AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Contexte
Il y a de cela très longtemps, dans les temps oubliés par la civilisation d'aujourd'hui, vivaient deux races ; les humains et les hybrides. Contrairement à ce que vous pensez et à ce que les scientifiques affirment, les hybrides ne sont pas leurs créatures. Seul les animorphes, créature animale humanoïde qui ne peut prendre forme humaine, le sont. La paix et l'harmonie régnaient en maîtres sur ces terres paisibles qui n'avaient jamais connus la guerre ni le désespoir. Toutefois, cette utopie n'empêcha pas la curiosité des scientifiques de s'accroître considérablement et malheureusement, ils ne s'attendaient pas à ce que leurs recherches prennent un tournant désastreux.

Annonce
06/11/12 - Nouveau système de points installé.
05/11/12 - Installation du nouveau design.
31/10/12 - Fin du recensement et suppression des membres inactifs.
XX/XX/XX - blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla
Nos Best Pompotes

Staff


SADNESS
fondat'
MP

Mon image

LUCY
Admin'
MP

Mon image

KAINE
Modo'
MP

Mon image

EZEKIEL
Modo'
MP

Mon image
Plus ?
Les mémos de l'heure

Vous pouvez maintenant faire vos demandes ICI
Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo


Partagez | 
 

 Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Lyly chou ♥
Amour: Lynn :3
Pouvoir: transformation en dragon de glace
Tôshiro Hitsugaya

Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥

Nombre de messages : 33
Pépites : 50
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Mer 4 Juil 2012 - 8:57

Ce monde dans lequel nous vivons n'est pas des plus facile... Il peut s'avérer être parfois aussi calme qu'une douce brise matinale, mais d'un autre côté, le côté plus sombre... C'est tantôt la loi du plus fort qui y règne. Les plus faibles sont martyrisés et violentés par les brutes ou autres être supérieurs, toutefois c'est ce qu'ils semblent croire. Pour moi, il n'y a pas de personne supérieure à une autre, nous sommes tous des êtres vivants, nous avons tous un cœur et des sentiments, notre sang lui même est de la même couleur pour la grande majorité. Alors pourquoi les hybrides sont ils considérés comme inférieurs aux autres? Pourquoi certains sont utilisés comme des jouets, comme des esclaves...? Là était la philosophie de ce monde et aussi celle de beaucoup de gens sans pitié. Le niveau de compassion peut varier d'un individu à l'autre il est vrai... Pour ma part, je n'en éprouves pas une once dans un travail. Comme tous les boulots que j'accepte, je réfléchis minutieusement à ce que la cible a pût faire de mal. Mon sens de la justice et de l'honneur me force quelque peu à étudier une offre avant de l'accepter, savoir si ce que je vais faire risque ou non d'engendrer des choses autrement plus graves.
Cette fois ci, je ne faisais pas exception à la règle... ma règle. Cela faisait une semaine que j'ai été embauché pour débarrasser cette ville d'une présence néfaste et dangereuse. Pendant cette longue durée, j'ai rassemblé un maximum d'informations me permettant d'en apprendre d'avantages sur ma cible. Finalement, toutes ces recherches, tout ce dur labeur... cela allait porter ses fruits.

L'homme que j'étais chargé d'abattre, avait pour habitude, chaque Vendredi de chaque semaine, d'acheter des esclaves hybrides ou humains, pour ensuite les revendre au marché noir ou les garder pour lui et en faire ce qu'il veut. D'après ce que je sais, près de deux tiers de ses esclaves sont à présent six pieds sous terre. Aujourd'hui, l'heure était venue pour lui de subir le même sort. Il devait passer par les ruelles labyrinthiques de la ville de Yakusoku, accompagné de deux ou trois gardes du corps. Cet endroit était le lieu idéal pour accomplir ma mission. Certaines de ces rues étaient comme neuves et animées. D'autres étaient comme laissées à l'abandon, la végétation poussant de par et d'autres sur les murs et à travers les dalles et le bitume. J'attendais au coin d'une ruelle sombre, bras croisés et adossé au mur, mes yeux à moitié cachés par l'ombre que projetaient mes cheveux blancs comme neige. Mon sabre était bien fixé contre mon dos, prêt à l'emploi le moment venu. J'attendais, encore et encore, que ma cible s'approche assez près pour le frapper furtivement. Quand j'entendis finalement les pas au loin, je jetais un coup d’œil rapide, m’apercevant qu'il était accompagné par 5 hommes... Cela n'allait pas être plus facile que prévu. Une attaque de front n'était pas à envisager avec tant d'adversaires... Je levais alors le nez au ciel, ayant pour idée d'attaquer par les airs, ce serait à la fois rapide et discret.

Avec une grande adresse je grimpais la façade de l'immeuble pour finalement me trouver sur le toit, me penchant légèrement dans le vide pour jeter un œil sur la progression du groupe ennemi. Je dégainais silencieusement mon sabre, le faisant tourner ensuite sur lui même en écoutant le doux son de la lame découpant l'air. Une fois le groupe passé, je m'aidais de la verdure sur le mur de la façade pour descendre, toujours avec grande discrétion. Je ne devais pas oublier que je n'avais qu'une seule cible,pas la peine de tâcher ma lame du sang des hommes de main. J'allais devoir utiliser mon avantage de l'attaque surprise judicieusement, calculer la moindre opportunité mais aussi la moindre embûche. Rapidement, je donnais un violent coup du tranchant de la main sur la nuque du dernier de la file, le faisant s'évanouir immédiatement. Seulement les autres s'en rendirent compte... Le deuxième tenta de m'envoyer un violent coup de poing que j'esquivais aisément, répliquant d'un coup de genoux dans l'estomac et du pommeau de mon sabre dans le visage. J’attrapais le bras du troisième pour l'envoyer valser sur le quatrième, le temps que ces deux là se relèvent, je pouvais esquiver de justesse la balle que venait de tirer le dernier homme qui s'était munis de son flingue. D'un rapide mouvement de ma lame, je découpais le canon de l'arme pour attraper ensuite l'homme par les cheveux et claquer son visage contre le mur. Ma cible tenta de s'enfuir, slalomant entre les murs et virant à chaque fois à chaque virage. Je le poursuivis sans le lâcher d'une semelle, sabre en main, puis au dernier moment, je bondis sur le mur droit pour y prendre appui et sauter encore plus haut, saisissant mon arme à deux mains, lame vers le bas en direction du cou de l'homme. Puis je m'abattis sur lui comme un aigle fond sur sa proie, la lame entrant dans sa nuque et ressortant par sa gorge.

La mission était un succès, je n'avais plus qu'à prendre une preuve que le boulot était fait, le portefeuille ensanglanté de la cible allait suffire je pense. Après avoir pris ma preuve, je rengainais mon sabre dans son fourreau avant de repartir par une autre ruelle rapidement, ne laissant pas le moindre indice de mon passage à part le cadavre de ma cible. Voilà une mission rondement menée et sans bavures, pas la moindre tâche visible sur mes vêtements. Dans la ruelle, je finis par croiser quelqu'un, mais je ne faisais pas attention à quoi cette personne ressemblait, je savais juste qu'elle se dirigeait sur le lieu ensanglanté. Je passais juste à côté d'elle en prononçant juste une phrase qui voulait tout dire.

"Vous feriez mieux de rebrousser chemin.... Il y a là bas quelque chose de pas très joli à voir..."

