avons fait appel à vous. Vous êtes une professionnelle. » La blonde hocha la tête, à l'écoute. Elle observa un court moment le patron puis regarda l'ensemble du lieu.

« Puis-je faire le tour ? Où sont les femmes ? » Le grand homme démontra de la main une porte qui séparait la pièce aux clients puis ensuite les escaliers qui menaient aux chambres des dames. « Elles sont la plupart du temps dans la pièce uniquement réservée aux clients, mais peuvent aussi être dans leurs chambres. Je vais vous laisser, je dois continuer mon projet, j'espère que vous aller mieux repérer les démons que moi...Mais surtout, faites attention aux vraies humaines, s'il en reste encore.. »

Puis l'homme disparut, Rosa n'eut pas le temps de le voir une dernière fois, le regard posé sur la porte, elle fronça les sourcils sur la disparition soudaine, mais se dirigea tranquillement vers la porte, la main posée sur le manche de la dague. À son entré, des tas de femmes dont plusieurs étaient pratiquement nues se dandinaient devant plusieurs chambres où naturellement il y aurait des hommes, mais celles-ci profitaient probablement du moment pour faire ce qu'elles avaient envie. Elle poussa un soupire, puis s'avança, les femmes se tournèrent vers elle et vinrent la voir et lui souhaiter la bienvenue, toutes un grand sourire au visage. Rosa esquissa d'un petit sourire légèrement mal à l'aise.

« Bonjour... »

Toutes les courtisanes se mirent à rire et à lui tirer la main vers les chambres. Elle se bloqua légèrement. Évitant d'étaler le sujet, mais précisant simplement qu'elle était occupée à quelque chose. C'est à ce moment qu'elle remarqua du coin de l'oeil une femme qui rentrait dans une seconde pièce, elle fronça les sourcils et quitta les autres demoiselles pour suivre la suspecte. Elle passa la porte en vitesse, vide, elle devait déjà être cachée quelque part, elle descendit un escalier qui menait à une cave....Une cave ? La porte de la cave se referma, le noir absolu, c'est là qu'elle y vit des yeux briller, dans le noir, ils étaient jaunâtres et semblait être le dessin d'un savant fou. Un cri se fit entendre du démon, elle se recula et tenta de trouver quelque chose à allumer. Le démon s'approcha en un cri, elle sortit sa dague et la lui planta en pleine tête. C'était peut-être un coup de chance, laissant le démon agoniser au sol, elle remonta les escaliers et ouvrit la porte, verrouillée...Elle vint donner plusieurs coups de pieds et finalement la défoncer. En sortant, elle regarda les dames, silencieuses. Rosa sourit, mais son sourire disparut lorsque trois d'entre-elle changèrent en hommes, le même regard globuleux et jaunâtre, des oreilles pointues, des cheveux blancs-gris ou noir, la peau légèrement verdâtre et pâle, un sourire carnassier. La blondinette tenta de protéger les autres dames, mais les démons en bousculèrent plusieurs sous les cris des demoiselles. Rosa bondit sur l'un deux et lui trancha la gorge, elle poussa le second pour éviter qu'il ne blesse une femme qu'il allait attaquer. Elle en finit par le troisième et lui découpa le torse jusqu'à faire sortir son coeur. Elle retourna auprès du deuxième et se jeta sur une courtisane qui allait se faire découper en rondelles. Le démon sourit, et la courtisane aussi. Ses yeux se changèrent et ses mains vinrent emprisonner les hanches de la blondinette. Le démon dit d'une voix de crécelle et démionaque :

« Tu veux jouer ? »

La mercenaire frappa de la paume le nez du démon, celui-ci poussa un cri, elle sortit son arbalète et visa le second avant de lui planter la flèche entre les deux yeux. Elle planta ensuite un couteau dans l'oeil du démon avant de se défaire de sa prise sous la pulsion de la mort. Elle se releva et s'éloigna, haletant.

