AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Contexte
Il y a de cela très longtemps, dans les temps oubliés par la civilisation d'aujourd'hui, vivaient deux races ; les humains et les hybrides. Contrairement à ce que vous pensez et à ce que les scientifiques affirment, les hybrides ne sont pas leurs créatures. Seul les animorphes, créature animale humanoïde qui ne peut prendre forme humaine, le sont. La paix et l'harmonie régnaient en maîtres sur ces terres paisibles qui n'avaient jamais connus la guerre ni le désespoir. Toutefois, cette utopie n'empêcha pas la curiosité des scientifiques de s'accroître considérablement et malheureusement, ils ne s'attendaient pas à ce que leurs recherches prennent un tournant désastreux.

Annonce
06/11/12 - Nouveau système de points installé.
05/11/12 - Installation du nouveau design.
31/10/12 - Fin du recensement et suppression des membres inactifs.
XX/XX/XX - blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla
Nos Best Pompotes

Staff


SADNESS
fondat'
MP

Mon image

LUCY
Admin'
MP

Mon image

KAINE
Modo'
MP

Mon image

EZEKIEL
Modo'
MP

Mon image
Plus ?
Les mémos de l'heure

Vous pouvez maintenant faire vos demandes ICI
Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo

Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins Potins - Pseudo


Partagez | 
 

 Quand la brebis rencontre le loup. » Ulqui ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Quand la brebis rencontre le loup. » Ulqui ♥   Ven 6 Juil 2012 - 0:29




« Depuis combiens de temps je cours ainsi ? Depuis combiens de temps je fuis ces personnes à mes trousses ? Je n’en sais vachement rien, mais ça doit faire un bon moment déjà. La forêt autour de moi semble immense et lorsque j’ose un regard vers le ciel, j’ai l’impression que les arbres vont m’écraser à tout moment. Mais je n’ai pas le temps d’avoir peur... En tout cas, pas pour ça. »

Aujourd’hui fut une journée plutôt banale pour moi. Une autre journée enfermée dans ma cage et présentée comme une parfaite petite esclave à tout faire sans une once de rébellion. M’enfin, c’est ce que le marchand tente de faire croire. En vérité je suis une vraie tête de mule. Je me mange au moins deux chocs électriques par jours tant je ne sais pas tenir ma langue. Autour de moi, les clients aillant déjà goûté à mes crocs discutent à voix basse avec un gros balaise que je n’ai encore jamais vu. Je suppose qu’il est un dresseur vu sa corpulence et sa petite armure de cuir souple qui moule son torse. Toute fois, le marchand continu de me montrer sous tous mes angles en énumérant mes atouts et mes talents sans oublier le fait que je suis une petite vierge toute fraiche. Un détail qui m’hérisse les poils tant qu’il m’énerve. Un détail qui me montre comme étant un nouveau jouet tout frai sur le marcher. Un détail qui me rend folle de rage lorsqu’il est nommé à voix haute. Pourtant je garde mon sang froid. Peut-être que dans cette petite foule se trouve un rebelle qui me délivrera enfin ? Mais tout espoir s’envola lorsque le gros annonça qu’il payait le double de mon prix.

Sur le coup, je n’ai rien ressentit. Je me suis contentée de fixer l’homme qui me faisait un sourire. C’était tellement prévisible que j’eu envie de pleurer ma naïveté. Je le regarde s’approcher du marchand avec une liasse de billets en main. Ce dernier compte l’argent et, satisfait, il ouvre la cage. Par la suite, tout se déroula assez rapidement. Alors que mon nouveau « maître » tend une main pour attraper le collier que je porte, je prends subitement ma forme animale et déguerpis comme une fusée. Passent entre les jambes des maîtres et maîtresses, je me fraye un passage jusqu’à la sortit pour fuir dans les petites ruelles de la ville. C’est à ce moment là que je me rends compte que la puce électronique implantée dans mon cou me fait atrocement mal. Ce pourrait-il que ce soit normal à force de m’éloigner de l’animalerie ? Ou bien est-ce justement parce que j’ai pris une forme plus petite alors que la puce, elle, a gardé sa forme originale ? Je ne sais pas et je ne préfère pas m’aventurer sur ce sujet.

Je continue de courir hors d’halène jusqu’à la forêt qui entoure Yakusoku. Enfin à l’abri des arbres, je m’offre une petite pause et m’assoie dans l’herbe haute, haletante. Derrière moi, je n’entends pratiquement aucun bruit ce qui me laisse croire un instant que je les ai semés. Mais bien sûr, je me trompe. Quelques minutes plus tard, je les entends. On dirait qu’ils sont plusieurs et cette idée me fais décamper. Courir en forêt, ce n’est pas difficile pour moi. Passer par-dessus des troncs d’arbres abattus sans m’enfiler les pattes dans les racines, c’est un jeu d’enfant. Ce qui n’est pas le cas pour mes poursuivants sur deux pates qui se prennent les pieds un peu partout.