Sur ces mots, je continuais ma route, espérant que l'inconnu que je venais de croiser ne serait pas assez bête pour aller voir par curiosité. Après c'est pas comme si j'avais fait quelque chose de mal à mon avis, je n'ai fait que débarrasser le monde d'un être nuisible, mais mon sens de la justice n'est pas toujours celui que les autorités apprécient le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: prendre forme humaine, du sexe que je veux, ou asexué
Lucy Kiirdunal

Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 144
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Mer 4 Juil 2012 - 9:49

Les journées étaient longues dans ce monde... Rester sans aucune compagnie, sans rien avoir à faire d'autres que chasser... ça en devenait presque ennuyeux... Ce monde où la civilisation était devenue intolérante envers les êtres différents qui étaient alors inférieurs et esclaves d'autres êtres qui ne valaient pourtant pas mieux qu'eux. Toutes ces années à observer, a regarder cette civilisation, et a se tenir à l'écart, sachant pertinemment qu'autrement la capture et l'esclavage ne serait pas loin... C'était une lutte pour la survie qui m'attendait dans ce monde qui ne cessait d'aller dans ce sens écœurant... Et pourtant... c'est l'ennui à force de me cacher qui m'amenait à découvert, à essayer de me rapprocher de cette civilisation, par solitude, par ennui... par besoin de converser.
Oui c'est pour cette raison que je suis sortie de mon église, de mes ruines, discrètement, et rapidement, sous forme humaine, sous ma forme asexuée, au visage androgyne, vêtu d'une cape avec une capuche me couvrant les cheveux, et une sorte de tunique rappelant un peu l'antiquité par la forme, pieds nus, un peu déchiré pour les vêtements, salis aussi, et poussiéreux, je me dirigeais vers la ville, les rues animées, trop animées... puis les rues plus calmes, les ruelles plus ou moins sombre... Je regardais partout, les vitrines des magasins, dont certaines qui me donnaient envie... les gens qui étaient là, avec leurs esclaves ou sans... leurs attitudes, leurs façons de faire, c'était une manière de m'imprégner de la façon de vivre ici, pour pouvoir me fondre et ne rien avoir à craindre...

Je marche lentement, je prends mon temps, regarde partout, il fait assez beau, c'est agréable de se promener. J'avance, dans les ruelles, mes pas me dirigeaient inconsciemment vers un endroit précis, alors que moi la tête ailleurs je n'y pensais pas... et je croise quelqu'un, un homme aux cheveux blancs qui me parle en passant à coté de moi. Il me déconseille d'aller de ce coté là de la rue, il y avait quelque chose qui n'était pas beau à voir. Je ne comprenais pas, mais maintenant qu'il en parlait... Je remarquais une odeur qui m'étais familière, une odeur de sang... j'avais le nez fin, l'attribut de ma race, et cette odeur m'attirait toujours autant... j'étais certes omnivore, mais c'était toujours un tel plaisir que de déguster de la chaire... Enfin qu'importait, je m'étais arrêté et retourné pour regarder l'homme.


-Attendez !


C'était sorti tout seul, une voix assez frêle, timide, assez féminine, mais pas trop, douce aussi, et mélodieuse... une voix qui demandait à la personne de s'arrêter, sans raison... Pourquoi je lui avais dit cela? Qu'est-ce que j'allais lui dire? La bonne question... Je m'avançais vers lui, fit une révérence en ôtant ma capuche révélant mes cheveux argentés à moi aussi.

-Merrrci de -m'avoirr prévenu. Si prrrroie il y avait... il vaut mieux -pas que j'aille. (les r sont roulés)


Je parlais mal... pas l'habitude, tellement que je ne m'étais pas rendue compte de la bourde que je venais de faire, j'étais trop naturelle... mais ça pouvait peut-être passer pur une incompréhension au vu de comment je m'exprimais, avec hésitation, et un accent qui ne venait pas d'ici. J'étais gêné du coup, j'avais baissé le regard alors que j'avais du aussi embarrasser cette personne, lui avoir parlé, et avoir parlé de proie, s'il ne prenait pas mes paroles comme une erreur... non c'était difficile de penser à une erreur, lui en sachant ce qu'il en était, et en m'entendant dire ça... il allait se demander comment je savais, comment expliquer mon odorat si fin? Comment expliquer... Je verrais, j'aviserais suivant ce qu'il me répond... ou peut-être... le blanc s'installait, il ne fallait pas, il aurait le temps de réfléchir a mes propos, il fallait que je trouve quelque chose... que je trouve une idée...

-Euh... vous, savoirrr où parc est? Je -perrdue...


Une idée comme une autre, changer de sujet, prétexter de s'être perdue pour partir, pour qu'il me guide... au fond je cherchais aussi vraiment la compagnie, s'il pouvait m'accompagner ce ne serait pas plus mal...

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Lyly chou ♥
Amour: Lynn :3
Pouvoir: transformation en dragon de glace
Tôshiro Hitsugaya

Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥

Nombre de messages : 33
Pépites : 50
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Jeu 5 Juil 2012 - 8:18

Connaissez vous cette sensation...? Le sentiment que vous êtes tombé au mauvais endroit au mauvais moment? Eh bien pour être honnête, cette étrange sensation me hantait de l'intérieur... J'espérais que l'inconnue que je venais de croiser suivrais mon conseil tout en prenant une autre route sans rien demander d'autre. Mais il faut croire que les choses ne se déroulent jamais comme j'aimerais qu'elle se produisent, à croire que j'étais comme maudit par le ciel ou par je ne sais quoi d'autre. Sa voix avait beau être douce et féminine, elle fut également assez brusque quand elle m'interpella en prononçant juste un simple mot. A ce moment là, quelques secondes s'écoulèrent, et pendant ce court laps de temps, j'hésitais... entre continuer de marcher sans prêter attention à cette femme, ou m'arrêter et écouter ce qu'elle pouvait bien avoir à me dire. Finalement, après un dernier pas sur le pavé recouvert de végétation, je me figeais sur place, mains dans les poches, toujours de dos à l'étrangère sans dire un seul mot.
Celle ci vint alors vers moi, faisant une drôle de révérence, je restais impassible, un regard neutre en la fixant alors qu'elle m'adressa à nouveau la parole. Je comprenais à peu près ce qu'elle voulait me dire, mais entre ses roulements de R et ses phrases à moitié inversées, c'était pas évident de tout piger. Bon au moins, elle avait dit merci... j'ignore pour quelle raison et je ne voulais sûrement pas le savoir, je me contentais juste de hausser légèrement les épaules en gardant mon air inexpressif.

"Une proie.... Je doute fort que ce soit un qualificatif adéquat pour un cadavre..."

J'avais beau dire cela, le fait qu'elle emploie le terme "proie" me laissait perplexe, même si je ne le montrait pas. Cela devait probablement être lié de près ou de loin au fait qu'elle ne parle pas de manière très compréhensive. Hum me voilà en train de réfléchir à quelque chose de bien inutile, surtout que je ne connaissais pas cette femme. Ce qui m'intrigua, c'était en particuliers sa tenue vestimentaire, pas des plus luxueuse je dois dire... Pieds nus avec une espèce de manteau à capuche déchiré... Peut être une vagabonde, ce qui expliquerait pas mal de choses finalement.
Si je savais où était le parc hein.... elle prétendait s'être perdue. Remarque je ne pouvais pas vraiment soupçonner le contraire, dans cette immense ville on peut facilement se paumer si on a pas le sens de l’orientation ou au moins un guide pour visiter. Je détournais alors les yeux sur le mur un peu plus loin, prenant un air j'men foutiste mais toutefois pensif. Une fois de plus j'hésitais... j'avais pas envie de me retrouver embarqué dans une drôle d'histoire une fois de plus.

Rha et puis merde tant pis, si elle avait besoin de quelqu'un pour la guider là où elle voulait, j'allais l'aider. Le plus important était que l'on quitte rapidement ce secteur avant que le corps de ma victime ne soit découvert, je ne tenais pas à être pris au piège aussi vite. Je tournais alors à nouveau mon attention sur la femme à côté de moi, soupirant silencieusement en gardant un air neutre et inexpressif.

"Bon....très bien je vais t'y conduire, mais ne traînes pas trop, je tiens pas à rester ici éternellement..."

Je me remis alors en marche aussitôt après avoir prononcé ces mots, accélérant le pas. Jetant parfois un œil par dessus mon épaule pour m'assurer qu'elle me suivait.

"Au fait, c'est quoi ton nom?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: prendre forme humaine, du sexe que je veux, ou asexué
Lucy Kiirdunal

Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 144
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Jeu 5 Juil 2012 - 8:47

Il s'était arrêté, quand je l'avais interpelé, mais il avait mis du temps à s'arrêter... peut-être avait-il hésité avant de prendre cette décision? Qu'importait... je m'approchais pour le remercier, faire ma révérence en ôtant ma capuche, et pour mieux le regarder, ce garçon étrange qui m'avait mise en garde. Il me regardait impassible à mes paroles, avant de finalement répondre qu'une proie n'était pas forcément le bon qualitatif pour parler d'un cadavre. Ainsi mon odorat avait eut bon... et lui n'avait pas peur de dire cela ouvertement? Cela signifiait pour moi qu'il en était la cause, mais j'aurais pu le dénoncer, étrange alors qu'il me l'ait dit, mais qu'importe, je souris et hausse les épaules.
Pour moi c'était le bon qualificatif, une proie, un cadavre... c'était une source de nourriture on mange la viande quand les bêtes sont mortes après tout. Je souriais, sans aucune crainte alors qu'il venait parler de mort aussi directement, et finalement j'avais essayé de changer de sujet, gênée par la situation, par mon étourderie, je lui demandais mon chemin, faussement, bien que je ne sois jamais allée au parc et qu'un guide m'étais nécessaire dans la ville quand même, je ne la connaissais pas très bien malgré les nombreuses années à observer. Un nouveau silence, il semblait hésiter, décidément... il réfléchissait beaucoup ce garçon, mais bion ce n'était pas une mauvaise chose non plus. Il regardait sur le côté, semblant entrer dans une intense réflexion pour pouvoir donner sa réponse, et finalement il accepta, précisant par contre qu'elle ne devrait pas trop trainer, il ne voulait pas rester ici éternellement.