Sortant de la pièce, elle remarqua le patron, qui, essoufflé, s'approcha de la demoiselle en pointant l'étage.
« Vite ! ...Par là ....Il y a....Les femmes et...J'ai essayé mais...Les démons nous ont sautés dessus...Ils savent que vous êtes là dame Rosa ! » La mercenaire, sous les dires du patron, monta à l'étage et, comme il l'avait préciser, une douzaine de démons mangeaient la chair des dames qui n'étaient plus de ce monde à présent. Elle lança trois couteaux de jet empoisonnés sur trois d'eux dans le thorax. Prenant un souffle, elle bloqua les griffes d'un deux et bondit à droite pour éviter la table qui se fit lancer d'une force incroyable sur eux, assommant 2 des démons qui venaient l'attaquer. Elle souffla, puis se releva, attrapant son arbalète dans son dos, plaça une flèche avant d'y tirer directement dans le torse au niveau du coeur le démon qui avait lancé la table et une chaise qu'elle évita de justesse. Un démon se mit à quatre pattes au dessus d'elle. Elle lui donna un coup de bottes directement au torse et bloqua sa respiration. Lorsqu'elle fut relevée, un démon s'approchait avec un ouvre-lettre bien aiguisé. Elle lui donna un coup de pied au ventre et lorsqu'il fut penché, elle se mit derrière et lui brisa la nuque d'un coup de talon avant de frappe un démon qui s'apprêtait à la découper, découpant ses genoux et finalement la gorge. Haletant, elle vit un démon s'échapper, alors que le sang coulait sur tout les murs, sol, dans toute la pièce. Elle poursuivit le dernier démon de son plus rapide, passant la porte de la sortie, elle rechargea son arbalète et tenta de le viser, mais il sauta dans un arbre, elle loupa le premier tir, rechargea de nouveau et le visa lorsqu'il s'apprêtait à sauter sur un autre arbre, lui plantant la flèche à la nuque au deuxième tir. Lorsque le cadavre fut bien étalé au sol, elle retourna dans la maison close. Le patron l'observait, un sourire soulagé aux lèvres.

« Merci dame Rosa ! Grâce à vous nous n'aurions probablement plus de problèmes, merci ! ...Par contre...Je vais devoir nettoyer tout cela, et engager de nouvelles Correspondantes... Cependant, si nous avons de nouveaux problèmes, nous allons faire appel à vous. » Il s'avança et donna son sac de pièces, la jeune blonde hocha la tête et passa la porte après un dernier coup d'oeil pour être sûre qu'il n'y aurait pas d'autre démons.

Pendant la marche vers sa maisonnette, elle réfléchit à cette mission plutôt....Sanglante puis passa la porte de son chez-soi. Elle prit le temps de calmer ses muscles et surtout...Son esprit. Se reposa légèrement et passa la nuit difficilement, de nombreuses voix lui martelèrent la tête, des astres passaient parfois dans sa chambre, la sueur coulait sur sa peau et des cris se faisaient parfois entendre dans sa tête.

« Stop ! .... » Le silence régna soudainement. Rosa cligna des yeux, puis laissa ses paupières se fermer tranquillement. Jusqu'à ce que le sommeil parvint à l'emporter hors de sa conscience. Le lendemain, elle sortit de sa demeure pour chasser quelques démons qui passaient par là. Elle se rendit dans la forêt, et tua quelques vampires qui buvait le sang d'une demoiselle, les trois à la fois. Elle s'approcha puis fronça les sourcils....Une courtisane...Ses yeux étant jaunâtres et grands ouverts. Elle rentra aux pas de course à sa demeure, prépara de nouvelle armes, en nettoya quelques-unes en vitesse, équipa son armure et se dirigea directement vers la maison close.

Ouvrant la porte, le patron était devant elle. Rosa s'approcha en vitesse. « Messer des courtisanes ..Ou des démons sont hors de la maison... Donc...Des clients en sont-ils encore des victimes ?! ...J'en ai vu là... » L'homme s'approcha et posa la main sur son épaule.

« Oui certes ce sont probablement des démons qui sont sortis malgré les interdits. J'en suis désolé je n'ai pas pu les empêcher, je suis faible après-tout. » Il fit une mine triste, mais Rosa retira doucement la main de l'homme et monta l'étage.

« ...Je dois voir s'il n'y en a pas d'autre...C'est impossible qu'il y en ai....Les démons ne viennent pas comme ça et ne prennent pas forme humaine...Ils...Sont naturellement appelés..Ce sont des démons de l'haut de là...Qui les auraient appelés ? » Elle se tourna à ce moment vers le patron, les sourcils froncés. L'homme secoua la tête. « Ce n'est pas moi ! ....Oh..Je sais..Je..Je crois que c'est ma gouvernante ! ...Mais..Elle me l'a caché ! » Ils se précipitèrent tout deux dans la salle de la dame du début, Rosa s'approcha d'elle rapidement.