Après quelques minutes, je ne les entends que de très loin. J’ai quelques minutes devant moi pour me trouver un rongeur quelconque et reprendre des forces. Je me mets donc à humer l’air ambiant à la recherche d’une odeur lorsque je tombe sur un parfum qui me trouble légèrement. Celui du sang coagulé. Pensant à un cadavre animal frais, je me dirige vers l’odeur, le ventre creux. Depuis combiens de temps je n’avais pas mangé de viande ? Mais de plus en plus que je m’approche, je sens que quelque chose cloche. Puis, la découverte que je fais me clou sur place…


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Quand la brebis rencontre le loup. » Ulqui ♥   Jeu 19 Juil 2012 - 8:13

    « Pourquoi, pourquoi fallait-il que ça arrive encore? Ce sont des choses que je ne contrôle pas, mais j’aimerais tant, juste pouvoir au moins me mettre moi-même en cage a jamais, mais de toute façons, la bête briserait les barreaux sans difficulté a son réveil, a mes dépends, je ne préfère pas qu’il se fâche, mais je déteste savoir ce qu’il peut faire…Je sens comme si c’était moi, le véritable coupable… »

    Ainsi, il c’était retrouvé dans cette posture, assis, presque inconscient à cause de sa faiblesse. Il venait de se réveillé, mais sentait comme si il n’avait pas dormit et son corps le faisait souffrir. Il restait silencieux, près du cadavre qu’un client avait exigé a ‘’lui’’. Enfin, c’était vraiment a lui que le contrat avait été donné, mais ce fut cette bête qui l’eut tué sans remords, voir avec amusement. Puis, avec faiblesse, il avait été caché le cadavre dans un ruisseau, tout près, pour finir par revenir se reposer, trop faible pour l’instant pour se rendre chez lui, il ne savait même pas a quel point il était enfoncé dans la forêt.

    Comment c’était-il retrouvé là? Très simple, voila l’histoire cachée derrière ce cadavre et cet homme couvert de sang. Il y a trois jours, un homme vint téléphoner chez lui. Le contrat, comme tous les autres, était très simple : Tuer un homme. Le client lui donna tout les détails et il les nota. C’était ainsi qu’il travaillait, trop instable avec son autre lui pour avoir un travail normal. Il finissait par se dire que si ce n’était pas lui qu’ont engageait, ca aurait été un autre, le travail restait le même. Alors, comme demander par le client, il avait attendu le weekend pour suivre sa cible, pendant qu’il chassait illégalement dans cette forêt de ville. Passe-temps tout autant dangereux avec les passants sur les quelques sentiers.

    Sans qu’il ne s’en rende compte, il avait perdu la maitrise de son corps lorsqu’il pénétra dans la forêt. Les étapes avaient été passé tant l’envie du monstre avait été forte de se manifesté. Il se changea alors d’un coup, passant d’un homme normal et pâle a une créature ailée, a moitié couverte de fourrure, mais gardant en vague partie, l’aspect de l’homme qu’il était il y a quelques secondes. Un sourire malicieux s’afficha sur le visage de la créature, qui bondit d’un coup, pour s’envoler hors des arbres, cherchant sa cible avec amusement en volant au dessus de la forêt. Il n’y avait pas vraiment d’humain dans la forêt, son travail allait être facile une fois l’homme repéré. Mais, il ne s’attendait pas a ce que l’homme le prit pour du gibier, lui facilitant la tâche puisque, visiblement, il ne savait pas viser. Ulquiorra, ou plutôt, la créature qui l’habitait depuis cet évènement, plongea rapidement, comme une flèche, pour saisir le collet de l’homme, paniqué de voir qu’il n’était pas un gibier. Il avait l’air si effrayé, il avait quoi l’être, il était maintenant fichu, il ne serait pas épargné par la bête, assoiffée de voir son sang coulé.

    D’un coup puissant de griffe, il lui trancha la tête, de quoi faire gicler le sang un peu partout. Rapidement, avant que le corps ne tombe, ce qui prenait une sacré vitesse, il plongea vivement sa main dans la poitrine du corps maintenant inanimé pour déchiré sa poitrine et en extirpé le cœur encore chaud, dégoulinant de sang. Le corps tomba. La créature, elle, savoura son repas, gobant presque sa trouvaille. Alors qu’il voulu quitter, il se sentit…d’humeur paresseuse et laissa l’homme reprendre son corps, qui était maintenant couvert de sang par sa faute. Dût au changement d’apparence et de ce qui venait de se passé, il s’évanouit au sol, contre l’arbre près de lui. Le cadavre gisait a côté de lui et ainsi, s’en suivit la scène qui fût décrite plus tôt.