-Bien. merrrci.


Je le suivais donc, mais dans quoi je m'étais embarquée? A aborder quelqu'un, j'aurais peut-être mieux fait de continuer ma route... mais en même temps, enfin de la compagnie...
Je restais à son niveau, il ne marchait effectivement pas lentement, je devais trotter à côté de lui pour ne pas me laisser distancer, il regardait de temps en temps si je le suivais bien, je lui collais aux talons. Il me demanda mon nom au passage et je répondis encore tellement naturellement...


-Lucurrronue Kiirrrdunal, euh... Lucy.


Quelle cruche décidément, trop étourdie, mais bon... ça faisait juste exotique, venant d'ailleurs, vu la nature des êtres peuplant ce monde ça n'allait pas forcément être surprenant, et il ne risquait pas de comprendre mon nom, qui était en langue dragonnique. Enfin normalement...

-Et toi?


Et oui pas de "vous" quand on ne sait pas parler correctement, directement un "tu".

-Pourrrquoi tuer cadavre? Je suppose que toi... sinon serrrait paniqué... pas obligé rrrépondre hein !


Oh la curiosité, vilain défaut, mais c'était étrange pour moi, pourquoi ne pas appeler les secours, quelqu'un, pourquoi laisser ainsi un supposé cadavre en pleine rue et partir aussi précipitamment si ce n'est qu'il est l'assassin? Je n'étais pas bête, loin de là... c'est pourquoi je me permettais aussi, et même s'il était armé, parce que oui j'avais bien vu son katana, je n'avais pas peur au vu de ma nature... je pourrais fuir rapidement ou me défendre si besoin était, mais il n'y avait pas de raison... enfin je pense.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Lyly chou ♥
Amour: Lynn :3
Pouvoir: transformation en dragon de glace
Tôshiro Hitsugaya

Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥

Nombre de messages : 33
Pépites : 50
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Ven 6 Juil 2012 - 16:56

Quand elle me révéla finalement son nom, j'avais presque strictement rien compris... Déjà qu'il semblait bien compliqué en étant prononcé normalement, mais avec ses R roulés ça ne faisait qu'accentuer encore plus la difficulté de comprendre. Il va falloir que j'essaye de faire des efforts pour piger ce qu'elle me dit, car étrangement j'avais la drôle d'impression qu'on allait taper la causette un certain temps, tout du moins pendant le court laps de temps qu'on passerait en compagnie de l'autre jusqu'au parc qu'elle semblait chercher. J'ignore si ceci n'était qu'un prétexte pour éviter un blanc ou pour avoir de la compagnie, ou si elle s'était réellement perdue, mais cela m'importait peu pour tout dire. Vu qu'à présent je lui avais promis de l'accompagner jusqu'à sa soit disant destination, je ne pouvais plus faire marche arrière, et ce pour la simple et unique raison que je ne reviens jamais sur une parole, tel est une partie de mon sens de l'honneur. N'empêche je m'interrogeais toujours silencieusement sur cette étrange situation, j'avais tendance à m'attirer des problèmes et à me vautrer tête la première dans des histoires plus ou moins bizarres, mais là ça ne me dérangeait pas vraiment... En fait, même si on s'était à peine parlé elle et moi, je me sentais pas si mal que ça en sa compagnie... Mais qu'est ce que je dis moi? Plus vite on sera arrivé et plus vite je pourrais me défaire d'elle et repartir vaguer à mes occupations. Quelque part je me sentais un peu injuste envers elle quand même, peut être que je devrais me montrer moins froid avec elle... Qui sait, peut être que tout ce qu'elle veut c'est quelqu'un à qui parler... N'empêche que ça ne m'aurait pas déplu d'y échapper si je le pouvais, mais bon...
Je poussais un large soupir en la regardant assez bizarrement, d'un air à la limite du blasé si je puis dire.

"Mouais.... je vais t'appeler Lucy alors... ce sera en effet beaucoup moins difficile à retenir et surtout à prononcer..."


Évidemment après lui avoir posé cette fameuse question, je devais bien m'attendre à un retour du même type, et c'est évidemment ce qui se passa. Elle me demanda alors mon nom à moi aussi, chose que j'hésitais à nouveau à révéler. Bah, après tout elle m'a dit gentiment comment elle s'appelait, de ce fait c'est bien normal que j'en fasse de même si elle me le demande. Enfin bon, même après m'être dis cela, je ne pouvais m'empêcher de pester en prenant un air un peu plus exaspéré.

"Tôshiro...... Pas besoin d'en savoir plus..."

J'espérais juste que je n'aurais pas à regretter à l'avenir... Enfin bref, une fois de plus quand elle m'adressa la parole, je dû faire preuve de beaucoup d'attention une fois de plus, parce que là c'était encore plus dur à piger que ses phrases d'avant. Mais bon, la seule chose que j'ai vraiment retenu c'est que j'étais pas obligé de répondre, ça tombait plutôt bien je dois dire. Je remis alors mes mains dans mes poches en haussant légèrement les épaules, donnant l'impression que je me fichais complètement de sa question, mais bon... en réalité c'est juste que j'avais peur de dire une connerie vu que j'avais rien compris à sa question.

"Je peux rien te dire à ce sujet, ça ne regarde que moi un point c'est tout... j'ai fais ce que j'estimais juste, rien de plus."


Je crois que sans m'en rendre vraiment compte, j'avais plus ou moins répondu à sa question... étant donné que dans sa question il y avait un "pourquoi" et un "cadavre".... je crois que je peux dire que cela devait avoir un certain lien, mais bon j'en étais pas vraiment certain. Tout ce que je sais, c'est qu'il valait mieux pour cette femme qu'elle ne pose pas d'avantage de questions sur mon acte, ça risquerait de trop compliquer les choses, et bordel je déteste quand les choses se compliquent justement beaucoup trop. J'accélérais même le pas sans m'en rendre compte, sans dire un mot et en prenant à chaque fois une ruelle différente dans l'espoir de trouver la sortie de ce foutu labyrinthe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: prendre forme humaine, du sexe que je veux, ou asexué
Lucy Kiirdunal

Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 144
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Sam 7 Juil 2012 - 15:39

Je lui avais dit mon nom, normal, il m’avait posé la question, mais je crois qu’il n’avait rien comprit à ce que j’avais dit, faut dire que mon nom n’était pas courant, dragonique, et surtout avec mon accent…. Au moins il avait comprit mon invitation à m’appeler par mon « nom usuel », le surnom tiré de mon prénom, Lucuronue, Lucy… il annonça que ce serait beaucoup moins difficile à retenir et à prononcer que le reste de mon nom, et je le comprenais. Cela me fit sourire, doucement. Ensuite je lui avais demandé son nom à son tour, il sembla hésiter à nouveau, décidément ! il n’arrêtait jamais d’hésiter… il annonça juste son prénom, Tôshiro, annonçant que je n’avais pas besoin d’en savoir plus. Je fis un signe de la tête.

-D’accord. Enchanté, Tôshirrro.


Je continuais a le suivre dans les méandres de la ville, ce labyrinthe impossible alors que je lui demandais pourquoi il avait tué, si c’était bien lui… La encore un silence… je crois qu’avec mon accent et mes difficultés à parler normalement il n’avait pas compris grand-chose… ou alors… je ne sais pas… Il avait haussé les épaules, remis ses mains dans ses poches, et il avait répondu qu’il n’avait rien a me dire a ce sujet, que ça ne me regardait pas et qu’il avait fait ce qu’il estimait juste, rien de plus. Soit alors, c’était une bonne réponse, même si ça ne répondait pas tout à fait, c’était une bonne réponse, qui m’indiquait bien qu’il ne voulait pas en parler, et qu’ils aurait préféré surement que je n’en parle pas. J’allais arrêter d’ailleurs, à quoi ça servait de continuer de parler de ça… j’avais l’occasion de parler avec quelqu’un, autant ne pas perdre cette occasion.
Il accélérait le pas, je crois que je le faisais fuir dans un sens… avec mes questions… Je le suivais presque difficilement en trottant à coté, il avait l’air perdu parfois, passant de ruelles en ruelles.