« Avez-vous appelés les démons qui se trouvaient dans la maison ?! ... » La dame esquissa un sourire, puis gloussa, gardant un air catholique et serein, les doigts entre-lacés. Ne disant un mot.

« Répondez-moi ! »

La dame ouvrit la bouche...Un petit bruit se fit entendre....Puis un énorme cri strident sortit de la gorge de la dame, ses yeux devinrent rouge au grand complet ainsi que les pupilles jaunâtres, elle ouvrit grand les bras et poussa la blonde qui s'était plaqué les mains contre les oreilles, tout comme le patron. La dame...Ou plutôt le démon s'approcha puis fit apparaître une faux qui s'approcha dangereuse de la mercenaire. Celle-ci se dégagea à temps puis attrapa son épée.

« Inutile...Jeune fille...Tu vas mourir ! c'est ton heuuuureeee ! Tu vas...Rejoindre ta famille et...Ton frère HIAHAHAHA ! » Cria finalement la dame. Rosa bloqua la faux, misérablement elle se fit éjecter contre le mur, soufflant, elle se redressa et lança un couteau empoisonné sur la dame. Cette dernière l'esquiva en riant, elle s'approcha du patron pour tenter de le tuer mais Rosa tira une flèche qui se planta directement dans l'épaule de la soeur, celle-ci poussa un énorme cri de nouveau strident. Les mains plaquées sur les oreilles, elle s'éloigna légèrement en serrant des dents. Le démon s'approcha et leva sa faux, Rosa se pencha légèrement en souhaitant un miracle. La faux frôla finalement la joue de la belle mais le démon fut transpercé de l'épée par derrière, le patron. Rosa rouvrit les yeux, et regarda la scène, elle laissa le cadavre de la soeur tomber en poudre et sortit rapidement de la pièce en compagnie du patron.

« Merci, je vous en dois une. Maintenant, les démons ne pourront plus venir ici. »

Le patron sourit, puis monta à l'étage.

« C'est moi qui vous remercie Dame Rosa, maintenant, je dois continuer mon projet...Et je vais devoir ordonner à quelqu'un de nettoyer tout ça. Seigneur... »

La blonde sourit, puis s'approcha de la porte, c'est là qu'elle y remarqua, sur la table basse de l'entré, un petit carnet de cuir, elle tourna les pages, vides et jaunies jusqu'à trouver... Une photo flou...En noir et blanc, ses yeux s'ouvrirent d'un coup. Son souvenir revint, oui, ce souvenir où elle était venue dans cette maison auparavant... Où elle avait rencontré un homme, un bel homme. Dans ces temps là elle était...En partie courtisane pour apprendre à se dissimuler dans les foules et passer inaperçue ou encore dormir quelques soirs pour ne pas se faire retrouver, dans le temps où elle n'avait pas beaucoup de cachettes à elle. Elle cligna des yeux, d'autres images, c'était lui..Un bel homme à la chevelure ébène, des yeux azurs et des lèvres si douces. Il s'approchait et l'enlaçait, la collant contre lui et déposer un baiser sur son front. Il était sa seule protection et il lui avait apprit plusieurs bases pour devenir une excellente mercenaire, c'était lui qui l'avait accueillie dans la maison pour s'y cacher, après quelques mois passés là bas, elle tomba amoureuse de lui. C'était elle et elle seule qui entrait dans sa chambre, elle se souvint de s'être approchée jusqu'à se mettre au dessus de lui, coller ses cuisses nues contre ses hanches et poser sa poitrine semi-vêtue contre son torse nu. Son dernier souvenir fut elle, réveillé dans le lit, nue, lui à ses côtés nu également. Elle eut à ce moment quelques frissons puis déposa le carnet.



Elle quitta finalement la pièce, elle se dirigea en vitesse à sa demeure, c'est pendant le chemin que d'autres virent emprisonné son esprit. Elle se souvint l'avoir quitter pour une raison quelconque...Claqua la porte, elle le vu ensuite sortir, remplit de haine et de rage, elle se souvint qu'il avait crié, lancé un vase tout près d'elle et elle se souvint être partie en courant, les larmes sous les paupières. Elle fronça les sourcils...Quel était la raison déjà ? Elle réfléchit mais attendit et se fit à manger. C'est au couché qu'elle se souvint de la raison....