    Mais, comment aurait-il pu savoir qu’une créature l’observait? Il bougea la tête et l’aperçut, ce petit renard qui semblait figé près de lui. En temps normal, il l’aurait ignoré, mais a ce moment, il se sentit mal de l’effrayé. Soudain, une pensée vint passer dans sa tête, curieux. Il ne prononça qu’une faible parole.

    - Qu’est-ce que tu fais ici…es-tu un animal ou…un hybride?

    Assis, il tentait de redresser son dos pour avoir un minimum de confort, regardant la créature avec son regard rempli de faiblesse, son corps couvert de sang a moitié séché, il faisait vraiment peur a ce moment mais, qui sait, peut-être que cette petite créature ne serait pas si effrayée ou peut-être qu’elle fuirait tout bonnement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Quand la brebis rencontre le loup. » Ulqui ♥   Jeu 26 Juil 2012 - 0:37




- Qu’est-ce que tu fais ici…es-tu un animal ou…un hybride?

Une odeur. Du sang. Un homme. Voilà ce qui résume en générale la découverte que je fis à ce moment. Étrangement, l’idée de fuir ne m’effleure pas l’esprit. Au contraire, je me demande ce qu’un homme à moitié nu et couvert de sang coagulé fait dans un endroit pareil. Il semble tellement perdu et faible que j’en perds presque ma vigilance. Je décide de m’avancer tranquillement en humant l’air autour au cas ou, bien que je doute que ce soit un piège qui m’est destiné.

Je n’ose pas répondre bien entendu, mais quelque chose me pousse à m’avancer vers lui sans le lâcher de mon regard émeraude. C’est drôle car il a la même couleur d’yeux que moi. Mais pour le reste, il ne me ressemble pas. Ses cheveux d’ébène contrastent étrangement avec sa peau blanche comme la neige. Et bien qu’il soit maigre, il n’est pas laid du tout. Même qu’il n’a pas l’air effrayant non plus. À se demander comment un être qui peut sembler aussi inoffensif peut se retrouver dans un état pareil.

Un bruit me sortit de mes pensés. Un bruit que j’entends depuis le début de ma fuite. Des bruits de pas, voir de course. Mon cœur s’emballe comme si je venais d’avoir la plus grande peur de ma vie et je cherche frénétiquement un moyen de les semer. Toute fois, ils sont déjà beaucoup trop proches. J’entends chaque feuille se froisser sous leurs pas, chaque respiration, chaque juron soufflé lorsqu’ils pensent avoir fait beaucoup trop de bruit. Je n’ai pourtant pas envie de rester planter là, mais où pourrais-je aller par la suite ? Ils me retrouveront toujours où que j’aille grâce à cette satanée puce…

Puis mon regard retrouve celui de cet homme et je regrette de ne pas m’être enfuie, car je sais que mes poursuivants vont le prendre pour cible. Ils vont croire que je suis venue le retrouver pour qu’il m’enlève ma puce, ils vont croire que c’est un rebelle et vont le faire exécuter ou pire, le mettre en cage et tout ça par ma faute… Je m’avance doucement vers lui en poussant un soupire et m’assois devant lui.

- Tu devrais courir pendant que tu as la force de parler, sinon ceux qui en ont après moi te feront du mal. Je ne te connais pas, mais je m’en voudrais s’ils font quelque chose à un innocent…

Par la suite, je reprends ma forme humaine, me résignant au destin qui m’est offert, c'est-à-dire de rester en cage et de servir un homme que je n’aime pas pour le restant de mes jours. Ma nudité qu’engendre ma transformation me gêne terriblement et pourtant je reste ainsi, car je sais d’avance ce qu’ils me feront s’ils me retrouvent sous ma forme animale et je pourrais dire adieu à mes pattes pour un bon moment. Je me tourne donc dos à cet humain en cachant tant bien que mal ma nudité, espérant qu’il prenne le temps de fuir avant que les autres n’arrivent.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la brebis rencontre le loup. » Ulqui ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la brebis rencontre le loup. » Ulqui ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grim ? Quand les brebis enragent, elles sont pires que les loups. (end)
» Quand on parle du loup... [PV. Kosovo] [Abandonné]
» PALLANDO ? Quand on parle du loup, on en voit la queue.
» [Terminé] Quand on parle du loup , on en voit la queue. (suite)
» Quand on parle du loup... [ PV Idril ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Hybrid Life :: L'extérieur :: ㄨ Forêt-