-Tôshirro ? Toi pense quoi de société ?


C’était une question importante que je posais là, importante pour moi parce que j’avais enfin l’occasion d’en apprendre plus sur la société autrement que part l’observation… je n’avais pas d’opinion, ne me rendant pas vraiment compte de l’injustice actuelle, je savais juste que certaines personnes étaient employés par d’autres, enfin pour moi c’était employé, comment pouvais-je deviner l’esclavagisme en observant ? Je voyais que certains étaient mal traités… d’autres au contraire avaient l’air bien… et à coté il y avait des mouvements étranges, des rébellions, des marchandages… c’était étrange tout ça, à observer sans savoir ce que ça signifiait exactement.

-Moi, pas venirrr d’ici, enfin… vivrrre plus loin… rrruines… et pas savoir vrrraiment ce qui se passe… donc aimerrais savoirr un peu…


Je baissais la tête, un peu de honte ? Oui d’être ignorante et d’embêter cet inconnu avec mes questions… en plus il devait vraiment me trouver étrange, je venais de me rendre compte vraiment que parfois ma voix changeait vraiment … enfin pas non plus de trop… mais naviguait entre le féminin et le masculin a certains moments.

-que fais-tu ici ? Veux dirre… travail ?


Autant en apprendre plus aussi sur cet inconnu, si je devais parler un peu avec lui. Je ne l’obligeais pas a répondre, mais c’est vrai que chaque connaissances acquises étaient une occasion de se faire des alliés, d’apprendre, et d’avoir une nouvelle connaissance plutôt que de rester simples inconnus croisés.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Lyly chou ♥
Amour: Lynn :3
Pouvoir: transformation en dragon de glace
Tôshiro Hitsugaya

Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥

Nombre de messages : 33
Pépites : 50
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Lun 9 Juil 2012 - 8:49

Pour la première fois, j'avais parfaitement compris les mots qui sortaient des lèvres de la jeune femme au drôle d'accent. C'était quoi son nom déjà....? Ah oui c'est vrai que c'était très compliqué et qu'elle avait un diminutif un peu plus simple, Lucy. Bon sang, faut vraiment que je redescende sur terre là, j'étais presque complètement ailleurs avec ma préoccupation de quitter cet endroit. Mais même si mon attention n'était pas en premier lieu portée sur mon interlocutrice, je portais quand même une oreille attentive quand elle me parlait. Mais quand elle me demanda ce que je pensais de la société actuelle... J'eus comme un blocage, mon air neutre laissa place à un regard quelque peu surpris, mes yeux à moitié écarquillés, je dois avouer que je ne m'attendais pas à une question pareille. Surtout que je ne savais pas tellement quoi répondre, mon avis sur ce genre de chose est assez vague. Je méprises beaucoup les gens qui réduisent des hybrides et autres humains au rang de simples objets... Et quand j'assiste à une scène de maltraitance envers un de mes semblables, ou tout simplement à un acte d'injustice, je ne peux pas m'empêcher d'y mettre mon grain de sel. Et d'un côté je n'obéis qu'à ma propre loi, mon propre sens de la justice et de l'honneur. Évidement il y a des "esclaves" qui vivent heureux dans un foyer, bien traités par la personne les ayant prise en charge.
Après ce long monologue interne, à me demander ce que je pouvais bien lui répondre, je finis par soupirer en la regardant, prenant un air un peu plus "amical", sans pour autant sourire, me grattant la tempe avec l'index.

"Tu poses de ces questions toi..... Pour faire simple Je dirais qu'elle n'est pas parfaite c'est sûr, il y a même peut être plus de défaut que de qualité dans ce système... Mais je dois dire que je ne sais pas vraiment... Je ne fais que suivre ma propre loi, alors la société penses tu..."

Je reconnais que c'était pas bien clair comme réponse, mais je ne savais vraiment pas comment expliquer ça simplement. Pour un coup je me retrouvais à ne pas pouvoir répondre à une question avec précision tellement c'était assez inhabituel pour moi d’être interrogé sur ce type de sujet. Au moins maintenant, d'après ce qu'elle me disait, je savais qu'elle venait... des ruines? Cela explique finalement sa tenue et le fait qu'elle ait l'air d'une vagabonde. Mais en tout cas on ne pouvait pas lui reprocher de rester enfermée dans sa bulle, elle avait le mérite de vouloir en apprendre d’avantage sur la société.

Son autre question qui suivit me laissa à nouveau sur le carreau, sans déconner elle avait le don pour poser des questions plus ou moins étranges et indiscrètes celle là. Je m'arrêtais alors soudainement de marcher, m'adossant au mur en croisant les bras, la fixant d'un air neutre, inexpressif.

"En quoi cela pourrait bien t'intéresser...?"

Les secondes qui suivirent ma questions semblaient longues, c'était le gros silence soudainement qui devenait le maître de l'ambiance... déjà que l'atmosphère n'était pas au top du top... Je finis par pester en regardant ailleurs, me disant que j'allais regretter lui dire la vérité, mais si je le faisais pas maintenant, qui sait combien de temps encore elle me harcèlerait avec ses questions indiscrètes.

"Ouais je suis là pour le boulot en effet... Tu te souviens que je t'ai parlé d'un cadavre? Ben j'ai été payé pour assassiner cette personne nuisible, voilà... J'espère que cela te conviendra comme réponse..."


Je la regardais à nouveau, silencieux, avant de poser mes mains sur le mur derrière moi pour prendre appui et me pousser un peu pour m'en détacher. Je me remis ensuite en marche lentement, prenant garde aux moindres recoins de ruelles au cas ou les flics seraient dans le coin.

"Et toi je peux savoir ce que tu es venue faire dans ces rues labyrinthiques?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: prendre forme humaine, du sexe que je veux, ou asexué
Lucy Kiirdunal

Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 144
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Jeu 19 Juil 2012 - 18:22

Je le suivais toujours autant, parfois difficilement devant accélérer le pas un peu plus, jusqu’à en courir à des moments, tournant et retournant a chaque ruelle, et je lui posais cette question sur la société, ce qu’il en pensait. Il eut un air surprit alors remplaçant son expression si neutre avant, en même temps ce n’était pas tous les jours qu’il devait entendre ce genre de questions… il mit du temps d’ailleurs avant de répondre, je lui avais posé une colle apparemment… il soupira, me regardant avec plus de douceur, sans sourire pour autant, il m’annonça que je posais de ces questions… et il annonça qu’elle n’était pas parfaite, cette société, qu’il y avait même plus de défauts que de qualités, mais qu’il ne savais pas vraiment quoi penser sinon… il suivait sa propre loi et donc il n’était pas très encré dans a société, pas assez pour annoncer une position en tout cas. J’hochais la tête pour montrer que je l’avais bien écouté, au fond il était peut être un peu comme moi dans ce cas, un peu à l’écart de cette société à l’observer de loin sans en faire parti. Je pense qu’il comprenait ma question du coup vu que je lui avais dit d’où je venais, il devait comprendre que je ne connaissais pas bien et que je ne cherchais qu’à apprendre…
Après cette réponse, je voulais en savoir plus sur lui, après tout, pourquoi ne pas faire connaissance un peu, alors je lui demandais quel travail il faisait en cette ville, et là je vis une nouvelle facette de mon interlocuteur qui s’arrêta soudainement de marcher et qui s’adossa au mur bras croisé en me fixant à nouveau de façon si neutre et inexpressive qu’il en faisait presque peur. Il demanda en quoi cela pouvait m’intéresser, je ne savais que répondre…. Ce n’était que de la curiosité, mal placée apparemment… mais qu’une simple curiosité mon but n’était pas de l’embêter. L’atmosphère était pesante, et j’avais presque envie de lui dire de ne pas me répondre et d’oublier, de vite m’amener au par cet qu’ainsi ce serait mieux… finalement il me répondit qu’il était ici pour le boulot, et qu’il lui avait parlé d’un cadavre… qui était causé par lui, il avait été payé pour l’éliminer. Je comprenais mieux sa gène a me répondre, je ne demandais pas ce qu’il faisait ici en ces lieux, mais dans la vie, mais mon soucis de langage avait fait qu’il ne m’avait pas compris ainsi, ce n’était pas grave, dans un sens il avait répondu a ma question aussi, il se faisait payer à éliminer des gens. J’acquiesçais silencieusement, un peu gênée du quiproquo du coup et le regarda se remettre en marche doucement me demandant a mon tour ce qu’elle était venue faire dans ces rues.