Elle prit un souffle, puis se pencha légèrement sous la douleur, elle se mit à pleurer soudainement lorsqu'elle fut revenue à la réalité, puis finit par s'endormir sous la fatigue. Au lendemain, un appel se fit entendre, elle y répondit. « Bonjour dame Rosa, nous avons un problème à la maison...Venez vite. » Elle raccrocha en vitesse sous une dernière réponse positive puis se précipita sur le lieu en question. À son arrivé, elle y entra, le patron n'y était pas, vide. Elle s'avança et monta les escaliers, elle ouvrit la porte du bureau de l'homme. Vide, elle se précipita vers une seconde porte, verrouillé, elle entendit un cri provenir de l'intérieur. Elle frappa la porte puis la défonça après plusieurs tentatives. Elle arriva à temps, un démon s'apprêtait à tuer le patron, elle lança une dague dans le crâne du démon, celui-ci tomba au sol. Le patron, mine inquiète.

« Comment cela se peut-il ?! Il n'était pas censé avoir un seul autre démon ! » La porte se ferma, Rosa sursauta, puis regarda le patron, ce dernier sourit.

« Tu as raison dame Rosa...Sauf si il y a une certaine personne qui les appellent... » La blondinette fronça les sourcils. Elle approcha sa main de sa dague mais le patron réapparut tout juste devant elle, elle sursauta de nouveau. Celui la plaqua contre le mur derrière.

« ..Patron ! Que faites-vous ?! » L'homme sourit, puis reprit une tout autre forme...Identique à l'homme de ses souvenirs, cheveux ébènes, yeux azurs...Lèvres à l'apparence d'être veloutées. L'homme sourit de plus belle. Rosa fit une mine horrifié, les yeux grands.

« Tu te souviens de moi...Beauté ? Et oui..Je suis toujours vivant... Bizarre que tu ne t'es pas méfié de cette endroit... » La mercenaire ne répondit pas, coupée sous la surprise et la peur soudaine.

« Heureusement..Tu vois la belle forme que tu as aimé il y a longtemps... Tu sais, tu m'as manqué...Ta beauté unique m'a manqué... J'ai tellement pleuré lorsque tu es partie. » Il plaqua son bassin contre le ventre de la demoiselle puis plaqua ses deux poignets d'une force phénoménale. Il approcha ses lèvres à la nuque de la blondinette puis laissa un coup de langue après avoir soufflé son air chaud contre celle-ci, posant délicatement ses lèvres sur sa nuque ce qui fit frissonner Rosa malgré-elle.

« J'étais heureux que tu reviennes...Mais je n'ai pas voulu reprendre ma forme, tu aurais déjà mis les voiles avant que je ne puisse te parler. J'ai donc dû faire appel au patron...Il était un délice vraiment. » Il sourit de toutes ses dents pointues, puis frotta son bassin contre la mercenaire avant de continuer. « C'est moi...Qui, depuis le début, a appelé tout ces démons pour te mettre un peu dans le sujet....La soeur..Je l'ai possédée, la pauvre, elle est morte maintenant et ce grâce à toi. Le carnet de cuir, c'est moi qui l'a installé sur la table pour que tu puisses te remémorer de notre si chaude soirée...La dernière. » Rosa le repoussa, grognant légèrement envers son ennemi. Celui-ci se mit à rire. « Ahaha ! Comme tu es mignonne, tu l'as toujours été lorsque tu étais en colère...Ou a bout de nerfs. » Celle-ci dégaina sa dague mais le démon la plaqua de nouveau contre le mur et ce de manière brutale, il retint le poignet qui tenait la dague et la força à lâcher prise, venant passer une jambe entre celles de la blonde, il vint appuyer contre son entre-jambes et se colla pour presser sa poitrine. Rosa lâcha un grognement qui s'en suivit d'un couinement. Elle serra des dents puis tenta de le repousser, mais impossible la force du démon était trop puissante. Il attrapa les deux poignets en une seule main. Profitant de l'occasion pour venir lécher son cou et caresser ses hanches d'une main. Rosa ne dit rien, serrant tout simplement des dents, à la fois dégoûtée et apeurée. Le démon vint attraper le mâchoire de la belle, puis la regarda d'un sourire, il glissa sa main le long de son corps, passant par sa poitrine, il remonta et vint attraper d'une main son sein, la caressant doucement jusqu'à venir pincer le petit bout qui s'était montré. La blonde poussa un léger gémissement en tentant de se libérer.