-Je… venue cherrrcher compagnie… trrrop seule dans rrruines… et euh… parrrrdon pour question, je voulais dirrre métier dans vie, pas spécialement ici dans rrrues…


Autant s’excuser pour le quiproquo causé c’était la moindre des choses, et répondre à sa question. Sans aucune gêne d’ailleurs je lui avais répondu, presque guilleret dans le ton, jusqu’à mes excuses.

-Je n’ai perrrsonne aux rrruines, pour ça que, pas savoir beaucoup parrler… même si bavarrrd… Jamais vrrraiment osé venir ville pour rencontrrer perrrsonnes… aujourrrd’hui j’ai osé, enfin.


Je souriais à nouveau, puis toussota un peu, remettant ma capuche sur ma tête, je commençais a fatiguer aussi un peu de me tenir sous cette forme, même si asexué c’était le moins éprouvant pour moi, contenir ma forme animale ainsi était épuisant. Je préférais donc cacher mes cheveux au cas où un début de transformation se ferait savoir, c’est aussi l’utilité de cette capuche après tout… mes oreilles pourraient réapparaitre à tout moment si je me laissais aller. D’ailleurs les défaillances dans ma voix, du masculin au féminin même si peu perceptibles étaient un signe de cette fatigue, et pourtant je n’étais pas parti depuis longtemps des ruines.

-Je veux pas vous embêter trrrop longtemps… juste voir parrrc puis vous laisser…


Voila j’avais prit une résolution, le laisser tranquille avec mes questions gênantes j’avais l’air de l’embêter, il fallait le laisser… donc on n’allait pas rester plus longtemps ensemble sauf s’il le désirait mais ce serait surprenant, je verrais où est le parc, puis retournerait aux ruines, ce serait le mieux pour nous deux, et cette rencontre n’aura été qu’un brève interlude dans nos vies à chacun, sans conséquence sur celle-ci. Il ne restait plus qu'à espérer que ma métamorphose tiendrait jusque là... ce qui n'était pas forcément gagné...

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Lyly chou ♥
Amour: Lynn :3
Pouvoir: transformation en dragon de glace
Tôshiro Hitsugaya

Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥

Nombre de messages : 33
Pépites : 50
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Jeu 26 Juil 2012 - 6:04

C'était quand même dommage et assez embêtant que le seul endroit où je pouvais assassiner ma cible sans attirer l'attention étaient ces ruelles étroites et labyrinthiques. Il faut bien l'avouer, mon sens de l'orientation n'était pas des meilleurs, j'avais surtout un grand sens de l'improvisation, mais dans cette situation ce n'était pas ce qui m'était le plus utile. Je pouvais utiliser mon agilité pour monter sur un immeuble et sauter ensuite de toits en toits me direz vous, seulement... ça me ferait trop mal de laisser cette femme derrière moi sans rien dire. Surtout que je lui avais fait la promesse de l'emmener là où elle voulait aller, à savoir le parc. Je suis comme ça, quand je fais une promesse je me dois de la tenir, cela fait parti des quelques éléments qui constituent mon sens de l'honneur. Pendant que nous marchions, elle m'expliqua qu'elle était juste venue chercher de la compagnie, qu'elle se sentait trop seule... A ce moment là je ne pus m'empêcher d'avoir un petit rire discret, je trouvais ça assez idiot... C'était pas le fait qu'elle veuille trouver de la compagnie que je trouvais stupide, c'est surtout qu'elle est venue dans des rues presque désertes pour ça, c'était assez paradoxale quelque part. Mais bon, dans un sens elle n'avait pas eu une si mauvaise idée que ça puisqu'elle était tombée sur moi.
Elle alla même jusqu'à s'excuser pour sa question précédente sur mon métier, elle ne semblait pas avoir compris que ma réponse à sa question était ce qui illustrait le mieux mon "métier". Si on peut vraiment appeler ça un travail en même temps.

Ensuite elle me raconta le fait qu'elle n'avait personne avec elle aux ruines, et que de ce fait elle n'arrivait pas tellement à parler, et je dois reconnaître qu'elle avait raison sur un point, c'est qu'elle était bien bavarde. Ça m'arrivait d'écouter les histoires des gens que je rencontrais, parfois certains étaient plutôt casse pieds à me raconter tout leurs problèmes qui ne me concernent pas du tout. Cette femme, ça ne me gênait pas qu'elle me parle un peu d'elle, ce qui me dérangeait un peu plus c'est que c'était pas vraiment le moment ni l'endroit pour taper la discute...

Puis finalement, à force de chercher la sortie de ces fichues ruelles, celle ci se présenta devant nous, à une bonne vingtaine de mètres. Je jetais un coup d’œil rapide derrière moi pour voir si Lucy était encore là. Je remarquais qu'elle avait remise sa capuche, cachant ainsi une bonne partie de sa tête et de son visage. Je ne savais pas pourquoi elle l'avait fait, et à vrai dire je m'en fichait éperdument, c'était loin d'être ma préoccupation prioritaire. Bref je me mis à accélérer le pas une fois de plus pour me diriger à cette fameuse intersection qui nous mena sur une rue un peu plus animée, il n'y avait pas grand monde non plus mais au moins c'était déjà l'idéal pour se fondre dans la foule. A partir de là, je devais parvenir à me repérer et à trouver le parc. Lucy m'avait dit qu'elle me laisserait après l'y avoir emmenée, mais bon... je pense qu'on pourra peut être s'installer quelque part et faire la parlotte. Mais je ne lui en disais rien pour le moment ar je ne voulais pas lui donner de faux espoirs, après tout je n'étais pas encore sûr de ma décision.

"Bon, suis moi maintenant, le parc ne devrait pas être loin..."

Et je me remis alors en marche, restant quand même aux aguets si jamais les autorités venaient à boucler le secteur pour essayer de retrouver le responsable du meurtre. Si jamais cela venait à arriver, il faudrait que je trouve une autre issue pour m'en aller. Mais bon visiblement, c'était plutôt calme pour le moment, pas de besoin de trop s'inquiéter donc. Et de ce fait, je lançais à nouveau la discussion avec Lucy.

"Tu ne m'embêtes pas vraiment tu sais, c'est juste que je préférais attendre et être sûr qu'on soit en sécurité avant de songer à parler avec toi. Mais à présent cela ne me dérange pas particulièrement..."

Je me souvenais que quand elle parlait, c'était à peine perceptible, mais c'était comme si sa voix changeait par moment, allant parfois dans des tons un peu plus grave. Mais comme j'ai dis, je n'en étais pas sûr alors je ne pouvais pas vraiment m'avancer là dessus, mais je voulais quand même lui poser la question par curiosité.

"Dis moi Lucy... Ta voix... elle n'aurait pas changée à un moment par hasard?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: prendre forme humaine, du sexe que je veux, ou asexué
Lucy Kiirdunal

Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 144
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Jeu 26 Juil 2012 - 11:48

Très bavarde… pendant un long moment j’étais même seule à parler, lui m’écoutait, mais se concentrait surtout sur la route, ne répondant pas. Je lui avais expliqué qu’elle vivait dans les ruines, et que j’étais venue pour chercher de la compagnie, que je me sentais seule. J’avais remis ma capuche, et plus on avançait, doucement, plus je me sentais fatigué… c’est pour cette raison aussi que je commençais à lui dire que j’allais le laisser dès qu’il m’aurait laissé au parc. Il devait avoir repéré la sortie du labyrinthe pour qu’il accélère ainsi le pas, je le suivais trottant un peu plus vite du coup. Il vérifiait que je suivais toujours, je restais sur ses talons tenant ma capuche pour pas qu’il s’en aille, les efforts n’allaient pas arranger ma fatigue du à ma forme humaine… Il m’annonça de le suivre maintenant que le parc ne devait pas être loin, mais je le suivais depuis le début je n’allais pas partir maintenant.
Maintenant qu’il avait annoncé ça, il réagit à la possibilité que je l’abandonne assez rapidement, pour ne pas l’embêter comme j’avais dis, il me répondit que je ne l’embêtais pas, mais il expliqua pour justifier de son silence jusqu’ici qu’il préférait juste attendre d’être sur d’être en sécurité avant de songer à parler, et que maintenant ça ne le gênait pas particulièrement. J’hochais la tête, j’essaierais de tenir un peu avant de m’éclipser alors…


-d’accorrd, je comprrrends…


Après ça il posa une question un peu gênante, il me fit remarqué que ma voix avait changé a un moment… je baissais la tête m’arrêtant.

-C’est... que… je…


Comment expliquer ça… que j’étais un dragon ? Que je pouvais « choisir » mon sexe, mais que la fatigue d’une transformation faisait que je ne contrôlais pas cela… je ne pouvais pas expliquer ça, surtout maintenant qu’on était passé dans des rues plus fréquentées. Je cachais un peu plus mon visage sous ma capuche et repris la route.

-Allons au parrrc… là bas, j’expliquerrrais…si pas trrrop monde…


Le trajet n’était plus très long, il me guida jusque là bas, pas long… je redoutais un peu, et continuais à réfléchir, à tourner en boucle la situation pour trouver une solution, pour expliquer sans trop en dire, pour ne pas me mettre en danger. Juste dire que j’étais asexué ? Que je pouvais choisir mon sexe… Oui ce serait le mieux.
Si seulement mon corps résistait plus… arrivés au parc j’étais transpirante, essoufflée… je luttais pour rester, j’étais vraiment resté trop longtemps dans la ville, ainsi. Au premier banc sans trop de monde autour, je me précipitais m’assoir. J’attendais qu’il vienne à côté de moi pour expliquer les choses…


-Je… pas humaine… pas garrrrçon, ni fille… et les deux en même temps… parrrrfois change quand fatiguée…


Voila… c’était dit… sans révéler ma nature.

-pas surrre pouvoirrr rrrrester longtemps…


La tête toujours basse, j’avais peur de trop me transformer, donc je prévenais. Je soupirais, pour finalement jeter un regard timide à Tôshiro. Voila que je n’osais plus rien dire maintenant.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Lyly chou ♥
Amour: Lynn :3
Pouvoir: transformation en dragon de glace
Tôshiro Hitsugaya

Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥

Nombre de messages : 33
Pépites : 50
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Dim 19 Aoû 2012 - 14:07

Elle ne me donna aucune réponse concrète, en fait elle semblait surtout très hésitante à me dire quoi que ce soit à ce propos. C'est sûr que si c'était une information à caractère privé, rien d'étonnant qu'elle ne veuille rien dire au milieu de cette foule où les oreilles indiscrètes peuvent trainer. Mais quelque part, je me demandais si je voulais vraiment savoir... Parfois moins j'en sais et mieux je me porte comme on dit, surtout que je venais de la rencontrer, pas la peine de perdre non plus un temps précieux à l'écouter une chose pareille. Finalement elle et moi arrivions au parc de la ville, et aussitôt, pour je ne sais quelle raison, Lucy se dirigea rapidement vers un banc pour s'y asseoir. Je la fixais sans rien dire, elle devait être bien fatiguée pour se précipiter comme ça, limite j'ai cru qu'elle bondirait sur le banc comme un fauve saute sur sa proie.
Alors que je marchais pour la rejoindre, je regardais les alentours avec attention, admirant la beauté de ce parc. Cela changeait de voir des murs et du bitume à longueur de temps dans cette ville. Bon c'est vrai qu'on voit quand même les immeuble de loin derrière les nombreux arbres, mais au moins le décor était quelque peu différent. C'est peut être pour ça que je vis dans une maison en forêt, reculée de toute civilisation et de la moindre présence humaine agaçante.

J'arrive au banc où était assise Lucy, mais je ne pris pas place à côté d'elle, du moins pas sur le banc, je faisais le tour de celui ci, me retrouvant derrière avant de m'appuyer sur le dossier, mains dans les poches, à regarder la direction opposée à la jeune femme. Mon regard était vide et sérieux, je m'apprêtais à l'écouter sans rien dire.
Et une fois de plus... je n'avais presque rien compris à ce que venait de dire Lucy, cela semblait si compliqué, et son roulement de langue sur les "r" n'arrangeait pas grand chose. j'avais compris qu'elle n'était pas humaine déjà, ce qui était pas trop mal, mais ça ça ne me surprenait pas. la deuxième et dernière chose que j'ai compris, c'est qu'apparemment elle n'était pas une fille, mais pas un garçon non plus... Alors là en revanche je bloquais totalement. Même si je ne le montrais pas par mon expression, j'étais très surpris.

*Comment peut on n'être ni garçon ni fille? c'est bizarre* me disais je dans ma tête en silence.

Je poussais ensuite un soupir quand Lucy rajouta qu'elle ne pourrait pas rester longtemps. Était ce un soupir de satisfaction à l'idée que j'allais de nouveau être tranquille et seul...? Ou bien est ce que je soupirais de frustration à ne pas comprendre ce qu'elle voulait dire? Je ne savais pas pour tout vous dire, mais si elle ne pouvait pas rester, c'était pour une raison précise. En fait elle semblait comme soucieuse au ton de sa voix, et surtout assez faible, comme si son énergie la quittait à chaque seconde qui s'écoulait. Je croisais alors les bras avant de la regarder du coin de l’œil.

"Tu dois aller quelque part en particuliers? Si tu as besoin d'un coup de main je peux t'aider si tu souhaites..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: prendre forme humaine, du sexe que je veux, ou asexué
Lucy Kiirdunal

Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 144
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Mar 21 Aoû 2012 - 10:31

Avant d’arriver au parc j’avais indiqué que je lui expliquerais là-bas, mais je ne voulais pas tout lui dire. Arrivés je m’assis, me précipitant presque, et l’invita à venir a côté mais il se mit dos a moi appuyé contre le dossier du banc et je me mis alors à lui expliquer que j’étais asexué, mais sans connaitre ce mot là c’était difficile, comment expliquer à quelqu’un qu’on était ni fille ni garçon ? Il sembla d’ailleurs perplexe à mes paroles, sans vraiment comprendre peut être, comprenant simplement que je n’étais pas humaine…qu’importait, il fallait que je parte, je n’allais pas tenir, ce n’était pas bon de rester ici, si je me transformais devant tout le monde ma couverture serait détruite. Je lui disais que j’allais donc partir que je ne pouvais pas rester, et déjà je commençais à me relever quand il demanda si je devais aller quelque part en particulier, que si j’avais besoin d’un coup de main il pouvait m’aider. C’était gentil de sa part, mais comment pourrait-il ? Je fis un signe négatif de la tête avant de m’arrêter et de me tourner vers lui alors que déjà mes pupilles avaient changés pour prendre la forme de ceux d’un félin, un fin trait noir sur mes yeux azur.

-endrroit vide, vaste, prrrotégé des rrregards.


Oui à l’abri des regards, c’était le plus important, un endroit proche… large c’était en option, même une simple ruelle discrète pouvait suffire pour que je grimpe sur un toit pour m’envoler, les gens ne verraient qu’une masse blanche filer dans les airs après tout…

-Si pas vaste pas grrrrave… mais sans perrrsonne…


Je baissais la tête à nouveau, tournée face à lui pourtant, lui prenant le bras découvrant des griffes et des écailles à la place d’une main humaine.