« hmn...Tu aimes bien à ce je vois... » Dit-il en se léchant les lèvres, il vint frotter de nouveau son bassin contre le ventre de la blonde, puis laissa balader sa main jusqu'à son entre-cuisse où il caressa celui-ci. La mercenaire se mit à respirer plus chaudement, mais serra des dents en fermant les yeux, la joues légèrement plus chaudes, elle poussa un petit gémissement lorsqu'il vint à toucher la bonne endroit et appuyer. Elle lui donna finalement un coup de genou bien placé puis se libéra et s'éloigna en vitesse pour ouvrir la porte, l'air horrifié. Le démon lui en empêcha et la rattrapa, il la tira vers lui et la poussa finalement sur le lit. Il bondit au dessus d'elle et l'emprisonna de son corps. Se positionnant entre ses cuises pour éviter un second coup, déjà la douleur se dissipait. La blonde gronda et le repoussa puis tenta de le frapper au visage, mais il esquiva tout les coups. Se changeant dans sa véritable forme, il sourit à pleine, effrayant de nouveau la blonde. Il déchira petit à petit ses vêtements jusqu'à ce qu'on puisse voir une bonne partie de la poitrine, cachant toujours l'important, elle tenta de le repousser mais celui-ci emprisonna de nouveau ses poignets, elle se mit à crier en tentant de le repousser.

C'est alors lorsque le démon vint lécher la poitrine de la blondinette que celle-ci cria pour la dernière fois, un jeune homme était entré par la force dans la pièce, l'air d'un semblant démon. La jeune Rosa fut surprise et à la fois horriblement mal à l'aise, suppliant l'inconnu de lui venir en aide. Le démon à la chevelure ébène se redressa et se retira de le mercenaire pour affronter l'inconnu, terriblement en colère qu'on le dérange pendant ce genre de moment, il s'approcha et grogna envers l'inconnu. Pendant ce temps Rosa s'était relevée, enroulant un tissu autour de sa poitrine pour soutenir le reste de son habit. Elle attrapa son épée et à l'instant même où elle avait son arme les deux démons se tapaient dessus. Rosa en profita pour venir de derrière et tenter de planter l'épée dans le dos du démon. Mais celui-ci poussa le second démon contre le mur puis grogna envers la mercenaire en s'approcha, la poussant contre le mur pour lui mordre la nuque rageusement, celle-ci poussa un cri de douleur en le repoussant. Il la gifla, elle tomba au sol, la joue rouge, l'inconnu s'approcha et riposta en le poussant contre un mur, Rosa se redressa puis lança un couteau sur l'homme à la chevelure foncée, celui-ci bloqua le coup mais l'inconnu qui était venu en aide griffa leur ennemi, celui-ci se mit à rire, mais doucement..Son souffle se coupa..Puis celui-ci tomba lourdement contre le mur, glissant jusqu'à complètement être couché, les yeux grands ouverts, morts. Rosa, haletant, observant son allié, puis s'en approchant, gardant une légère méfiance. Celui-ci lui prit la main et l'entraîna à l'extérieur.

Une fois l'extérieur, les deux s'arrêtèrent, Rosa observa l'inconnu en haussant un sourcil. « Merci..Mais..Qui êtes-vous ? » Le jeune homme répondit d'un teint neutre, souriant légèrement.

« Je m'appelle Ezekiel, jeune dame..Je suis venu à temps. Il était pas nette ce type. Quel est votre prénom ? » Rosa fut surprise, mais sourit à l'homme en inclina brièvement la tête, elle lui serra la main.

« Je suis Rosa, merci encore pour ce que vous avez fait, sans vous...Je..Je ne serais plus de ce monde dans les prochaines heures. » Ezekiel sourit, puis lui fit une signe de main avant de repartir aux pas de course.

« À la prochaine jolie demoiselle ! » Rosa resta bloquée un moment, elle cligna des yeux, puis se retourna avant de repartir tranquillement vers sa demeure. Aucun démons ne pourra hanter les lieux finalement, la maison sera d'ici là nettoyé et renouvelé de nouvelles femmes qui adoreront leur nouveau travaille, la future gouvernante sera humaine..Espérons-le. Rosa s'écrasa sur le canapé, elle s'étira un moment, puis regarda sur sa table basse, le carnet de cuir...Elle fronça les sourcils, l'attrapa, le regarda un instant puis le jeta au feu du foyer ardant. Elle soupira puis sourit avant de se coucher sur le canapé...Fermant les yeux, elle entendit de doux murmures provenant de l'haut de là, puis se laissa emporter par l'inconscience....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Voilà un moment que je n'avais pas mis les pieds ici.... {One shot / NC -16 ans}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Hybrid Life :: Yakusoku City :: ㄨ La Maison close-