-Drragon… peux pas tenirrrr forrrrme plus longtemps…


Oui c’était clairement un appel à l’aide, je lui avais dit ce que j’étais, cela pressais trop, j’avais encore un visage humain, mais déjà ces yeux révélaient ma vrai nature, dans ma bouche mes crocs commençaient à repousser, bientôt ma mâchoire reprendre sa forme allongée, et les poils repousseraient le long de mon corps. Je le regardais droit dans les yeux quand je lui avais dit ce que j’étais, et après j’avais replacé mieux ma capuche sur ma tête pour que personne ne voit mes yeux, puis cachant mes mains. Je ne savais pourtant pas qu’il était comme moi lui aussi, et j’avais osé lui dire ce que j’étais et je lui demandais de l’aide vu qu’il m’e proposait, mais du coup je n’étais pas sure qu’il accepte de m’aider, il pouvait m’abandonner là à mon sort, à essayer de fuir le plus loin possible pour me transformer, il pouvait aussi me dénoncer, et me faire capturer là ici et maintenant ce qui serait un drame pour moi…

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Lyly chou ♥
Amour: Lynn :3
Pouvoir: transformation en dragon de glace
Tôshiro Hitsugaya

Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥

Nombre de messages : 33
Pépites : 50
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Mer 22 Aoû 2012 - 6:37

Un endroit vaste, vide et protégé des regards, c'était ainsi que Lucy décrivait un lieu où elle devait absolument aller, et apparemment dans l'immédiat. Eh ben on peut dire qu'on était pas dans la mouise... C'est pas dans cette ville qu'on allait trouver un endroit sans personne, à l'abri des regards indiscrets. Bien sûr il devait bien y en avoir, mais pas à deux pas, cela n'allait pas être évident à gérer. Toutefois ça me turlupinait toujours de ne pas savoir pourquoi elle devait absolument s'en aller, de ce fait je refis le tour du banc pour revenir du côté de la jeune femme, pour la regarder en croisant les bras. J'allais lui poser la question, mais avant d'ouvrir la bouche, je remarquais soudainement ses yeux qui avaient changés, ses pupilles s'étaient rétractées comme celle des félins ou des reptiles, comme les miens quand je fais apparaître mes attributs de dragon. Plus de doute là dessus, Lucy avait un secret qu'elle voulait absolument cacher du mieux qu'elle le pouvait. Elle rajouta que si l'endroit n'était pas vaste ce n'était pas important, du moment que personne ne serait là pour voir... Pour voir quoi? je n'en savais rien mais quelque chose me dit que je n'allais pas tarder à l'apprendre. En tout cas, au moins ça réduisait le champs de recherche pour trouver un endroit calme pour elle, je supposais à présent qu'une rue inanimée serait suffisant.

Là elle finit par me prendre par le bras, sa main était écaillée et ses ongles s'étaient allongés pour devenir des griffes, elle ajouta alors quelque chose, pas très compréhensible à la façon dont elle l'a dit, mais j'avais tout de même compris. Elle avait mentionné le terme de Dragon... Alors c'était ça, elle était un dragon elle aussi, mais à sa façon de le dire, à la manière dont ses attributs apparaissent peu à peu, elle devait être un dragon originel, ayant prit forme humaine pour se fondre dans la foule, et là elle atteignait sûrement sa limite. Il est vrai que si elle se transforme ici dans le parc, devant plusieurs témoins, cela serait problématique, très problématique. Je tournais le regard un instant pour murmurer dans mon coin.

"Alors tu es un dragon aussi..."Je me retourne face à Lucy ensuite en soupirant: "Bon allez viens, on va trouver une rue tout près pour que tu puisses reprendre ta forme draconienne et t'en aller sans trop te faire remarquer."

Je la comprenais, nous étions semblable quelque part, à la différence qu'elle était dragon d'origine et que moi je l'étais par expérience... Elle ne pouvait pas rester longtemps sous forme humaine et moi c'était l'inverse. Et puisqu’elle et moi étions presque pareil, je pouvais bien l'aider, après tout j'étais du genre à aider mes congénères si ils avaient besoin d'aide, j'allais pas faire exception pour Lucy. Je lui fis signe de tête pour lui indiquer de me suivre rapidement.

"Suis moi vite, on a peut être encore le temps avant qu'il soit trop tard."

Et je me mis alors en route, faisant attention qu'elle me suive à l trace, car c'était pas vraiment le moment de la perdre de vue, vraiment pas le moment. Nous sortions finalement du parc en marchant à toute allure, cherchant une rue adéquate et suffisamment large pour qu'elle puisse se transformer sans être à l'étroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: prendre forme humaine, du sexe que je veux, ou asexué
Lucy Kiirdunal

Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 144
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Mer 22 Aoû 2012 - 16:14

Je lui avais tout avoué, j’étais dans l’urgence, ne connaissant pas les lieux, j’avais besoin de son aide. Il était venu face à moi après que je lui ai décrit le lieu dont j’avais besoin, il put voir mes yeux changés, et je lui avais dévoilé ma main qui était presque redevenu une patte alors que je lui disais que j’étais un dragon. Je me cachais un peu mieux après ça. Quand j’y repense il ne semblait pas plus surprit que ça de cette nouvelle, un peu mais pas autant qu’il aurait du surement… mais qu’importait, je ne devais pas m’arrêter à cela, ce qui importait vraiment c’est qu’il était prêt a m’aider malgré cette révélation… Il regarda ailleurs semblant se parler à lui-même, pas assez distinctement pour que je cherche à l’écouter, cela ne me regardais pas, puis il me regarda et m’annonça de le suivre qu’il allait trouver une rue toute près pour que je puisse reprendre forme normale et m’en aller sans me faire remarquer. Un simple signe de tête suffisait pour que je l’en remercie alors qu’il sembla regarder par où aller avant de me dire de le suivre tant qu’il était encore temps.

-Merrrrci…


Je me mis à sa suite, galérant un peu à cause de la fatigue et retenant le plus possible les transformations qui pouvaient advenir sans prévenir et qui seraient trop voyantes. On sortait du parc rapidement, j’avais presque envie de courir, sentant que mes pieds se transformaient déjà eux aussi, d’ailleurs j’accélérais le pas pour montrer l’urgence de la situation avant de finalement me mettre à courir, dépassant Tôshiro, ne cherchant plus trop son aide, regardant les rues qu’ils traversaient pour finalement m’engouffrer dans une impasse vide, alors que ma queue ressortait soudainement sous ma cape. Je trébuchais alors tombant au fond de l’impasse, me prenant une poubelle au passage ma capuche ôtée de ma tête, je me retrouvais au sol, essoufflée et découverte avec seulement Tôshiro qui pouvait me voir ainsi, j’espérais.
Mon visage c’était allongé, mes oreilles et mes cornes étaient apparues et transformée sous ma chevelure d’argent qui semblait laisser place à un pelage beige, blanc crocs étaient présents, mes yeux complètements transformés avec les longs cils qui ressortaient déjà rappelant ceux d’un félin. Ma queue ressortais derrière mon corps, longue et poilue, épaisse, et mes pieds étaient comme mes mains, transformés, écailleux et avec de longues griffes, la fourrure ayant apparu au dessus des poignets et chevilles.


-J’en peux plus…


Essoufflée c’est la seule chose que je pus dire, j’enlevais ma cape pour la laisser au sol, je ne voulais pas la déchirer, et finalement je me laissais aller à ma transformation, complète. Mon corps termina de se couvrir de poil, ma tête reprenant la forme de cette d’un furet, et ma taille grandissant dans un bruit de craquement d’os et d’étirement étrange et glauque. Dans mon dos deux grandes ailes de plumes poussèrent mon cou s’allongea, laissant apparaitre ma collerette similaire à celle d’un cobra. D’une longueur de presque 8 mètres j’étais là, tassée dans mon coin au fond de l’impasse, forme blanche poilue qui c’était légèrement redressée, remise sur ses quatre pattes tête basse voulant se cacher dans la pénombre. J’aimais ma forme dragon, mais j’avais toujours peur de la réaction des autres…

-Kiirrrrdunal… enfant de grrrâce destrrructeurrr… voila ce que je suis…parrrdon Tôshirrro…


Je me tournais, dos à lui, grimpant doucement sur le mur, comme un lézard, sans aucune difficulté, mais prenant mon temps, avec grâce oui, dans mes mouvements. J’étais toujours fatiguée, toujours essoufflée, c’était pour cela que je prenais mon temps, lui avait le temps de venir me parler, m’interrompre, de me suivre s’il le souhaitais du coup…

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: Lyly chou ♥
Amour: Lynn :3
Pouvoir: transformation en dragon de glace
Tôshiro Hitsugaya

Je suis un Dragon et je suis un mercenaire ♥

Nombre de messages : 33
Pépites : 50
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Ven 24 Aoû 2012 - 6:57

Visiblement, elle ne pouvait plus attendre, le temps semblait jouer contre elle et cela devait être dès à présent une véritable course contre la montre. Elle venait de me dépasser à toute allure, allant même jusqu'à courir tellement l'urgence semblait grimper en intensité. Je la suivais toujours mais en gardant mon même rythme, marchant rapidement mais n'allant pas jusqu'à courir moi aussi. Je la vis alors tourner dans une ruelle qui d'après le symbole sur le panneau, n'était autre qu'une impasse. Quelque chose me dit qu'elle a pas vraiment fait gaffe à ce détail étant donné la situation plus que pressante, mais mine de rien cela semblait être un endroit parfait pour prendre une forme draconienne sans se faire remarquer. En arrivant au niveau de l'impasse, c'est à dire à l’intersection entre celle ci et la rue principale, je regardais un peu partout pour voir si personne n'avait remarqué Lucy y aller, étant donné que tout le monde semblait occupé à autre chose je m'engouffrais dans la rue sombre silencieusement. C'était vraiment une impasse très sombre, et la ruelle était longue avant d'arriver au bout. Tout ce qui me guidait dans cette pénombre, c'étaient les différents sons qui s'en dégageaient. Les craquements d'os, les grognements... Autant de sons à en coller la chair de poule à n'importe qui, l'ambiance était vraiment flippante et on se serait presque cru dans un film d'horreur.
Pourtant je m’avançais toujours sans hésitation, d'un pas lent et calme, restant toutefois sur mes gardes. J'avais ma main sur la poignée de mon sabre, dans mon dos. Après tout on ne sait jamais, et si sous sa forme dragon, Lucy n'était plus la même et pouvait avoir des instinct meurtriers? Je devais donc être méfiant, prêt à combattre au cas ou... et même... prêt à la tuer, ou à mourir si elle venait à s'en prendre à moi.

C'est alors que j'arrivais au fond de l'impasse, remarquant comme une grosse silhouette blanche tassée là, celle ci semblait bouger. Je fermais alors les yeux pour les rouvrir lentement, laissant apparaître mes yeux de dragon, ceux ci restaient bleus émeraude, mais mes rétines se rétractèrent pour ne laisser qu'un fin trait noir, comme les reptiles ou les les félins. Avec ces yeux, je pouvais voir distinctement dans le noir. C'est alors qu'à ma grande surprise, je découvris la forme draconienne de Lucy. Elle devait faire 8 bon mètres de long environ... peut être plus, ou peut être moins, c'était difficile à dire vu qu'elle était recroquevillée sur elle même. Son corps était poilu, un beau pelage blanc, mais sa tête n'avait pas la ressemblance de celle d'un dragon classique, elle avait plus la forme d'un mammifère, comme un renard ou peut être un furet, là aussi je n'en savais strictement rien.
C'est alors qu'elle m'adressa la parole, me demandant pardon, j'ignorais pourquoi elle s'excusait, mais cela m'importait peu. Mes doigts lâchèrent doucement la pression sur la poignée de mon sabre, et je ramenais ma main devant moi sans dégainer, la regardant toujours avec mes yeux de dragons.

"J'ignore pourquoi tu t'excuses, mais tu n'as pas à le faire..."

J'aurais voulu lui demander quelle était cette forme, à quel animal elle ressemblait sous cette apparence draconienne, mais je n'en fis rien. C'était typiquement le genre de question que je n'aimerais pas qu'on me pose, alors je ne voulais pas lui faire subir cela. Je croisais les bras lentement en la regardant grimper sur les murs, faut bien avouer qu'elle était très impressionnante une fois déployée, une sacré envergure. Ses griffes se plantaient dans la façade, laissant tomber des morceaux de béton, de briques, et des nuages de poussière. Je la regardais en levant la tête au fil de son ascension, avant que celle ci ne se stoppe. Je restais neutre dans le regard, inexpressif même.

"Je suppose que c'est ici qu'on se quitte, Lucy Kiirdunal... Bon courage pour la suite..."

Je tournais alors lentement les talons, mon long et fin manteau blanc sans manches volant comme un salut. Je restais sur place un instant, laissant mes bras retomber le long de mon corps, fermant les yeux. Quand je les rouvris, ils reprirent leur forme habituelle. Je levais alors lentement la main comme pour lui faire un dernier salut de dos, même au ton de ma voix j'étais toujours aussi inexpressif.

"Si jamais tu as un soucis... saches que tu pourras me trouver dans la grande forêt voisine aux terres interdites... je verrais ce que je peux faire pour toi."

Je me mis à marcher lentement, regardant d'abord le sol, l'air pensif, puis levant le visage petit à petit jusqu'au ciel en soupirant. Je crois que je serais bien loin d'oublier cette journée qui fut comment dire, riche en rebondissements et en imprévus. Dans une dizaine de mètres je rejoindrais la rue principale, pour ensuite quitter la ville et retourner à mon repère, si Lucy avait une dernière chose à me dire, c'était maintenant ou jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥
avatar

Feuille de personnage
Maître/Hybride de: /
Amour: /
Pouvoir: prendre forme humaine, du sexe que je veux, ou asexué
Lucy Kiirdunal

Je suis une Dragonne et je suis une vagabonde ♥

Nombre de messages : 144
Pépites : 50
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   Ven 24 Aoû 2012 - 11:09

Et voilà, j’étais transformée, ma forme draconienne, une forme animale, mammifère presque d’apparence, et pourtant je restais un dragon, sortie d’un œuf, comme la plupart des autres dragons.
Tôshiro avait regardé ma transformation, il m’avait vu et me regardais encore, sans grande surprise, bien qu’il ne devait pas être habitué a cette forme draconienne. Il avait changé ses yeux, je l’avais vu, pour qu’il puisse me voir dans la pénombre. Etait-il comme moi ? En y repensant quand il s’était parlé seul j’avais cru entendre ce terme de dragon, en plus du fait qu’il n’était pas surprit, je commençais à supposer qu’il en était un aussi. Sous cette forme mon odorat était plus développé aussi, alors j’humais l’air, ce qui m’avait amené à m’arrêter dans mon acensions après m‘être excusée auprès de lui, de l’avoir embarqué la dedans. D’ailleurs il m’expliqua que je n’avais pas a m’excuser, il ignorait pourquoi je le faisais mais moi je le savais. Je le regardais de mon mur accrochée et il annonça qu’il supposait que c’était ici qu’ils se quittaient, il me souhaita bon courage pour la suite. Je voulu le remercier, je le regardais se retourner pour s’éloigner, tourner les talons, et partir. Il s’arrêta quand même fit un signe de la main et ajouta que si j’avais un souci je pouvais le trouver dans la grande forêt voisine aux terres interdites, il verrait ce qu’il pourrait faire pour moi. Je le regardais.


-Merci Drrragon…


L’odeur ne trompait jamais, je l’avais reconnue, une odeur animale, qui flottait mélangé à une odeur humaine qui était la sienne, il était comme moi au final.

-J’habite aux rrruines si un jourrrr tu veux visiter.


C’était une proposition comme ça, comme il m’avait proposé de venir le voir si j’avais besoin. Après ça je me retournais simplement à nouveau face à mon mur, regardant le ciel, et grimpant rapidement, ondulant, comme un lézard sur un mur, grimpant rapidement les ailes repliées d’abord, je grimpais et au sommet déploya mes ailes pour finalement m’envoler rapidement, d’un bond dans les airs, très rapidement. On ne put voir qu’une forme blanche s’envoler et survoler la ville. Je me dirigeais vers les ruines, ma maison. J’avais prit soin de récupérer ma cape toutefois avant de partir de la ruelle, c’était important, seules choses qui étaient restées sur place, les lambeaux de mes vêtements que je portais alors, qui avaient cédés sous la pression de ma transformation.
J’étais ravie de cette rencontre, un autre dragon, je n’étais pas seule, mais il n’avait pas la même odeur que moi, ce n’était pas un de ma race, il était simplement un autre dragon… mais c’était déjà ça, je n’étais pas le seul dragon en ce monde qui était tombé d’une brèche.

Rentrée chez moi je pus reprendre mes activités normales, en premier lieu me reposer, puis après reprendre mes chasses, mes surveillances de mon église, et hésiter à nouveau à me rendre en ville sous forme humaine. C’était dangereux, mais parfois nécessaire. Je reprenais ma vie solitaire doucement…

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sommes nous vraiment semblables...? [ PV Lucy Kiirdunal] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sommes-nous pareil?
» Sommes nous tous fou ?
» Sommes-nous morts?
» Sommes nous trop nombreux pour notre planète ?
» - Quel jour sommes-nous ? - Aujourd'hui - Chic, c'est mon jour préféré !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Hybrid Life :: Yakusoku City :: ㄨ Rues & Ruelles-